Interview franchise Fitness Park

« Nous comptons doubler les parcs de nos enseignes Fitness Park et Club Moving »

: Depuis votre arrivée au sein du Groupe Moving, vous vous êtes attelé à son repositionnement. Comment cela se concrétise-t-il ?

Philippe Herbette : Philippe Herbette Nous axons notre développement autour de notre marque phare Fitness Park et sur notre marque premium Club Moving. Pour chacune de ces deux enseignes, nous souhaitons doubler notre parc pour atteindre respectivement 300 et 80 clubs d’ici trois ans environ. Nous essayons également de relancer le développement de Lady Moving. Nous menons actuellement des tests pour valider le potentiel de ce réseau avec son nouveau concept. 

Comment avez-vous pensez-vous votre développement autour de ces trois marques ?

Notre enseigne low cost Fitness Park fait preuve d’un très bon dynamisme. Créée en 2009, le réseau compte environ 150 clubs et nous pensons pouvoir en ouvrir encore 150 au sein de l’Hexagone dans les trois prochaines années. Il s’agit de notre enseigne phare qui correspond totalement à la demande actuelle en matière de fitness. Le réseau Fitness Park est composé de grands clubs particulièrement bien agencés, équipés avec du matériel connecté dernier cri de la marque n°1 en matière de fitness, TECHNOGYM. Nos clubs sont ouverts 7j/7 de 6 :00 à 23 :00 et étant donné l’étendue du parc, nos adhérents peuvent pratiquer pratiquement partout où ils se trouvent. Et cette tendance va s’accentuer puisque nous comptons doubler la taille du réseau.

Nous avons conservé notre enseigne historique Club Moving qui existe depuis trente ans. Nous avons entièrement revu ce concept en opérant une montée en gamme que nous avons validée dans notre unité pilote de Nice. Nous en avons fait une enseigne premium avec des prestations complémentaires. Nous trouvons au sein de ces clubs plus de cours collectifs coachés, des espaces aquatiques quand cela est possible. Nous réalisons des bilans de conditions physiques et apportons un accompagnement personnalisé aux adhérents. La vraie différence, c’est la fréquentation. Nous limitons volontairement les inscriptions de manière à offrir du confort à nos adhérents. Nous souhaitons ouvrir un Club Moving dans chaque grande ville de France. Nous en regroupons pour l’heure une quarantaine. C’est un parc que nous pouvons facilement doubler.

Quant à l’enseigne Lady Moving, elle regroupe à ce jour moins de dix clubs. C’est un réseau qui a bien fonctionné à une époque puis le marché a évolué. Toutefois, nous pensons qu’il existe un potentiel de croissance. Nous avons donc entièrement revu le concept avec des clubs plus grands, d’environ 400m², de nouveaux cours collectifs coachés et un intérieur modernisé. Nous sommes actuellement en train de tester ces évolutions dans notre club pilote d’Aulnay-Sous-Bois et d’ouvrir un nouveau club en propre.

Pourquoi avoir opéré ce repositionnement autour de ces trois marques ?

Il fallait que les choses soient plus claires que ce qu’elles n’étaient. Certaines de nos enseignes possédaient un positionnement assez similaire, un recentrage était nécessaire. Il est également nécessaire de suivre le marché. Il existe beaucoup de clubs de fitness en France et les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Il faut répondre à leur demande avec une offre claire. Nous avons recentré nos produits pour répondre à leur exigence et pour se donner les moyens de continuer à progresser sur un secteur en pleine expansion. De plus en plus de Français vont faire du fitness. Ce que l’on observe, c’est que dans tous les pays européens, il existe plus de clubs. En France, nous n’avons pas encore atteint le taux de pénétration que l’Allemagne avait il y a dix ans. Et ces pays qui sont très avance sur nous continuent de progresser chaque année et d’ouvrir des clubs. Encore mieux, les Etats-Unis qui ont dix ou quinze ans d’avance sur nous avec un taux de pénétration deux fois plus fort que le nôtre, ont ces cinq dernières années enregistré une croissance exceptionnelle. 

La franchise va-t-elle continuer à constituer le cœur de votre développement ?

Nous allons continuer à nous développer à 90% avec la franchise. Nous maîtrisons parfaitement ce mode de développement puisque c’est le nôtre depuis une trentaine d’années. La franchise nous permet d’aller vite avec des entrepreneurs qui ont une capacité financière suffisante pour ouvrir plusieurs clubs et couvrir rapidement leur zone de chalandise. Nous leur proposons un modèle économique rentable. En France, la marge opérationnelle des entreprises se situe entre 10 et 12%, c’est presque le double pour un club de fitness de notre réseau. 

Quel est le principal atout de votre groupe ?

Nous nous appuyons sur une belle notoriété. Nous réalisons des audiences toujours plus fortes sur les réseaux sociaux. Nous manions assez bien ces outils et fédérons une grande communauté. Ainsi, par exemple, lorsque nous avons souhaité recruter nos futures égéries parmi nos adhérents pour notre campagne de communication 2018, nous avons enregistré un nombre de candidatures record via les réseaux sociaux et des records de  « Like ». Nous sommes également présents à la télé avec le sponsoring d’émissions. Tout cela constitue un véritable atout pour nos partenaires franchisés. Ces derniers bénéficient également de formations commerciales continues qui leur permettent de rester à la pointe sur un sujet clé : le recrutement et la fidélisation des adhérents. 

Comment ouvrir une franchise Fitness Park ?
Demandez une documentation

Franchise Fitness Park
Apport
200 000 €
Ca 2ans
500 000 à 1 500 000€
Droit d'entrée
35 000 €

Le fitness low cost haut de gamme pour tous

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour devenir franchisé Fitness Park il faut un apport personnel de 200 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise de club sport et les franchises du secteur Beauté, santé, remise en forme.

Les dernières interviews Fitness Park

Les dernières actualités Fitness Park