Actualités de la franchise

Témoignage de Hubert Lurkin, franchisé du réseau Confiez-nous à Vendôme

A 17 ans, Hubert Lurkin s’engage dans l’armée dans une unité de commandos marine. Après 6 ans, il rejoint la gendarmerie. Dans un premier temps gendarme, il monte en grade pour diriger une brigade et finit sa carrière à la cellule opérationnelle de lutte contre le travail illégal. Après 29 ans de services, Hubert Lurkin peut prendre sa retraite complète. Il a alors 50 ans et ne peut pas imaginer ne plus travailler. Deux options s’offrent à lui : celle de faire du bénévolat dans une association ou créer son entreprise. Depuis deux ans, il suit les débuts et l’évolution d’une société de services à la personne baptisée Confiez-nous. Il connait les dirigeants et les apprécie. Lui-même un temps confronté aux problèmes de perte d’autonomie des seniors avec son papa, Hubert Lurkin a envie de s’investir dans ce secteur porteur. Et choisit la jeune enseigne. « En faisant du repérage auprès des autres enseignes de services à la personne, je me suis aperçu que les structures bénéficiant de plus d’expérience offraient souvent des contrats moins intéressants à leurs franchisés. »

Le soutien du réseau

Le 1er août 2010, il quitte la gendarmerie et entame sa période de reconversion jusqu’en décembre 2010. Pendant ces quatre mois où il est encore payé, Hubert Lurkin réalise son étude de marché et entame sa formation. En octobre, il ouvre son agence à Vendôme. « Le plus difficile a été le recrutement. Je pensais qu’en période de crise, les gens à la recherche d’emploi postuleraient facilement mais cela a été plus compliqué que prévu », raconte l’ex-commandant. Il effectue plusieurs journées complètes de recrutement pour trouver ses intervenants. Son expérience auprès du public alors qu’il travaillait en gendarmerie est utile en revanche Hubert Lurkin maîtrise moins l’aspect commercial. « Avant, c’est le public qui venait à moi avec des demandes précises. Là, il a fallu que j’apprenne à aller au devant du public, à lui vendre nos prestations, à argumenter, à obtenir leur confiance. Tout cela est très nouveau pour moi », explique-t-il. S’il n’a pas le profil type du créateur d’entreprise, Hubert peut compter sur son expérience d’ancien gendarme qui lui apporte une vraie légitimité auprès de la clientèle. « Les gens sont méfiants. Nous leur fournissons des personnes qui pénètrent dans leur intimité. Mon expérience passée les rassure ». Si la concurrence avec les associations et les particuliers employeurs est rude, Hubert Lurkin peut compter sur l’accompagnement du réseau Confiez-nous pour gagner des parts de marché : outil informatique adéquat, permanence téléphonique, aide à la gestion…Le nouveau chef d’entreprise échange également régulièrement avec son homologue franchisé de Cosne-sur-Loire.
Alors que ses débuts ont été marqués par les intempéries et la période des fêtes où l’activité est toujours ralentie, Hubert Lukrin commence à sentir la reprise, notamment au niveau de la garde d’enfants. « D’ici trois à quatre mois, nous pourrons nous positionner par rapport à nos prévisionnels. » D’ici là, l’entrepreneur va s’employer à développer son agence et savourer sa nouvelle vie de chef d’entreprise.

Comment ouvrir une franchise Confiez-Nous ?
Demandez une documentation

Franchise Confiez-Nous
Apport
10 000 €
Ca 2ans
Entre 250 et 300 000
Droit d'entrée
15 000 €

Services à la personne avec abonnement mensuel

Voir la ficheRecevoir une doc

Intéressé par le secteur franchise : pas cher ou faible apport ?
Pour ouvrir une franchise Confiez-Nous il faut un apport personnel de 10 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise services à la personne et les franchises du secteur Services particuliers et entreprises.

Les dernières interviews Confiez-Nous

Les dernières actualités Confiez-Nous