Interview franchise Karl Marc John

« La force de Karl Marc John : une belle gamme de produits, un excellent rapport qualité/prix, des collections qui ciblent une clientèle variée et un concept accueillant »

A tout juste 24 ans, Camille Le Delliou a ouvert une boutique Karl Marc John en affiliation à Pau. Six mois après l’ouverture de son point de vente, les résultats sont au rendez-vous.

: Qu’avez-vous fait avant de décider d’ouvrir une boutique Karl Marc John en affiliation ?

Camille Le DelliouCamille Le Delliou : Après un BTS et une licence de marketing international, j’ai effectué un master en management et stratégie d’entreprise. Pendant cette année de master, pour mon stage de fin d’étude, j’ai créé une entreprise dédiée à la formation linguistique. Puis attirée par le secteur des banques et des assurances, j’ai travaillé pendant neuf mois en tant que commerciale dans ce domaine. Alors qu’on ne me proposait pas d’évolutions particulières, j’ai eu l’opportunité financière de me lancer à mon compte.

Et vous avez décidé d’ouvrir une boutique de prêt-à-porter …

Camille Le Delliou - Karl Marc John - PauJ’avais déjà pensé à me lancer mais étant jeune, mes ressources financières étaient très limitées. Et c’est à ce moment-là que mes parents m’ont proposé de m’aider. Dès avril 2015, alors que je travaillais encore pour la société d’assurances, j’ai commencé à ébaucher mon projet. Je voulais ouvrir une boutique de prêt-à-porter car je me passionne pour les vêtements ! J’ai d’emblée pensé à la franchise. C’est la première boutique que j’ouvrais et je souhaitais limiter les risques tout en étant mon propre patron. J’ai commencé à lister les franchises présentes sur ce secteur et j’ai fonctionné avec un système d’entonnoir pour réduire petit à petit la liste. Je souhaitais m’implanter à Pau, il fallait donc que je trouve une franchise qui n’y était pas encore installée et désireuse de s’implanter sur cette ville. Par ailleurs, je ciblais une marque moyenne gamme s’adressant à une cible large pour trancher avec l’offre déjà existante sur cette agglomération.

Vous avez finalement choisi de vous affilier à la marque Karl Marc John…

C’est une enseigne que je connaissais en tant que cliente et que j’appréciais beaucoup. J’ai contacté la marque et juste après mon entretien, j’ai commencé à monter mon projet. Plusieurs éléments m’ont convaincue. Le premier, c’est que malgré mon âge, le franchiseur m’a prise au sérieux. J’ai pu prouver ma motivation et trouver une bonne écoute à mon projet. Par ailleurs, j’ai apprécié les présentations claires et précises qui m’ont été faites et les personnes rencontrées ont répondu à toutes mes questions. Une relation de confiance s’est instaurée immédiatement, alors que l’ouverture de la boutique n’étant encore qu’un « projet ». 

Comment s’est déroulée la suite de votre création d’entreprise ?

J’ai pu montrer le contrat d’affiliation à un juriste pour me faire conseiller sur les domaines dans lesquels je n’avais pas de connaissances. Ensuite, un dernier entretien a eu lieu à Paris en présence de mon papa qui est lui aussi à la direction d’une entreprise et qui dispose d’un parcours professionnel bien plus conséquent que le mien.  J’ai apprécié de pouvoir être épaulée à ce moment-là. Ensuite, j’ai rapidement trouvé un local très bien situé à Pau. Et je dois dire que les seuls problèmes rencontrés lors de la concrétisation de ce projet ont concerné les différentes démarches et règles d’urbanisme à respecter lorsque nous sommes situés dans un quartier historique. Le franchiseur m’a bien accompagné et m’a aidé à affronter ces difficultés plus sereinement. Par conséquent, je m’étais promis d’ouvrir avant 2016, ce fut chose faite avec une ouverture du point de vente l’après-midi du 30 décembre 2015 ! Avant l’ouverture, j’ai suivi une formation d’une semaine au sein de la boutique de Toulouse qui m’a permis de bien découvrir le concept et son fonctionnement.Karl Marc John - Pau

Votre jeune âge a-t-il posé problème au niveau des banques ?

Je suis jeune mais mon étude de marché, que j’avais débuté en amont de signer mon contrat d’affiliation, était très solide. Par ailleurs, je me suis faite accompagnée par un juriste et un comptable afin de ne commettre aucune erreur et de présenter le dossier le plus complet possible.

Au final, j’ai obtenu mon emprunt pour un investissement global de 95 000 euros sans grandes difficultés.

Comment s’est déroulée l’ouverture de votre point de vente ?

Nous avons ouvert sans informatique car l’ordinateur n’a jamais voulu démarrer ! Accompagnée de la responsable régionale, cette petite péripétie ne m’a pas perturbée et dès l’ouverture des portes à 14 :00 l’affluence a été forte. Nous avons réalisé une très bonne performance lors de cette première demi-journée. L’effet de « nouveauté » m’a permis de faire découvrir la marque à des clients qui ne la connaissaient pas et d’apporter aux autres l’enseigne Karl Marc John à Pau. La plupart de ces « clients d’ouverture » me sont restés fidèles.  Six mois après, les chiffres sont bons et je suis très contente. 

Quels sont selon vous les atouts de Karl Marc John aussi bien pour les clients que pour vous en tant qu’affiliée ?

La force de Karl Marc John c’est : une belle gamme de produits, un excellent rapport qualité/prix, des collections qui ciblent une clientèle variée et un concept accueillant. En tant qu’affiliée, j’aime l’esprit qui règne au sein du réseau et sa facilité de fonctionnement. C’est un peu une grande famille où tout le monde se connaît et communique. Les contacts sont permanents et j’obtiens toujours dans des délais très rapides les réponses à mes questions. 

Quels sont vos éventuels projets avec la marque ?

J’espère que les prochains mois vont se dérouler comme les six premiers ! Après, si mon activité se développe bien, j’aimerais beaucoup continuer l’aventure en ouvrant une autre boutique !

Avez-vous un conseil à donner aux futurs franchisés ?

Je voudrais leur dire que l’âge n’est pas un frein à la création d’entreprise, même quand les moyens sont limités. Quand on veut, on peut. Il ne faut jamais rien lâcher et accepter le soutien des autres. Beaucoup de banques et d’associations soutiennent l’entrepreneuriat des jeunes, il faut se documenter, et se donner les moyens d’y arriver.

Comment ouvrir une franchise Karl Marc John ?
Demandez une documentation

Franchise Karl Marc John
Apport
30 000 €
Droit d'entrée
10 000 €

Prêt-à-porter femme et fille

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour créer une franchise Karl Marc John il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise vetement et les franchises du secteur Mode et équipement de la personne.

Les dernières interviews Karl Marc John

Les dernières actualités Karl Marc John