Interview franchise Tout et Bon

"Ce qui m’a plu dans le concept Tout & Bon, c’est le fait qu’il y ait peu de charges fixes"

Damien Marques - le

Le 2 juin dernier, Tout & Bon a ouvert sa première unité franchisée à Paris, dans le 13ème arrondissement, en lieu et place d’une ancienne chocolaterie. L’occasion pour nous d’aller rencontrer Damien Marques, le jeune franchisé, pour comprendre ce qui l’avait poussé à rejoindre cette jeune franchise dont le chiffre d’affaires réseau a progressé de + 32% au premier semestre 2014. Encore en phase de lancement, il est très satisfait du démarrage de son activité.

: Quelle expérience professionnelle aviez-vous avant de devenir franchisé Tout & Bon ? Comment avez-vous connu cette marque ? Pour avoir choisi la franchise ?

Damien Marques : Avant cela, j’étais responsable de département au sein d’une grande surface de bricolage. J’avais envie de changer de vie professionnelle et de me mettre à mon compte. Je me suis donc mis à la recherche de concepts en surfant sur des sites internet. J’ai pensé de suite à la franchise car je n’avais pas les compétences requises, ne serait-ce que concernant l’élaboration des recettes.

Ce qui m’a plu dans le concept Tout & Bon également, c’est le fait qu’il y ait peu de charges fixes (loyer, personnel). La production des recettes est extrêmement simple : tout est assemblé sur place, rien n’est cuisiné.

Pourquoi avoir choisi ce local ? Qu’est-ce qui a motivé votre choix ? Comment se passe une journée type depuis votre lancement ?

Le choix du local a été déterminant. De plus, il collait parfaitement avec l’activité proposée par Tout & Bon et il y avait très peu de travaux à prévoir. Résultat, entre la réception des clés et l’ouverture du point de vente, il ne s’est passé que 15 jours. Le tout pour un investissement total inférieur à 90 000 euros.

Cet emplacement de 45 m² est un concept « labo », avec peu de passage devant la boutique. Il faut rappeler que Tout & Bon est un spécialiste du traiteur et des plateaux repas, qui s’adresse principalement aux entreprises et qui fonctionne essentiellement en service de livraison.

Pour le moment, je suis présent tous les matins du lundi au vendredi, en compagnie d’un cuisinier. Je me réserve les après-midis pour faire de la prospection.

Même si vous êtes encore en phase de démarrage, quels objectifs vous fixez-vous avec ce point de vente ?

Aujourd’hui, je suis encore en phase de démarrage. Ma priorité est de mener à bien mon travail de prospection pour trouver de nouveaux clients et pour me faire connaître. Ma zone de chalandise est grande car je rayonne sur tout le 13ème arrondissement. Le potentiel est donc énorme.

J’espère être opérationnel pour la rentrée de septembre. Je serais vraiment formé à l’outil de production. La transmission du savoir-faire va continuer à se faire progressivement. Depuis mon lancement, un animateur réseau vient toutes les semaines pour m’épauler. Pour ma première année d’activité, je prévois de réaliser un chiffre d’affaires de 200 000 euros environ.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Tout et Bon ?

Franchise Tout et Bon
Tout et Bon

Restauration livrée en entreprise: Pause déjeuner, Plateaux repas, Cocktail, Buffet

Apport 40 000 €

Pour ouvrir une franchise Tout et Bon il faut un apport personnel de 40 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise en restauration rapide et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités