Annuaire

franchise boucherie, rôtisserie

Entre la petite boucherie de quartier et l’étalage qu’on trouve au sein des grandes surfaces, il existe une troisième voie pour les personnes souhaitant ouvrir leur boucherie ou leur rôtisserie, il s’agit de la franchise. De nombreux concepts cherchent actuellement des candidats dans ce secteur porteur.

En matière alimentaire, à l'instar de la franchise de boulangerie, la franchise de chocolat ou encore la franchise d'épicerie fine, le critère de la qualité l’emporte sur tous les autres, y compris sur le prix. C’est pourquoi les commerces de bouche auront toujours une clientèle fidèle, car il est important aux yeux des consommateurs non seulement d’acheter de la nourriture auprès d’un professionnel, mais également de tisser un lien avec lui afin de se faire conseiller les produits les plus adaptés à ses goûts. Cela est particulièrement vrai dans le cas des franchises de boucheries et des franchises en rôtisseries, des secteurs qui ont été éclaboussés par quelques scandales en lien avec le peu de scrupules dont font preuve certains producteurs, ou bien aux mauvais traitements infligés aux animaux dans certains abattoirs. Particulièrement vrai dans le secteur de la grande distribution, ces scandales ont profité aux petits commerce type boucherie avec des clients en recherche de qualité et de traçabilité. Vous souhaitez ouvrir votre propre boucherie en franchise ? Comment devenir boucher franchisé ? Découvrez notre sélection des meilleures franchises de boucherie, charcuterie rotisserie.

Devenir boucher : comment ouvrir une franchise boucherie charcuterie rotisserie ?

Ouvrir une franchise de boucherie permet de s’affilier à une marque respectueuse de valeurs, tant dans le choix que dans la préparation des viandes, ce qui met en confiance le client et le rend donc fidèle. Preuve du dynamisme du secteur en France, de nouveaux concepts de boucherie rotisserie fleurissent à intervalles réguliers sur ce créneau, à l’instar de cette récente boucherie-restaurant, où il est possible d’acheter la viande de son choix et de la consommer sur place si tel est son choix. Des concepts similaires que l'on peut retrouver dans d'autres secteur, à l'instant de la franchise bière et vin.

Description du métier de boucher / bouchère

Le boucher est un vendeur de viandes au détail. Pour se procurer sa matière première (animaux en quartiers ou en carcasses), il se rend dans les abattoirs, les coopératives professionnelles ou chez les grossistes. De retour à son atelier, il stocke, découpe la viande en morceaux, désosse les carcasses et se rend sur les marchés, en magasin ou dans les grandes surfaces pour une vente au détail. Dans certains cas, le boucher vide et nettoie les lapins, les volailles et les gibiers.

A défaut de proposer différents types de viandes, le boucher peut se spécialiser dans la vente de bœuf, de porc, de cheval, de moutons ou autres. Il a également la possibilité de valoriser son métier en proposant des plats décorés ou des mets cuisinés prêts à emporter.

Un bon boucher est avant tout un excellent commerçant qui reste à l’écoute de sa clientèle. En plus de vendre de la viande de bonne qualité, il doit être en mesure de conseiller ses consommateurs sur les modes de cuisson et le temps de préparation.

Seul ou en équipe, le boucher travaille le plus souvent debout et transporte des charges parfois lourdes. Il est amené à se rendre en chambre froide et doit être en mesure de supporter les variations brusques de température.

Les qualités indispensables d’un bon boucher sont la dextérité, l’attention soutenue et la propreté. En effet, il est appelé à manipuler au quotidien des outils tranchants et à se conformer à des règles d’hygiène strictes. Des connaissances comptables seront un plus pour l’aider à faire prospérer son commerce.

Les entreprises qui recrutent des bouchers sont les boucheries artisanales, les abattoirs et les rayons boucherie des grandes surfaces. Le travail débute généralement le matin avant six heures et prend fin le soir entre 19h et 20h, avec une pause l’après-midi. Samedi, dimanche matin et certains jours fériés peuvent également constitués des jours de travail pour le boucher. Il aura alors droit à quelques jours de repos en semaine.

Dans ce métier, il n’est pas rare de trouver des ateliers qui ouvrent pendant seize voire vingt-quatre heures. Dans ce cas, plusieurs équipes sont disponibles et se relayent chaque 8 heures. Le management des équipes, la gestion des stocks et des achats ainsi que les comptes sont alors confiés à un chef de rayon.

Le secteur est actuellement en manque de personnel. L’industrie agroalimentaire et les grandes surfaces offrent d’importantes débouchés.

Comment devenir boucher/bouchère ? Quel diplôme ou formation pour ouvrir une boucherie ?

Diverses formations sont disponibles et permettent d’apprendre le métier de boucher :

  • Pour un niveau Bac+2 : il faudra passer le BMS boucher charcutier traiteur.
  • Pour un niveau Bac : vous avez le choix entre le Brevet Professionnel Boucher, le Bac Pro Boucher-Charcutier-Traiteur ou le BM Boucher-Charcutier-Traiteur.
  • Pour un niveau CAP : CAP Boucher, Certificat Technique des Métiers boucher ou préparateur option boucherie, ou Mention Complémentaire employé traiteur.



Comment évoluer dans le métier ?

En fonction de son niveau d’expériences, le boucher peut s’installer à son compte, devenir acheteur ou responsable d’une équipe de travail, ou se reconvertir en intermédiaire commercial.

Combien gagne un boucher/bouchère ?

Un ouvrir boucher gagne en moyenne 1800 à 2600 euros/mois tandis qu’un chef de rayon boucherie a un salaire compris entre 2600 et 4100 euros.

Les 10 derniers articles du secteur