Dossiers de la franchise

Des food-trucks aux salons de beauté : ouvrez votre magasin en mobilité

Publié par , le

Avec 1 800 réseaux de franchises se développant en France, la diversité est de mise dans le monde du commerce en réseau. Et la franchise n’a pas attendu que les food-trucks envahissent les rues des grandes villes pour se mettre à la mobilité. C’est ainsi qu’en dehors des célèbres Camion qui fume et autres Eat the Road, on trouve des concepts de magasins-roulants dans des domaines aussi divers que l’automobile (Autosmart), la beauté (Le Boudoir des Cocottes) ou la création artistique (Lézard Créatif)… Passage en revue des tendances actuelles.

Quand on parle de commerce mobile, il est vrai que les camions proposant une offre de restauration se taillent la part du lion et on en recense des dizaines désormais sur Paris. Si bien que la ville a dû réglementer cette activité et l’organiser : 154 entrepreneurs ont répondu au récent appel d’offres de la mairie et ils sont 60 à avoir passé le test de la sélection et gagné le droit d’offrir aux parisiens un repas original pour moins de 12 euros, préparé en direct avec des ingrédients bio où la qualité passe avant la quantité.

La province n’est pas en reste, à tel point que des applications et des sites Internet (comme tttruck.com) se sont spécialisés dans la localisation des food-trucks, qu’on peut désormais facilement repérer sur sa tablette ou son smartphone. Une réelle opportunité pour qui veut ouvrir un food truck.

Si ces restaurants roulants ne se développement pas encore en franchise, ce n’est pas le cas pour d’autres types de commerce. Les grandes marques du commerce en réseau sont toujours à l’affût de nouveautés et elles ont compris qu’en 2015, les clients toujours plus exigeants demandent des services de proximité leur permettant d’économiser leur temps précieux. C’est ce qui explique le fort développement du drive dans la grande distribution et l’éclosion des camions-magasins. Passage en revue des grandes tendances et concept de food truck.

Au commencement était Le Camion qui Fume…

C’est à la fois pour dépoussiérer le vieux modèle du camion à pizza mais également pour faire face à un réel problème de foncier que Kristin Frederick, Américaine originaire de Los Angeles, a ouvert en 2010 sa cantine roulante, lui donnant le nom évocateur de Camion qui Fume. Au menu, 5 burgers renouvelés quotidiennement, des frites maison et quelques boissons et desserts, le tout étant préparé et cuit sur place. Le succès est immédiat et on compte maintenant 3 engins sillonnant les rues de la capitale. Le chiffre d’affaires en constante progression a permis à Kristin d’inaugurer un restaurant en dur dans le 11ème arrondissement de la capitale, le Freddie’s Deli, qui propose des sandwiches garnis.

Après la parution d’un livre compilant les meilleures recettes de la marque et l’installation de bars à pop corn dans des cinémas, d’autres projets sont en cours de réalisation, notamment l’ouverture d’un restaurant chinois et le lancement du premier Bateau qui Fume sillonnant la Seine, après un test probant en septembre dernier.

Eat the Road, Jack

Point de musique dans ce camion à burger, si ce n’est le tintement des casseroles et le bruissement de la cuisson des frites… Eat the Road propose depuis 2013 de la restauration d’inspiration américaine, s’installant chaque midi et en début de soirée à un emplacement différent dans l’Ouest parisien et en banlieue, de Neuilly à Puteaux en passant par Asnières. Le bouche à oreille fonctionne à plein tube et le concept est très bien adapté aux événements privés, la liste des entreprises souhaitant réserver le camion Eat the Road ne cessant de s’allonger.

