Interview franchise Glastint

« Nous travaillons beaucoup avec les prescripteurs, ce qui nous assure des volumes de commandes très importants »

Jérémy Di Giorgio, Franchisé à Cenon et Mérignac - le

Jérémy Di Giorgio a rencontré son associé Mathieu Rousseau dans une ancienne vie professionnelle. A l'époque, ils travaillaient dans l’industrie électronique. Ayant l’ambition d’entreprendre ensemble, ils ont profité d’un plan de licenciement pour quitter l’entreprise… et se lancer aux côtés de Glastint. Ils étaient alors les quatrièmes franchisés du réseau...

: Pouvez-vous vous revenir sur la manière dont vous êtes entré chez Glastint ?

Jérémy Di GiorgioJérémy Di Giorgio : Nous avons ouvert un premier centre Glastint en 2003 à Mérignac, puis un second centre à Cenon en 2006 et enfin, le troisième à Brive en 2010. Chacun des centres a sa spécificité même si nous y pratiquons l'ensemble des métiers Glastint : le centre de Mérignac est historiquement plus centré sur l’activité automobile, car il est situé dans une zone assez prospère, à côté de nombreux concessionnaires. À Cenon, nous bénéficions de moins de prescripteurs automobiles, nous avons donc orienté notre activité sur le bâtiment. Enfin, à Brive, où nous sommes associés avec Amaury Amelot, nous sommes centrés sur les activités films automobile, remplacement de pare-brise et bâtiment.

Pourquoi avoir choisi Glastint ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

Glastint était le seul réseau évoluant sur le secteur du film pour vitrages, alors, non ! Par contre, nous avons eu un vrai coup de coeur pour le produit film, qui avait pour nous un énorme potentiel, même si à cette époque l’essentiel de l’activité concernait l’automobile (les vitres teintées). Ce qui nous a encouragé à rejoindre Glastint c’est aussi le fait qu’il était au démarrage, on pouvait donc faire évoluer les choses et apporter notre pierre à l’édifice, c’était un point essentiel pour nous.

Vous avez donc accentué votre activité bâtiment à Cenon. Quelles actions menez-vous pour développer votre business et votre clientèle ? En quoi le franchiseur vous aide-t-il ?

En effet, nous avons choisi de concentrer notre développement sur l’activité bâtiment car il s’agit d’un marché important, un secteur très porteur. La pose de films bâtiment est également très intéressante techniquement parlant. La qualité des interlocuteurs, l’approche commerciale nous conviennent aussi beaucoup. Et puis, l’activité est très rentable car les montants en jeu sont plus importants. D’ailleurs, en pleine période de réglementation sur les vitres teintées, nous avons fait le choix de renforcer notre équipe par 3 techniciens bâtiment, pour que Mathieu et moi puissions nous consacrer au développement commercial.
Pour développer notre réseau professionnel, nous participons à des Clubs d’entreprises. Nous profitons également des chantiers effectués pour identifier des besoins dans l’entourage de nos clients, et ainsi rebondir sur de nouveaux chantiers. Nous effectuons enfin du démarchage en direct, notamment vers les collectivités.
Le franchiseur a lui aussi fait beaucoup pour l’activité bâtiment en créant le statut de Franchisé Grands Comptes Bâtiment. Il s’agit d’un statut à part pour certains franchisés qui veulent être moteurs dans cette activité. Nous avons collaboré avec le franchiseur et les autres franchisés référents dans le but de développer une méthode de travail. Le but étant de faire remonter au niveau national des contacts locaux, mais aussi de déployer au niveau local les contacts envoyés par le responsable Grands Comptes de l’enseigne.
À cette heure, plusieurs chantiers sont en cours de signature.

Qu’en est-il de votre activité dans l’automobile ?

Le centre Glastint Brive est très actif dans l’automobile, autant en matière de pose de films que de remplacement de pare-brise. C’est vrai que nous avons un peu tardé à proposer le remplacement de pare-brise dans nos centres de Mérignac et Cenon, mais c’est désormais chose faite.
Le franchiseur a mis en place un système de cession de créance permettant aux clients assurés tous risques ou contre le bris de glace de ne pas payer la prestation de remplacement. Cela contribuera certainement à développer l’activité.
Concernant le film, bien que l’activité a légèrement baissé durant la réglementation sur les vitres teintées, les commandes repartent à la hausse depuis plus d’un an. Nous travaillons beaucoup avec les prescripteurs, ce qui nous assure des volumes de commandes très importants.

Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?

Comme tout chef d’entreprise, le futur franchisé Glastint doit faire preuve de dynamisme, être investi dans son travail. Et bien sûr, il doit aimer le produit qu’il propose, y croire, afin de mieux le vendre.                              

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3/5 basée sur 6 votants

Vous souhaitez devenir franchisé Glastint ?

Franchise Glastint
Glastint

Pare-brise, vitres teintées 100% légales, protection de carrosserie et de jantes, covering…

Apport 20 000 €

Pour créer une franchise Glastint il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités