Interview franchise Argo

« Nos premiers franchisés ont dépassé leur prévisionnel d’activité »

Vincent Barbato, le | Franchise immobilier

Promoteur immobilier dans le domaine de l’habitat social, ARGO constitue pour l’heure la seule franchise en promotion immobilière. Après avoir recruté ses premiers franchisés, Vincent Barbato, Pdg de l’entreprise, tire un bilan très satisfaisant de  leur activité. 

: Mi-2013, ARGO entamait son développement en franchise. Que s’est-il passé depuis au sein du réseau ?

Vincent Barbato : Nous avons débuté notre développement en franchise en 2013 et nous sommes actuellement la seule franchise en promotion immobilière. C’est une aventure formidable mais ce n’est pas simple de se développer quand on n’a pas de point de comparaison. Nous ne pouvons pas nous benchmarker ni aller voir ce que les autres réalisent… Pour autant, notre réseau plaît et nous avançons à un rythme plus soutenu que nous l’avions imaginé. Nous avons ainsi reçu 120 dossiers de candidatures de mai 2013 à mai 2014 et trouvé des entrepreneurs pour nous accompagner à Toulouse, Nice, Lyon, Nantes, Saint-Denis en région parisienne, Aix-en-Provence/Marseille et Digne. Nous sommes très satisfaits. Par ailleurs, ces premiers recrutements nous ont permis de réévaluer à sa juste valeur notre franchise. Nous sommes devenus plus exigeants et nos droits d’entrée sont passés de 70 000 à 100 000 euros. Il faut savoir que nous sommes co-promoteurs des projets. A ce titre, nous nous associons aux programmes de promotion en apportant les fonds propres, les garanties et les cautions. Cet appui permet à nos franchisés d’obtenir des garanties bancaires et de ne pas avancer de fonds propres pour leurs premières opérations immobilières.

Quel est le profil de vos premiers franchisés ?

Nos premiers franchisés ont majoritairement une formation commerciale. Issus pour la plupart d’écoles supérieures de commerce, certains ont eu des expériences de direction, certains étaient à leur compte à la tête de cabinet de commercialisation en promotion immobilière par exemple. Leurs premiers résultats sont vraiment très encourageants. Ainsi, le franchisé de Toulouse, qui est entré au sein du réseau en septembre 2013, avait déjà signé deux affaires en fin d’année ce qui correspond à 86 logements pour un chiffre d’affaires qui s’élève à 11 millions d’euros HT. Ces programmes immobiliers verront le jour au second semestre 2015. Notre franchisé lyonnais, qui nous a rejoints début janvier 2014, a quant à lui d’ores et déjà signé trois programmes pour un total de 120 logements. Enfin, notre partenaire niçois qui est en activité depuis huit mois a signé une affaire représentant une trentaine de logements. Ces résultats dépassent largement le prévisionnel que nous avions fixé puisque nous misions sur la vente d’un programme de 30 logements pour démarrer. Face à cette forte activité, nous avons décidé d’étoffer nos équipes en recrutant un responsable du développement France, qui en parallèle de sa mission première, est chargé d’apporter des terrains.

Certains entrepreneurs choisissent la franchise pour ne pas être isolé. L’esprit réseau existe-t-il vraiment au sein d’ARGO ?

Notre réseau est naissant. Il conserve pour l’heure tout l’esprit familial que nous souhaitions lui donner. Nous nous sommes tous réunis à l’occasion des fêtes de Noël et nous nous retrouvons tous les mois pour une journée ce qui permet aux franchisés de renforcer les liens tissés entre eux. Ils sont indépendants, à la tête de leur affaire mais ne sont pas seuls. Et quand on se retrouve, ce n’est pas uniquement pour parler chiffres. Nous évoquons notre positionnement, l’attitude à adopter face à nos interlocuteurs. Tous les feedbacks que nous avons pu avoir des maires ou des bailleurs sociaux rencontrés ont mis en avant notre grande capacité d’écoute. Nous devons être dans une démarche authentique de rencontre, d'ouverture et d’écoute. Pour aider nos franchisés à adopter le meilleur savoir-être, nous avons mis en place un programme de formation concernant le management relationnel.

Le marché de la construction souffre. Comment voyez-vous les prochains mois en termes d’activité ?

Nous rencontrons une grave crise du logement en France. 2014 fut une année catastrophique en matière de construction avec seulement 280 000 logements sur les 500 000 espérés. Dans l’habitat social, on construit toujours, mais moins. Malgré la crise économique, l’avenir se présente très bien pour notre réseau puisque les bailleurs ont besoin de logements pour rattraper leur retard et ce qui n’a pas été construit en 2014 ou 2015 devra forcément l’être plus tard. Les lois vont également dans le bon sens. Implantés en propre à Bordeaux, nous sommes en forte progression et les débuts de nos franchisés sont plus qu’encourageants.

Quelles sont vos ambitions de développement à moyen terme ?

Quatre autres franchisés sont en passe de rejoindre le réseau, ce qui représente un potentiel de 1200 logements d’ici trois à cinq ans. Notre objectif premier est de passer la barre des 1000 logements. Il ne faut pas aller trop vite et être prudent car en cas de défaillance il faudra quand même sortir de terre tous les projets vendus. Nous sommes donc en train de nous préparer et de nous structurer pour pouvoir reprendre un développement plus soutenu en 2016 avec des priorités territoriales. Ainsi, nous souhaitons avant tout grandir en région parisienne, dans le Nord où nous avons pour l’instant peu de candidatures alors que certaines villes comme Lille ou Valenciennes apparaissent comme très porteuses, dans le Languedoc avec comme ville cible Montpellier et enfin la région Rhône-Alpes où nous sommes pour l’instant présent qu’à Lyon.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Argo ?

Franchise Argo
Argo

Promotion immobilière dans l’habitat social

Apport 100 000 €

Pour devenir franchisé Argo il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise d'agence immobiliere et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités