Dossiers de la franchise

Combien gagne un franchisé en 2016 ?

Publié par , le

Lorsqu’on aime le commerce, il existe plusieurs manières d’exercer ce métier. On peut faire le choix d’être salarié au sein d’un magasin et être rémunéré en fixe ou bien bien se mettre à son compte en optant pour la franchise. En se basant sur les résultats de l’Enquête Annuelle 2016 de la Banque Populaire tout juste divulgués, nous vous proposons de découvrir l’évolution des revenus perçus par les franchisés au cours de l’année et d'en déduire combien gagne en moyenne un franchisé, à l’aide de l’analyse d’un panel représentatif de franchisés, de franchiseurs et de personnes issues du grand public...

En 2016, ouvrir une franchise représente plus que jamais un modèle solide d’entrepreneuriat, comme le confirme les données collectées dans le cadre de l’Enquête Annuelle par la Banque Populaire, en partenariat avec la Fff (Fédération française de la franchise), l’Institut de sondage CSA et le groupe L’Express.

Des franchisés bien intégrés dans leur réseau

L’un des points forts de l’Enquête 2016 montre qu’en moyenne, les franchisés appartiennent à leur réseau depuis 11 ans. Ils ont donc dans la grande majorité renouvelé leur contrat originel une ou plusieurs fois, puisqu’un contrat de franchise dure plus de 5 ans (moyenne de 5.7 ans selon l’Enquête), prouvant à quel point les adhérents sont attachés à leur enseigne.
Dans la même veine, 46% des franchisés interrogés déclarent appartenir au même réseau depuis 3 à 9 ans et ils sont même 46% à être liés à leur enseigne depuis 10 ans ou plus.

« L'un des éléments qui ressort de l'Enquête est le fait que les franchisés se sentent protégés par la force de leur enseigne, selon 77% des personnes interrogées » fait remarquer Estelle Thomas, Directrice du Département Banque Finance Assurance chez CSA, qui présentait l'étude au public. « Quant aux franchiseurs, ils se déclarent optimistes, portés par la qualité humaine de leur réseau » ajoute-t-elle.

Combien gagne en moyenne un franchisé ?

En 2016, le revenu net moyen des franchisés ayant répondu à l’Enquête s’est élevé à 32 385 euros par an. Cela représente une hausse par rapport au dernier millésime, puisque cette donnée avait atteint 32 120 euros en 2015. Ces revenus servent non seulement à se verser un salaire mais également à procéder à des investissements au sein du point de vente, afin de l'améliorer ou de le mettre aux nouvelles normes si le concept évolue, comme cela peut être le cas dans une franchise Mc Do ou dans une franchise Subway par exemple.

Dans le détail, un peu plus du tiers des franchisés, soit 36% exactement, déclare un revenu inférieur à 20 000 € et il s’agit en majorité de personnes ayant récemment ouvert leur magasin, qui sont encore confrontés aux coûts liés à l’achat des stocks initiaux et à la constitution des besoins en fonds de roulement.
41% des franchisés indiquent percevoir entre 20 000 euros et 40 000 euros et près du quart, soit 23% d’entre eux, se situent dans une fourchette supérieure à 40 000 euros par an.

Concernant la ventilation des revenus, comme en 2015, ceux-ci proviennent à 87 % de l’activité elle-même, tandis que 10% sont issus des dividendes.

Enfin, et c’est peut-être l’enseignement le plus important de cette Enquête 2016 si l'on veut savoir combien gagne un franchisé par mois, 44% des personnes interrogées pensent avoir une rémunération supérieure à celle d’un commerçant indépendant et 34% estiment jouir de revenus plus importants que ceux des salariés exerçant dans un secteur équivalent.

enquête de la franchise

La franchise continue de créer des emplois

Malgré les tentatives législatives de mettre à mal le modèle vertueux de la franchise qu’impliquent certains volets de la Loi Travail El-Khomri (toujours en discussion à l’heure actuelle), le commerce en réseau a poursuivi sa croissance dans le domaine de la création d’emplois, qu’ils soient directs ou indirects.

En effet, 41% des franchisés interrogés dans le cadre de l’Enquête déclarent avoir créé un poste de salarié au cours de l’année 2016, alors qu’ils n’étaient que 36% en 2015. En revanche, le nombre moyen d’employés à temps plein passe de 7.8 à 7.3 individus. Parmi les explications possibles, on peut imaginer que la maîtrise grandissante des outils digitaux et de la vente omni-canal ont permis d’alléger les besoins en masse salariale, surtout lorsqu’on sait 93 % des franchises utilisent la vente on line et 29% offrent désormais la possibilité de le faire en mobilité, à partir d’un smartphone ou d’une tablette.

En conclusion, le Président en exercice de la Fédération française de la franchise, Michel Bourel (également dirigeant de Cavavin), s’est déclaré ravi « que le nombre de Français souhaitant se lancer en franchise ait augmenté de 8 points en cette année 2016 ».

La rémunération en croissance s’accompagne d’une hausse de l’optimisme parmi les franchisés comme parmi les franchiseurs, ce qui laisse augurer d’une année 2017 pleine d’entrain dans le monde du commerce en réseau.

Enquête réalisée en juin 2016 par téléphone auprès de 402 franchisés et de 202 franchiseurs, ainsi que 1 011 personnes représentatives de la population française.

Télécharger l’Enquête 2016