Interview franchise Noblessa Cuisines

« Rejoindre Noblessa, c’est participer à la co-construction d’une marque premium au sein d'un groupe structuré, entouré d'une équipe très professionnelle »

Jean-François Charvat, Directeur général - le

Jeune réseau développé par le groupe FBD, Noblessa Cuisines compte à ce jour 12 points de vente. Alors que le 13ème magasin s’apprête à ouvrir ses portes à Nice, Jean-François Charvat, Directeur général du réseau, est revenu pour l’Observatoire de la franchise sur la gestion de la crise sanitaire et sur les perspectives de développement de l’enseigne.

: Comment avez-vous géré la crise du Coronavirus chez Noblessa Cuisines ?

Jean-François Charvat 1Jean-François Charvat : La logique de gestion de crise a été identique pour toutes les enseignes du groupe FBD. Quand nous avons dû fermer les magasins, nous sommes rapidement intervenus la semaine qui a suivi avec :

·         Un report des charges 

·         La suppression des prélèvements des redevances trimestrielles qui était prévue fin mars et que l’on a reporté à fin juin. C’était très important car le nerf de la guerre reste la trésorerie. Il fallait donc donner de l'oxygène moralement et physiquement à nos partenaires

Nous nous sommes également servis du digital pour communiquer auprès de nos consommateurs en leur disant que si nos magasins étaient fermés pour des raisons administratives, nos adhérents restaient à leur disposition à distance pour gérer leurs projets et leur envoyer des projections en 3D. Ainsi, nous avons pu conserver un bon lien avec nos clients. Au final, nous avons réussi à conserver 20 % de notre activité en avril, un mois durant lequel l’ensemble de nos magasins étaient fermés. C’est une belle performance !

Comment vos adhérents ont-ils vécu cette période ?

Comme nos magasins l’ont fait avec leurs clients, nous avons été pour notre part très proches de nos adhérents pour les accompagner au mieux durant la période de confinement. L’aspect humain demeure l’une des valeurs fortes de notre enseigne, et il était primordial de renforcer encore nos relations durant cette période. Nous avons également proposé de les accompagner sur des aspects très concrets comme le suivi client et le maintien de l’activité pendant cette période inédite. Il était très important qu’ils ne se sentent pas seuls et nous avons tout fait pour les conseiller au mieux selon les situations.

  • On a proposé des mailings type pour revenir vers les prospects et ceux qui avaient déjà acheté une cuisine afin de  leur proposer des produits additionnels. En effet, si notre cœur de métier demeure la cuisine, nous proposons également des aménagements sur-mesure, tels que du dressing, living, bibliothèque….
  • Les réunions Skype ont très bien fonctionné avec nos adhérents, nous les avons donc poursuivies après le confinement. Leur format rapide et la facilité d’utilisation a permis de mettre en place une communication fluide entre le réseau et les adhérents, mais aussi entre les adhérents. Cette communication s’est avérée efficace et nécessaire pour tous. Ces réunions ont renforcé notre proximité et nous ont permis de conserver un lien social fort.

Comment avez-vous anticipé la reprise ?

Avec le confinement, des idées d’aménagement et de rénovation ont pointé chez beaucoup de, ménages français ce qui a été très bénéfique pour nous. Nous avons observé un véritable engouement pour l'amélioration de l'intérieur. Et comme la cuisine constitue déjà le segment leader de l’habitat, nous avons assisté à un rebond assez spectaculaire. Par exemple, sur le mois de juin, notre chiffre d'affaires a plus que doublé par rapport à l'année 2019. Il y a certainement eu un effet de report mais aussi une vraie volonté des clients de modifier leur intérieur. La cuisine demeure la pièce préférée des français, et durant le confinement celle-ci est devenue une pièce de vie primordiale. Cette tendance est amenée à se poursuivre et cela ne va faire qu’accentuer les besoins d’amélioration de cette pièce essentielle.

Où en êtes-vous dans votre développement et quelles sont vos ambitions ?

Noblessa regroupe 12 showrooms et le 13ème ouvrira à Nice le 1er juillet prochain. Nous avons également plusieurs autres beaux projets d'ici la fin de l'année dans toutes les régions de France.

Dans notre plan à cinq ans, notre ambition est d'ouvrir 10 points nouveaux showrooms chaque année. Nous avons beaucoup de contacts et de nouveaux projets devraient sortir au premier semestre 2021. Rapidement, notre ambition est de dépasser les 40 showrooms pour un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros. Voilà notre plan de marche à horizon 2024-2025.

Quel profil de franchisés recherchez-vous ?

Aujourd'hui, nous privilégions les personnes issues du secteur de la cuisine ou des métiers connexes comme, des vendeurs, des chefs de vente, des directeurs de magasin mais aussi des candidats provenant des secteurs de l’habitat ou de l’électroménager.

Noblessa est un jeune réseau. Quels sont ses atouts sur le marché de la cuisine ?

Nous avons un positionnement premium, très marqué, que nous revendiquons haut et fort. Sur un secteur où beaucoup de concepts se ressemblent, nous jouons la carte de la différenciation avec une communication axée sur le « beau vivre ».  Nous nous adressons à une clientèle urbaine très orientée design qui nous permet d’obtenir un panier moyen compris entre 10 et 12 000 euros, très supérieur à celui des enseignes généralistes du marché de cuisine.

Pour s’adapter à cette clientèle, nos concepteurs-designers bénéficient d’une formation de décorateur et accompagnent les clients tout au long de leur achat. Nous axons l'intégration de la cuisine dans l'environnement du foyer avec des conseils de décoration. Et au-delà de la cuisine, nous débordons largement sur les métiers de l'aménagement de l'intérieur sur les autres pièces de la maison.

Pour se rapprocher de cette clientèle urbaine et haut de gamme, nous souhaitons concentrer notre développement sur la région parisienne et les grandes métropoles régionales.  

Quels sont les atouts de Noblessa pour les candidats à la franchise ?

Sur l’aspect financier, Noblessa est l'une des enseignes les plus attractives. Pour rejoindre notre réseau, notre de contrat d’affiliation ne prévoit ni droits d'entrée, ni de redevance de marque enseigne.

L'investissement global, selon le format du magasin, s'établit entre 200 et 230 000 euros pour un projet clé en main (travaux, aménagement, communication, frais de recrutement, frais de création de société…).

Par ailleurs, Noblessa fait partie du groupe FBD qui possède une forte expérience dans la vente de cuisines équipées avec une véritable savoir-faire pour satisfaire ses adhérents et ses clients.

Notre positionnement haut de gamme et premium, qui va au-delà de la cuisine, est également une réelle force.

Un mot de conclusion ?

C'est le moment de nous rejoindre ! Nous sommes une marque jeune, différenciante et plein d’avenir. C’est donc une réelle opportunité de rejoindre une marque naissante et de co-construire son avenir ensemble.

Forts de nos 13 showrooms, nous proposons à nos partenaires de beaux projets de développement. Rejoindre Noblessa, c’est profiter d’un esprit start-up au sein d'un groupe structuré, entouré d'une équipe très professionnelle.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

4 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Noblessa Cuisines ?

Franchise Noblessa Cuisines
Noblessa Cuisines

Vous aimez le beau et avez soif d'entreprendre ? Soyez l’architecte de vos performances !

Apport 30 000 €

Pour ouvrir une franchise Noblessa Cuisines il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise cuisine et les franchises du secteur Décoration et équipement de la maison.

Actualités