Dossiers de la franchise

Rémunération des franchisés : le choix de l'enseigne est essentiel

Publié par , le

C’est une question récurrente pour les futurs franchisés : combien vais-je gagner avec ma nouvelle activité ? Pour se faire une idée précise de leur futur salaire, les porteurs de projet choisissant la franchise ne doivent pas négliger l’étude du concept avec lequel ils désirent se lancer. Quel est le niveau de chiffre d’affaires, quelle marge vais-je pouvoir dégager, quelles seront mes charges… En questionnant les franchisés déjà installés, mais aussi le franchiseur et en se faisant aider par des professionnels, les futurs franchisés peuvent se faire une idée plus précise de leur future rémunération.

La dernière étude concernant la rémunération des franchisés émane de la Banque Populaire et la Fédération Française de la Franchise. Elle fait état, en 2015, d’une rémunération moyenne de 32 120 euros net. Christophe Bellet, fondateur du cabinet Gagner en franchise, tient à rappeler qu’il ne s’agit que d’une moyenne. D’ailleurs, au sein des réseaux qu’il accompagne, les franchisés gagnent bien plus. « Notre cabinet travaille avec une trentaine de franchiseurs, comme Doc’Biker, Repar’Stores ou La Maison des Travaux encore Beauty Success , et au sein de ces réseaux, l’ensemble des franchisés dégagent une rémunération supérieure à 50 000 euros, ce qui est bien au-dessus de la moyenne nationale », témoigne l’expert. Le choix de l’enseigne apparaît donc comme essentiel. Sur les quelque 1800 réseaux se développant en franchise en France, il existe bel et bien des enseignes qui permettent de gagner correctement sa vie et d’avoir un retour sur investissement pertinent.

Chiffre d’affaires, marge et taux de charge, des éléments essentiels

La rémunération du franchisé est conditionnée par le chiffre d’affaires développé par l’entrepreneur mais le chiffre d’affaires tout seul ne veut rien dire. « Ce qu’il faut regarder, c’est la marge que l’on peut dégager. Prenons un exemple : deux concepts réalisent 500 000 euros de chiffre d’affaires, le premier avec une marge de 30%, le second avec une marge de 60%. Dans le premier cas, avec 30% de marge, il reste 150 000 euros pour pouvoir payer l’ensemble des charges et couvrir la rémunération. Dans l’autre cas, avec le même chiffre d’affaires, il reste 300 000 euros de marge », explique Christophe Bellet. Le franchisé doit donc avoir en tête qu’avec le concept dégageant 30% de marge, il faudrait développer 1 million d’euros de chiffre d’affaires pour atteindre les mêmes performances qu’avec le concept dégageant une marge de 60%. Les porteurs de projet doivent donc en prendre en compte le chiffre d’affaires réalisable sur leur zone mais aussi et surtout la marge qui, selon le niveau de charges, doit pouvoir leur permettre de s’assurer une rémunération plus ou moins importante.

La rémunération des franchisés par Christophe Bellet :

La multi franchise pour booster sa rémunération

Si les franchisés souhaitent optimiser leur rémunération, le meilleur moyen reste encore de développer leur activité avec l’ouverture d’autres franchises, sous la même enseigne ou avec des réseaux différents. La multi franchise assure en effet des niveaux de rémunération très corrects dès lors que le franchisé gère correctement ses différentes entreprises.

Le salaire oui, mais ce n’est pas le seul élément pouvant apporter du confort au franchisé

Concernant la rémunération, il faut regarder le salaire que le franchisé arrive à se verser mais aussi l’aspect capitalistique. Car comme le rappelle Christophe Bellet, « la rémunération peut sembler parfois un peu faible mais à la revente de son entreprise ou de son fonds de commerce, le franchisé peut s’assurer une belle retraite. »

Comment déterminer la rentabilité de sa future franchise ?

Pour déterminer sa rentabilité future, le franchisé doit dans un premier temps mener une vraie étude de marché. Pour cela, Christophe Bellet conseille de s’adjoindre l’assistance de sociétés spécialisées. Ces professionnels permettent au franchisé d’affiner le chiffre d’affaires réalisable. Ce chiffre d’affaires peut être challengé avec celui des franchisés déjà implantés au sein du réseau choisi. Ces derniers peuvent confirmer leur niveau de chiffre d’affaires mais aussi la marge réelle qu’ils arrivent à dégager de leur activité. Les futurs franchisés doivent également jauger l’ensemble des charges pour déterminer le niveau de résultat. Tous ces éléments doivent être communiqués dans le cadre du DIP. Les franchisés doivent donc passer du temps sur ce document et ne pas hésiter à questionner le franchiseur pour pouvoir affiner leur projet et à se faire accompagner par d’un expert-comptable pour travailler leur business plan.

GAGNER en Franchise est un cabinet de conseil en accompagnement, management et développement de réseau en franchise qui intervient sur trois axes en France et à l’international :

  • Lancement de réseau en franchise (comment devenir franchiseur)
  • Accompagnement dans développement et la stratégie commercial du réseau
  • Recrutement des franchisés

Ces prestations sont réalisées par des consultants spécialisés en franchise, qui ont plus de 20 ans d’expérience. Depuis plus de 5 ans, le cabinet accompagne ses clients dans leur projet avec éthique et humanisme.