Dossiers de la franchise

Franchise : se lancer avec 10 000 euros d’apport personnel

Publié par , le

Certains porteurs de projet n’osent pas penser à créer leur entreprise en franchise de peur que l’investissement ne soit trop lourd. Il existe pourtant de nombreux réseaux accessibles à partir de 10 000 euros d’apport personnel, sur des secteurs d’activité très divers, aussi bien en BtoB qu’en BtoC.

« En franchise, l’investissement n’est pas forcément élevé et il est tout à fait possible de se lancer avec peu d’apport. Il existe ainsi de nombreux concepts de services qui ne nécessitent pas de local et qui peuvent être créés avec un investissement faible », affirme Jean-Paul Zeitlin, fondateur du cabinet Progressium.

Des franchises nécessitant peu d’apport pour se lancer, il en existe dans de nombreux secteurs aussi divers que le courtage en travaux, les crèches ou encore la livraison d’alimentation pour les animaux de compagnie. Que ce soit en BtoB ou en BtoC, les candidats à la franchise ne doivent pas forcément mobiliser un gros apport personnel pour pouvoir concrétiser leur rêve de création d’entreprise.

Petit apport : une multitude de concepts en franchise

Le créateur de La Maison des Travaux, Philippe Courtoy, a lancé son concept il y a neuf ans en permettant aux candidats à la franchise de créer leur activité avec seulement 10 000 euros d’apport personnel. « Les membres du réseau peuvent démarrer leur activité de chez eux, ils n’ont pas besoin de local et cela limite leur investissement », précise ce dernier. Toutefois, afin que ses franchisés soient visibles, le dirigeant a investi 100 000 euros dans le web marketing et les accompagne avec une formation et une assistance qui leur permet de démarrer rapidement.

franchise la maison des travaux

La Maison des Travaux, réseau positionné sur un marché de 70 milliards d’euros, regroupe 80 franchisés dans toute la France. Créée en 2014, l’enseigne Crèche Entreprendre compte quant à elle une vingtaine d’unités. Là encore, nul besoin d’un gros investissement puisque les adhérents peuvent monter leur société avec 10 000 euros d’apport. «Notre concept présente un bel avantage : les clients viennent à nous naturellement étant donné la pénurie de places en crèche », indique Hacène Habi, Président du réseau. Le réseau Crèche Entreprendre comprend des petites structures de 10 places qui peuvent s’implanter sur toutes les typologies de commune.

Complètement sur un autre domaine d’activité, celui de la réduction des coûts, l’enseigne Analysts compte 15 cabinets indépendants. Là encore, les créateurs qui souhaitent rejoindre le réseau peuvent le faire avec un apport personnel de 10 000 euros. « Nos adhérents peuvent travailler de chez eux et nous leur proposons un contrat d’adhésion, plus souple qu’un contrat de franchise. Nos consultants réalisent au bout de 18 mois un chiffre d’affaires de 150 000 euros, et ce montant est porté à 300 à 400 000 euros au bout de 3 à 4 ans », explique Ludovic Jehanno, directeur associé de l’enseigne. Sur un marché qui représente 1 milliard d’euros en France, le secteur de la réduction des coûts se développe se développe depuis une vingtaine d’années au sein de l’Hexagone. Les adhérents désirant rejoindre le réseau Analysts doivent toutefois prévoir une trésorerie de départ pour couvrir les frais en attendant les premières facturations qui interviennent entre 9 et 12 mois après le lancement de l’activité.

Sur un domaine d’activité très différent, Pet’s Planet propose un concept accessible avec moins de 10 000 euros d’apport. Spécialiste de la nutrition des chiens et des chats et de la livraison d’alimentation personnalisée à domicile, l’enseigne propose des consultations en nutrition et vend depuis plus de 40 ans des produits d’alimentation qu’elle fabrique. « Nous intervenons au domicile des propriétaires d’animaux sur des zones d’exclusivité comprenant 150 à 200 000 habitants. Nos franchisés peuvent travailler avec un camion qu’ils peuvent obtenir en crédit-bail et n’ont besoin que d’un ordinateur et d’un petit local de stockage », précise Bruno Portier, responsable du développement de l’enseigne. Les franchisés du réseau doivent prévoir une trésorerie de départ de 10 00 euros mais n’auront à verser durant leur contrat ni redevances, ni royalties.

Retrouvez sur l’Observatoire de la franchise de nombreux concepts accessibles à partir de 10 à 15 000 euros d’apport.