Interview franchise Kangourou Kids

« Kangourou Kids tire sa force de son positionnement de spécialiste »

Franchisé du réseau de services à la personne spécialisé dans la garde d’enfants à domicile Kangourou Kids à Boulogne-sur-Mer depuis janvier 2015, Christophe Duporge, 46 ans, tire un bilan satisfaisant de sa reconversion, deux ans après avoir franchi le pas de la création d’entreprise.

: Qu’avez-vous fait avant de vous lancer en franchise avec le réseau Kangourou Kids ?

Christophe DuporgeChristophe Duporge : J’ai travaillé dans le domaine des ressources humaines, de la formation et du commerce. J’ai  notamment évolué dans  plusieurs entreprises du secteur de la grande distribution. 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer votre entreprise et pourquoi avez-vous pensé à la franchise pour le faire ?

Cela faisait un moment que je réfléchissais à un projet de création d’entreprise. En ce qui concerne le secteur d’activité, mon choix n’était pas arrété même si j’avais déjà quelques pistes. Après avoir étudié différentes possibilités, plusieurs m’attiraient mais je ne souhaitais pas franchir seul le pas vers l’inconnu. J’ai donc cherché des solutions pour être accompagné et la franchise m’est alors apparue comme une des solutions possibles. 

Pourquoi avoir choisi le secteur des services à la personne ? Comment avez-vous effectué vos démarches pour sélectionner l’enseigne avec laquelle vous alliez vous engager ?

Souhaitant modérer mon investissement financier , j’ai pensé au secteur des services à la personne, qui reste accessible. Durant toutes mes recherches, j’ai avancé  pas à pas, en prenant en considération mes compétences et mes aspirations. Après avoir choisi le secteur sur lequel je désirais me lancer, je suis parti à la recherche de la bonne enseigne. Je me suis renseigné et j’ai rencontré différents réseaux, essentiellement positionnés sur le secteur de la garde d’enfants dans lequel je me projetais assez bien. L’univers de Kangourou Kids et son positionnement de spécialiste m’ont séduit car j’ai trouvé qu’ils correspondaient bien  au monde de l’enfance. Ce qui a fait la différence, ce sont les échanges que j’ai pu avoir avec l’équipe dirigeante de Kangourou Kids. Ils ont su me rassurer sur l’accompagnement dont j’allais pouvoir bénéficier. Avant de signer mon contrat de franchise, j’ai contacté plusieurs franchisés déjà installés sur des zones similaires à celle que j’allais exploiter. J’ai contacté trois agences et cela m’a permis d’avoir une vision de la partie opérationnelle et d’appréhender les différentes étapes du lancement à la gestion quotidienne de ma propre agence. Ils ont également partagé avec moi la nature de leurs relations avec le franchiseur. Leurs retours m’ont convaincu.

Que vous apporte selon vous aujourd’hui la franchise ?

Le franchiseur m’apporte une marque qu’il s’attache à faire connaître. Le franchiseur investit en communication, en accompagnement. Je dispose d’une équipe à l’écoute quand j’en ai le besoin et profite de la force d’un réseau. Par ailleurs, sur des métiers où la réglementation évolue sans cesse, la franchise nous permet de ne pas perdre de temps en recherche d’informations.

Après, il faut être lucide. La franchise n’élimine pas complètement les risques liés à la  création d’entreprise. De mon côté, je peux aussi m’appuyer sur mes expériences professionnelles passées. Je dispose d’un certain recul. 

Vous avez ouvert votre agence Kangourou Kids en janvier 2015. Votre unité a-t-elle tout de suite bien démarré ?

J’ai ouvert en janvier, un mois qui n’est pas propice au développement de l’activité de garde d’enfants à domicile. J’ai passé beaucoup de temps à faire connaître mon agence, à rencontrer les prescripteurs et toutes les personnes qui gravitent autour du secteur de la petite enfance. Dès les vacances de Pâques, l’agence a décollé progressivement et  j’ai eu le temps de bien préparer la rentrée scolaire de septembre.  Mes objectifs ont été atteints dès cette rentrée et, sur  le premier exercice,  le prévisionnel a été dépassé.  La deuxième rentrée en septembre 2016 a été excellente avec une belle progression. Aujourd’hui, je suis très satisfait du concept que j’ai choisi. 

Qu’est-ce qui fait selon vous la force du réseau Kangourou Kids ?

Kangourou Kids tire sa force de son positionnement de spécialiste. C’est une vraie différence que j’apprécie d’autant plus que, sur mon secteur géographique, je n’ai pas vraiment de concurrents directs. Des multi spécialistes travaillent sur ma zone d’exclusivité mais cela n’interfère pas dans mon activité. Je mets clairement en avant mon positionnement et ma valeur ajoutée en termes de recrutement ciblé sur les professionnels de la petite enfance, de savoir-faire et de suivi de qualité. Les familles sont très sensibles à ces arguments et viennent nous voir spécifiquement pour notre positionnement de spécialiste. 

Avez-vous d’éventuels projets avec l’enseigne ?

Dans toutes les entreprises dans lesquelles j’ai exercé, je ne me suis jamais projeté. Je suis très satisfait de ma reconversion en tant que chef d’entreprise franchisé et je m’attache  pour l’instant à faire évoluer mon agence en veillant à conserver un très bon niveau de qualité. J’ai préparé le développement de ma zone avec un point de recrutement mais, pour l’instant, mon agence principale n’est pas suffisamment structurée pour envisager d’en gérer une seconde pleinement. 

Comment ouvrir une franchise Kangourou Kids ?
Demandez une documentation

Franchise Kangourou Kids
Apport
15 000 €
Ca 2ans
250 000 € en année 2
Droit d'entrée
23 500 €

Garde d'enfants pour parents exigeants

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour devenir franchisé Kangourou Kids il faut un apport personnel de 15 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise crèche et les franchises du secteur Services particuliers et entreprises.

Les dernières interviews Kangourou Kids

Les dernières actualités Kangourou Kids