Annuaire

franchise aquabiking

Innovation issue du monde du fitness et du vélo, l'aquabiking, nommé parfois vélo aquatique ou encore aquacycling chez nos amis d'outre manche, est une pratique ayant comme objectif de faire bruler les graisses grâce à une utilisation ingénieuse de la résistance de l'eau. L'aquabiking sert notamment à éliminer toxines et cellulite ce qui explique l'engouement important du public et le développement des réseaux de franchise dans ce secteur.

Franchise aquabiking : quelles sont les meilleures enseignes ?

Depuis 3 ans, l’aquabiking est devenu le sport en vogue pour se maintenir en forme. Cette discipline consiste à allier les vertus de l’eau à la pratique du cyclisme. Vous enfourchez un vélo immergé jusqu’à la taille et vous voilà partie pour une séance d’entraînement. Les résultats sont à la hauteur des efforts fournis. Vous remusclez votre silhouette et maintenez votre capacité cardiaque et pulmonaire, le tout en musique et dans une ambiance conviviale. Les adeptes sont de plus en plus nombreux et les femmes les premières à fréquenter les centres d’aquabiking.

Quelle franchise d’aquabiking choisir pour s’installer ?

Pour profiter de ce secteur en pleine croissance (500 à 600 centres devraient ouvrir en France dans les prochaines années), s’affilier à une franchise permet de profiter de l’expérience et de la renommée de l’enseigne. Il vous guide dans le choix du matériel associé aux bienfaits de la chromothérapie et de l’hydromassage, l’agencement de l’espace et vous conseille sur les techniques marketing à développer pour fidéliser votre clientèle.

Parmi les franchises les plus réputées, Waterbike tient la tête du peloton avec une équipe de 90 franchisés. Elles comptent 80 centres en France et autant de représentants dans les instituts de beauté ou des spas, hôtels et salles de sport. L’enseigne leader est suivie par les chaînes Vitabike, Envido et So Forme. Plus modestes, ces réseaux poursuivent leur progression et au total 1000 vélos sont installés dans 130 centres en France.

Centre d'aquabiking franchisé : les recettes de la rentabilité

Avec le recul et le savoir-faire acquis au prix parfois de certains échecs, le recrutement des candidats pour ouvrir un centre d’aquabiking s’est affiné. En plus d’une grande attention portée à l’emplacement choisi pour tenir un espace, le PDG de Waterbike insiste sur l’engagement personnel nécessaire des candidats pour nouer avec le succès de leur entreprise. Même si sa société continue de vendre du matériel à des indépendants, il veille à ce que ces installations ne situent pas à proximité d’un membre franchisé à qui est accordée une zone d’exclusivité commerciale pour ne pénaliser personne.

Comment développer une franchise d’aquabiking ?

Pour le moment, deux modèles de développement se dessinent. Pour recentrer un marché qui a grandi trop rapidement et de manière un peu anarchique, les professionnels ont recadré les structures suivant deux schémas.

Le premier, consiste pour une société comme Envido à proposer, en plus de la pratique de l’aquabiking, des prestations comme le sauna japonais ou la presso thérapie pour diversifier l’offre en restant dans une approche complémentaire de bien-être. Les membres du réseau ayant accepté ces changements sont satisfaits de l’amélioration qu’elles apportent à leur espace tant pour leur réputation que pour leur chiffre d’affaires.

En revanche, pour l’enseigne Aquabike, il est préférable de jouer la carte de la spécialisation en implantant des centres comptant au minimum 4 cabines d’aquabiking. Cependant, Alain Lellouche s’apprête à lancer un nouvel appareil dans la lignée du vélo immergé avec le WaterRun : un tapis motorisé avec buses d’hydromassage pour marcher ou courir dans l’eau en profitant de ses bienfaits.