Interview franchise MERCI+

« Avec MERCI+, tout est allé très vite »

Alexandra Meynier - le

Avec un charmant petit accent qui dévoile ses origines allemandes, Alexandra Meynier nous a raconté avec le sourire son aventure aux côtés du réseau de services à la personne MERCI+. Issue de la grande distribution, un profil cher aux franchiseurs, elle a ouvert son agence à Libourne en avril 2010. Témoignage. 

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre l’enseigne MERCI+ ?

Alexandra Meynier 2Alexandra Meynier : J’ai exercé en tant que gérante pendant 15 ans dans le secteur de la grande distribution. En 2008, je me suis séparée de mon mari avec qui je travaillais. Notre projet commun n’ayant plus d’avenir, il a fallu que je trouve une nouvelle orientation.

Pourquoi vous êtes-vous orientée vers le secteur des services à la personne ?

Je souhaitais rester à mon compte mais je ne savais pas vraiment dans quel domaine. J’avais souvent lu des articles concernant le secteur des services à la personne et, en décembre 2009, j’ai décidé de me rendre au salon des SAP de Paris. J’ai rencontré plusieurs franchiseurs dont MERCI+. J’ai été très bien accueillie et j’ai pu poser toutes les questions qui me taraudaient. Nous avons programmé un nouveau rendez-vous qui a été suivi par une journée découverte à Toulouse. Cela m’a permis de découvrir le métier.

Comment s’est concrétisé votre projet ?

J’ai réalisé une étude de marché sur ma future zone d’implantation et réalisé mon business plan. Ensuite, tout s’est enchaîné très rapidement. Trois mois après, mon agence voyait le jour. C’était en avril 2010. En amont de l’ouverture, le franchiseur m’a présenté à la Caisse d’Epargne, le partenaire bancaire du réseau. J’avais un apport personnel de 30 000 euros et je n’ai pas eu de mal à obtenir mon emprunt. Au final, ce projet a nécessité un investissement global de 60 000 euros. Ma formation initiale s’est déroulée à Toulouse durant deux semaines. Cela m’a permis d’appréhender le processus du recrutement qui est très différent de celui dont j’avais l’habitude dans la grande distribution. Le volet humain est fondamental.

Comment s’est déroulée l’ouverture de votre agence ?

L’animatrice réseau était à mes côtés durant cette période cruciale. Elle m’a accompagnée dans la mise en place des actions de communication. Nous avons travaillé avec les journaux locaux et mis en place une campagne d’affichage très conséquente : chaque semaine durant quatre mois, mon agence était à l’honneur sur 15 panneaux d’affichage 4x3. Pour une ville de 20 000 habitants comme Libourne, ce dispositif était hors norme ! Les gens m’en parlent encore aujourd’hui !

Quel est votre sentiment aujourd’hui ? Quel est votre quotidien de franchisée ?

Deux ans et demi après l’ouverture de mon agence, j’ai atteint mon prévisionnel. J’emploie 22 personnes. Je passe énormément de temps à gérer le recrutement des intervenants car le turn-over demeure important. Le suivi des clients est présent mais prend moins de temps.
Concernant mon développement, j’envisage de développer mon activité vers les professionnels avec l’entretien des bureaux.
Aujourd’hui, je m’épanouis pleinement dans ma nouvelle activité et je suis bien moins stressée qu’auparavant. Je suis ravie de côtoyer deux mondes très différents et de les mettre en contact au quotidien. C’est très enrichissant. J’apprécie également de ne me pas me sentir seule dans mon activité. Deux fois par an, nous rencontrons les autres membres du réseau. Cela nous permet d’échanger et d’appliquer les recettes qui ont fait succès chez les autres. A l’inverse, cela nous permet d’éviter de commettre certaines erreurs. Cet effet réseau participe à notre réussite.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé MERCI+ ?

Franchise MERCI+
MERCI+

Acteur majeur des services à la personne : ménage et repassage, bricolage, jardinage

Apport 25 000 €

Pour créer une franchise MERCI+ il faut un apport personnel de 25 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise service à la personne
Votre projet de création s'oriente vers le secteur senior ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise senior, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise service à la personne

Actualités

Interviews