Interview franchise Glastint

« Je voulais me tourner vers une franchise ou une concession pour bénéficier d’un savoir-faire »

Johan Le Bihan, Franchisé à Vannes et à Lorient - le

Johan Le Bihan est aujourd'hui franchisé Glastint à Vannes et à Lorient. Précédemment, il est entré à l'âge de 21 ans dans l’entreprise STEF, leader européen du transport et de la logistique frigorifique. Il y a travaillé durant presque 20 ans, d’abord à Paris puis en Bretagne, en montant les échelons pour finir par manager un groupe de 40 personnes. Mais il souhaitait souhaitait surtout devenir son propre patron. La pression devenant de plus en plus importante, suite également à un événement familial, il a décidé de négocier son licenciement pour se lancer, âgé de 40 ans, dans l'entrepreneuriat. C’est ainsi qu'il a fait l’acquisition du centre Glastint Vannes en 2014, et par la suite ouvert le centre Glastint Lorient en 2016. Retour sur le parcours qui l'a mené à la multi-franchise en sa compagnie...

: Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Glastint ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

Johan Le BihanJohan Le Bihan : Comme je souhaitais quitter le milieu de la logistique, je me suis tourné vers une franchise ou une concession pour bénéficier d’un nouveau savoir-faire et d’une formation à mon futur métier. J’ai donc repéré plusieurs franchises, dans des secteurs d’activité très variés. Et lorsque j’ai visité le centre Glastint Vannes, qui cherchait un repreneur, j’ai été séduit par le métier et par l’entreprise qui était saine économiquement, de l’avis même de mon expert-comptable. J’ai surtout senti le fort potentiel de développement de l’activité Bâtiment. C’est comme cela que je suis devenu franchisé Glastint en 2014.

Vous êtes rentré dans le réseau en pleine période d’incertitude sur le marché des vitres teintées. Pourquoi avoir persisté ?

En effet, en 2014, Laurent Nogrette, Directeur du développement, m’a parlé de l’arrivée d’une réglementation contraignante sur les vitres teintées. De mon point de vue, la réglementation allait aussi assainir le marché, et je m’étais dit que j’élargirais ma zone de chalandise et développerais l’activité Bâtiment, pour palier à cela. J’ai appliqué cette même logique lors du lancement de Glastint Lorient, en 2016, alors que le projet de réglementation faisait la une des médias.

Quels sont les marchés porteurs pour vous et comment vous projetez-vous dans 5 ans ?

Actuellement, l’activité Bâtiment représente entre 40% et 50% de mon chiffre d’affaires. Le potentiel de développement de cette activité restant encore important, j’espère bien monter à terme à 60% de mon C.A. sur le Bâtiment. Je suis d’ailleurs devenu au sein du réseau un référent Bâtiment pour ma région (Franchisé Grands Comptes Bâtiment ou FGCB).
Concernant l’Automobile, les deux centres fonctionnent bien, la réparation de vitrage se développe, et les activités complémentaires comme le PPF (Paint Protection Film, Film Transparent de Protection de Carrosserie), la protection de jantes ou le covering ont compensé la légère baisse de l’activité vitres teintées.

Que conseilleriez-vous aux porteurs de projet souhaitant rejoindre Glastint ?

Il est clair que la situation a changé depuis cinq ans, et on ne peut plus intégrer Glastint simplement pour l’activité vitres teintées, comme c’était le cas auparavant. Mais il faut savoir que la complémentarité des activités Automobile et Bâtiment est très intéressante à mon sens. Et puis, je suis certain de l’énorme potentiel de Glastint… et mes chiffres me donnent raison au quotidien.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 1 votant

Vous souhaitez devenir franchisé Glastint ?

Franchise Glastint
Glastint

Pare-brise, vitres teintées 100% légales, protection de carrosserie et de jantes, covering…

Apport 20 000 €

Pour devenir franchisé Glastint il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités