Dossiers de la franchise

Créer sa boutique franchisée de décoration

Publié par , le | Franchise décoration

Le secteur de la décoration et des arts de la table continue de séduire toujours autant de candidats à la franchise. Selon la Fédération Française de la Franchise, on comptait ainsi 3500 franchisés dans le secteur de l’équipement de la maison à la fin de l’année 2010, pour 125 réseaux en phase de recrutement. Et ce marché pèse lourd. Selon le cabinet Xerfi, tous circuits de distribution confondus, les ventes d’articles de décoration auraient représenté 11 milliards d’euros en 2010. Et demain ?

11 milliards d’euros. C’est le montant estimé des ventes annuelles d’article de décoration pour l’année 2010. On comprend donc mieux pourquoi ce segment attire autant de compétiteurs. Les chaines de franchise spécialistes du secteur jouent leur carte mais la concurrence est rude et la conquête pour les parts de marché de plus en plus serrée. Sur ce segment de marché de l’équipement de la maison, la tendance du marché est également donnée par le leader du meuble (Ikea) ainsi que d’autres acteurs succursalistes comme Conforama, But et autres Casa, Alinéa ou Maisons du Monde.

arts de la table Les arts de la table au sens large (décoration, linge de maison ..) séduisent beaucoup de candidats à la franchise. Plusieurs chaînes de franchise en ont d’ailleurs fait une de leurs spécialités il y a déjà plusieurs dizaines d’années à l’image du Torchon à Carreaux , de Geneviève Lethu ou plus récemment comme Potiron par exemple. Des réseaux comme Le Comptoir de Famille ou Bois et Chiffons se distinguent également par l’originalité de leur positionnement réciproque.

Quelles tendances de marché pour demain ?

Le chiffre de 11 milliards d’euros peut sembler énorme mais selon Delphine David, l’auteur de l’étude Xerfi sur « la distribution d’articles de décoration sous pression » , il faudrait le relativiser car les ventes d’articles de décoration devraient progresser de moins de 1% en volume en moyenne au cours des années 2011 et 2012. « Les ventes d’arts de la maison (arts de la table, linge de maison, textile d’ameublement, articles de décoration…) se sont un peu relevées en 2010 (+1,4% en volume) après deux années consécutives de baisse. La reprise se confirmera en 2011 et 2012, mais il ne faut pas s’attendre à une croissance dynamique car ce marché restera sous pression », considère Delphine David.

Dans ce contexte, selon l’étude du Xerfi, les circuits spécialisés dans l’équipement de la maison (plus de 40 % des ventes en 2009) gagneraient encore des parts de marché sur les circuits généralistes.

franchise arts de la table

Un secteur très atomisé au niveau des magasins

Comme bien d’autres secteurs d’activité, celui de l’équipement de la maison n’a pas échappé aux changements capitalistiques ces dernières semaines. On pense notamment au changement de propriétaire chez Bois & Chiffons, la reprise de Pier Import par Atmosphères, le rachat du Torchon à Carreaux par Prim’Style (qui développe aussi Le Comptoir de Famille). Pour ne citer que ces 3 exemples concernant la franchise. Ce marché, encore très atomisé, serait donc bien en train de se structurer.

D’autres acteurs ont fait le choix de la diversification. On peut ainsi retenir les initiatives fortes intéressantes d’une enseigne comme Geneviève Lethu, qui a lancé coup sur coup deux nouvelles marques : l’Atelier Cuisinier et Influences.

La conquête de parts de marché passe bien entendu également par internet et par la mise en place d’une stratégie pluricanale. Selon les estimations Xerfi, « le e-commerce représente déjà 13% des ventes totales d’arts de la maison, une part relativement élevée comparée au poids des ventes en ligne dans la consommation totale des ménages (moins de 4% en 2010) qui devrait inciter les enseignes à rapidement se positionner sur Internet », témoigne Delphine David.

L’opportunité de se lancer en franchise

En raison des craintes sur leur pouvoir d’achat, un certain nombre de consommateurs vont peut-être différer leurs achats d’équipement de la maison. Les Français vont-ils procéder à des arbitrages ?.La question ne va pas manquer de se poser dans les prochaines semaines.

Attention au pessimisme ambiant car l’avenir n’est peut-être pas aussi noir que l’on veut bien nous le présenter. Lors de la sortie de l'Habitascope 2012 le 18 octobre 2011, Christophe Gazel le directeur général de l’Ipea apporta une mise au point : « malgré le contexte morose, pour les douze prochains mois, les intentions d’achats restent globalement bien orientées même si inférieures aux achats des douze derniers mois. 42% des ménages propriétaires interrogés déclarent vouloir investir dans les arts de la table et 38% dans l’électroménager dans les douze prochains mois ».

Il y a donc de vraies raisons d’y croire et de se lancer pour un candidat à la franchise. Le secteur de la déco plait. Des salons spécialisés comme Maison & Objet (prochain rendez-vous à noter sur vos agendas : 20 au 24 janvier 2012) donnent le ton et montrent à quel point ce secteur attire les acheteurs, prescripteurs du monde entier à la recherche de « french touch » en quelque sorte.

Les émissions consacrées à la déco n’ont jamais été aussi nombreuses à la télévision. De quoi attirer sans nul doute de nouveaux clients dans les boutiques franchisées et des réseaux succursalistes ?.

Pour en savoir plus :

- « La distribution d’articles de décoration sous pression », août 2011, cabinet XERFI. Auteur de l’étude : Delphine David.

- Habitascope, Edition 2012, IPEA (en partenariat avec Sofinco)

Vous pouvez également consulter toutes les offres Décoration et équipement de la maison.


Les 4 derniers articles du secteur