Dossiers de la franchise

Comtesse du Barry réenchante son offre pour toucher une clientèle plus jeune

Publié par , le | Franchise commerce

Arrivé il y a huit mois aux commandes de la Comtesse du Barry, le trentenaire  Jérôme Fourest, passé auparavant par la Maison du Whisky et l’Atelier des Chefs, entend donner un coup de jeune à la marque qui fabrique, promeut et distribue des produits gastronomiques du Sud-Ouest depuis plus de 100 ans. Au programme : une modernisation qui passe par une refonte de l’offre et du positionnement. Le but : passer d’une marque produit à une marque solution pour toucher une cible rajeunie. Et c’est grâce à la franchise que l’enseigne compte asseoir son maillage territorial.

C’est autour des quatre valeurs qui font l’ADN de Comtesse du Barry, l’aristocratie, la gastronomie, le terroir et le Sud-Ouest , que Jérôme Fourest, nouveau Directeur général de l’entreprise, a construit la nouvelle identité de la marque. Son objectif : faire connaître l’enseigne sur le segment du luxe accessible et devenir le spécialiste du cadeau gastronomique. «  Il devenait urgent de rendre la marque plus adaptée au marché d’aujourd’hui  », confie-t-il avec enthousiasme.

Une nouvelle offre pour une cible rajeunie

Comptesse du Barry En misant sur le cadeau gastronomique, l’enseigne souhaite toucher une cible d’hédonistes urbains sophistiqués. En clair, séduire les trentenaires, les quadras et les quinquas citadins alors que l’activité VPC de l’entreprise, historiquement positionnée sur ce créneau, attire une clientèle dont la moyenne d’âge s’élève à 80 ans. Désormais avec des goûts marqués et beaucoup plus osés, l’offre de la marque se fait plus pointue et va laisser la place à des marques invitées sur l’offre sucrée. Confiture Alain Milliat, chocolat Michel Cluizel et spiritueux La Maison du Whisky (on ne change pas une équipe qui gagne !)… Au total, ces invités renommés devraient représenter environ 15% de l’offre des boutiques. Au rayon salé, le foie gras, le saumon, le caviar et la truffe demeurent les piliers de la marque mais seront accompagnés de produits aux recettes anoblies. Désormais, la rillette de porc se conjugue au piment d’Espelette et la choucroute se pare de saucisses de canard. Les packagings montent eux aussi en gamme.

Des boutiques relookées

Pour accueillir cette gamme renouvelée, l’enseigne a pensé un nouveau concept qui devrait être adopté par les 32 succursales et les 28 franchises du réseau. Relookés, les points de vente, plus  lumineux, adopteront une toile de Jouy modernisée, nouvel élément identitaire du réseau. Ce nouveau concept, pensé comme le chez-soi de la Comtesse, sera inauguré à Lille en octobre. L’enseigne a travaillé ce concept pour qu’il puisse s’exprimer sur 30 à 45 m². Elle est en train de penser à une version sur 7 à 8 m² qui va s’implanter idéalement sur les zones de flux avec un présentoir d'un mètre pouvant s’installer facilement dans les zones à fort passage. Ce nouveau concept s’accompagne bien évidemment d’une nouvelle communication. Un brin décalée, cette dernière met en scène des portraits anthropomorphes.

Comptesse du Barry

Doubler son parc de points de vente

«  Avec ce nouveau concept, l’objectif est de passer d’une soixantaine de boutiques actuellement à une centaine d’ici cinq ans », indique la direction. En France, Comtesse du Barry mise sur la franchise pour continuer à accroître son parc. L’enseigne poursuit un autre objectif. Celui de doubler son chiffre d’affaires stagnant pour l’heure à 25 millions d’euros. L’entreprise, qui perd de l’argent depuis deux années, espère revenir à l’équilibre dans deux ans.

Du potentiel à l’export

Dans un second temps, l’enseigne devrait s’intéresser à l’international, où «  le potentiel de croissance est énorme.  » Alors qu’il compte pour l’heure quelques magasins en Roumanie, en Grèce, dans les DOM TOM et en Belgique et réalise 7% de son chiffre d’affaires à l’export, le réseau se verrait bien débarquer aux USA et en Asie, des pays où il rêve «  d’incarner le nouveau luxe de bouche à la française. »

Vous pouvez également consulter toutes les offres Commerce alimentaire.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Comtesse du Barry ?

Franchise Comtesse du Barry

Cafés, Epicerie fine, produits régionaux, thés

Apport minimum 50 000 €

Comtesse du Barry est le premier réseau d’épicerie fine haut de gamme en France. A la fois producteur et distributeur depuis 1908, elle tire ...

Demander de la docVoir la fiche

Ajouter à ma sélection

Les dernières interviews Comtesse du Barry

Les dernières actualités Comtesse du Barry

Les 13 derniers articles du secteur