En dehors de la qualité des produits, sélectionnés avec soin et cuisinés sur place à la commande, le succès de ce truck-food est également à mettre à l’actif d’une parfaite maîtrise des réseaux sociaux, la communauté Facebook faisant monter le buzz en enchaînant les commentaires positifs…

Aji Dulce : un parfum de Venezuela

En dehors du burger, il existe bien d’autres spécialités au sein de ces cuisines roulantes. Parmi les plus originales, citons Aji Dulce, qui sert à une clientèle avide d’expériences gustatives des plats venus du Venezuela. Après s’être installé en banlieue (Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis), le camion a réussi à décrocher un emplacement à Paris intra muros, ce qui lui a permis de décupler sa notoriété. A la tête d’Aji Dulce, on trouve une ancienne blogueuse, qui souhaitait partager avec le plus grand nombre les meilleurs plats de son pays d’origine. Daniela Baland Aldrey a choisi de s’associer avec le chef Luis Alfredo Machado et ils se chargent de tout eux-mêmes, de l’élaboration des recettes à l’approvisionnement chez des producteurs locaux dûment sélectionnés.

Lézard Créatif se lance sur les routes

Enseigne bien connue de nos lecteurs, Lézard Créatif est un concept disposant d’une vingtaine d’adresses en France et proposant des ateliers de création artistique ainsi que la vente d’objets en lien avec cette activité. Afin de diffuser son offre auprès du plus grand nombre, la marque a choisi il y a quelques mois d’équiper et de lancer sur les routes un camion-magasin. Cela permet d’amener les services du Lézard Créatif au sein d’associations, d’écoles, de maisons de retraite ou chez des particuliers à la recherche d’animations originales pour fêter des anniversaires ou s’adonner à des activités artistiques entre amis, ce qui démultiplie le nombre de clients potentiels.

Le déploiement des boutiques en dur est bien entendu toujours de mise et va bon train et l’enseigne mise sur une dizaine d’ouvertures au cours des prochains mois.

Intéressé par la franchise Lézard Créatif ?
Demandez une documentation

Apport
100 000 €
Ca 2ans
250 000 à 350 000 €
Droit d'entrée
13 000 €

Boutiques atelier, beaux-arts, loisirs créatifs

Voir la ficheRecevoir une doc

Le Boudoir des Cocottes : pour se faire belle en bas du bureau

Un salon de beauté qui vient à la rencontre de se clientes, l’idée était tellement évidente qu’elle n’avait jamais vu le jour jusqu’à l’ouverture du Boudoir des Cocottes. Au sein de ce camion, ces dames ont tout loisir de se faire maquiller, épiler ou vernir, sans prendre rendez-vous.

Le Boudoir des Cocottes ouvre de 11.30 à 18.30 mais ces horaires sont donnés à titre indicatif. En effet, le concept est tout à fait adapté pour donner un cachet particulier à des événements privés et l’équipe se rend disponible pour animer des enterrements de vie de jeune fille, des anniversaires, des séminaires ou bien pour accompagner des lancements de produits.

Les tarifs pratiqués sont tout à fait abordables et une carte de fidélité est disponible, car une fois qu’elles y ont goûté, la majorité des clients n’ont qu’une envie, celle de remettre cela au plus vite…

Autosmart : pour les franchisés aimant le voyage et l’indépendance

Venu d’Angleterre, Autosmart se déploie en France depuis une dizaine d’années. Il s’agit d’un concept basé sur la commercialisation de produits d’entretien pour véhicules, à l’intention des propriétaires de centres-auto, de garages et de concessions. L’originalité d’Autosmart réside dans son mode de distribution, puisque tout se déroule au sein d’un camion, véritable magasin sur quatre roues. On trouve au volant de l’engin un franchisé, c'est-à-dire un entrepreneur à son compte, auquel revient une zone bien définie à couvrir. Les produits proposés à la vente bénéficient d’un rapport qualité-prix particulièrement intéressant car ils sont élaborés et fabriqués par la maison-mère.

On compte 32 implantations Autosmart en France et près de 250 dans le monde entier et le déploiement de la marque se poursuit. Les profils des personnes qui rejoignent la marque sont très divers, car le franchiseur fournit une formation complète aux candidats.

Intéressé par la franchise Autosmart ?
Demandez une documentation

Apport
15 000 €
Ca 2ans
192 000€/an
Droit d'entrée
15 000€

Fournisseur de produits d'entretien automobile

Voir la ficheRecevoir une doc

Intéressé par le secteur franchise foodtruck ?