Dossiers franchise de nos Experts

2009 : Encore une année difficile pour le marché de la coiffure

Publié le 04.10.2010

franchise coiffure Sur un marché en berne, les entreprises de coiffure doivent adopter une logique de benchmarking. C’est ce que nous a confié Philippe Ribeyron, Secrétaire Général de de la Coiffure.

Dans un contexte d’arbitrage des budgets, le marché de la coiffure semble pénalisé. Comment s’est-il comporté en 2009 ?

En 2009, le marché de la coiffure a une nouvelle fois montré des signes de faiblesse enregistrant une baisse, selon les derniers chiffres de l’INSEE, de 3% en volume et 1,6% en valeur. Cette tendance à la baisse se poursuit d’ailleurs sur la première partie de l’année. Depuis trois ans, nous observons donc un espacement des visites. Cela devient d’autant plus inquiétant qu’on assiste aussi à un recentrage sur des prestations basiques. Enfin, la consommation sous forme de vente de produits, qui avait permis au secteur de se maintenir économiquement, se dégrade également. Le secteur de la coiffure est donc également touché par le contexte économique atone, avec pour conséquence une baisse du nombre de passages, une diminution de la fiche moyenne et un recentrage sur des services essentiels.

Quelle est la spécificité du marché français?
La première spécificité du marché hexagonal est liée à sa densité d’entreprises avec 70 000 salons de coiffure répartis sur l’ensemble du territoire. En France, nous avons sur ce secteur un éventail de concepts, de positionnement, d’enseignes et de produits très variés que l’on ne retrouve pas forcément dans les autres pays. Notre marché est très mature et a investigué beaucoup de solutions de développement, comme la franchise, qui est encore en plein balbutiement dans d’autres pays.

Quelles stratégies les salons indépendants doivent-ils adopter pour contrer les gros groupes implantés sur plusieurs segments de marché ?
L’avantage des grands groupes est qu’effectivement avec plusieurs concepts, ils peuvent se nicher sur tous les segments de marché et opérer des transferts de clientèle. Pour ne pas perdre de part de marché, les indépendants valorisent leur savoir-faire. Nous nous chargeons de leur apporter les outils de marketing direct. La force de l’indépendant réside dans la possibilité de proposer les services qu’il souhaite en fonction de son propre profil. Pour pouvoir s’en sortir, les indépendants doivent d’abord savoir se situer. Les jeunes chefs d’entreprises modernes doivent être dans une logique de benchmarking.C’est pourquoi nous mettons à leur disposition des outils leur permettant de mesurer leurs forces et faiblesses et de répondre aux questions essentielles pour agir. Sur quels services dois-je davantage me développer? Quelles politiques tarifaires et promotionnelles mettre en œuvre? Quel est le taux d’occupation de mes équipes?

franchise coiffure

 

Quels sont les concepts de demain ? 
La segmentation du marché va encore se poursuivre. Les concepts vont certainement coller à l’évolution de nos modes de vie. Le vert ayant pris de l’importance dans nos quotidiens, certains salons vont certainement recentrer leurs prestations sur le bien-être du consommateur. Dans ce cas, il faudra valoriser l’avantage que le consommateur va en tirer sans oublier le paramètre prix devenu fondamental.Quelle importance prend la franchise sur le marché de la coiffure. Comment est-elle amenée à se développer ? En France, environ 10% des enseignes de coiffure sont sous enseigne. Ces entreprises franchisées pèsent environ 30% du chiffre d’affaires du secteur. Le nombre de points de vente sous franchise a augmenté dans les mêmes proportions que le secteur dans son ensemble. Dans les prochaines années, les franchiseurs vont toutefois certainement avoir du mal à augmenter leur parc de magasins. Pour une raison principale : pour que les franchisés puissent rémunérer leur franchiseur, il faut que leur salon atteigne une certaine taille. Ces entreprises ne peuvent s’implanter que sur des emplacements n°1 ou en centre-commercial. Or, il y a une saturation du marché sur ce type d’emplacement.

 

Quelle importance prend la franchise sur le marché de la coiffure. Comment est-elle amenée à se développer ?
En France, environ 10% des entreprises de coiffure sont sous enseigne. Ces entreprises franchisées pèsent environ 30% du chiffre d’affaires du secteur. Le nombre de points de vente sous franchise a augmenté dans les mêmes proportions que le secteur dans son ensemble. Dans les prochaines années, les franchiseurs vont toutefois certainement avoir du mal à augmenter leur parc de magasins. Pour une raison principale : pour que les franchisés puissent rémunérer leur franchiseur, il faut que leur salon atteigne une certaine taille. Ces entreprises ne peuvent s’implanter que sur des emplacements n°1 ou en centre-commercial. Or, il y a une saturation du marché sur ce type d’emplacement.

A propos de la Fédération Nationale de la Coiffure
La Fédération Nationale de la Coiffure est une organisation professionnelle moderne. Créée en 1898, la Fédération a pour mission la défense des intérêts des entreprises de coiffure. La FNC s’est attachée à développer son activité et son positionnement sur les services offerts à ses adhérents. Elle s’est également très impliquée sur la formation en gérant en direct les deux plus grands centres de formation français.

Les dernières dossiers du secteur : Beauté, santé, remise en forme

  • 11.07.2014 | Minceur : le marché va continuer à croître
    Compléments alimentaires, soins, coaching… C’est un fait, certains français dépensent (beaucoup) pour perdre quelques centimètres de tour de hanches. Estimé à 3,6 milliards d’euros par le cabinet d’études Xerfi, le marché de la minceur devrait continuer ...
  • 11.07.2014 | Les distributeurs de parfums et cosmétiques traversent la crise sans trop de turbulences
    Neuf milliards d’euros… C’est ce que devrait peser le marché des parfums et des cosmétiques en 2016. Au passage, ce dernier aura cru de 9% selon les experts du cabinet d’études Xerfi. En 2013, « le secteur demeure relativement épargné par les arbitrages ...
  • 11.03.2014 | Beauté, santé : Franchise Expo Paris conserve sa forme
    Encore une édition qui s’annonce bien pour les enseignes dédiées à la santé, à la beauté et à la forme. Sur ce secteur, le salon Franchise Expo Paris, qui ouvrira ses portes le 23 mars prochain, à Paris, enregistre en effet une belle croissance de ...
Tous les dossiers Beauté, santé, remise en forme