Annuaire

franchise superettes et libres-services

Dans un secteur alimentaire où la concurrence fait rage, les franchises de superettes connaissent un succès fulgurant au détriment notamment du concept de l’hypermarché qui arrive à saturation. Les enseignes de superette offrent les avantages d’une bonne localisation (généralement en centre-ville), la proximité des consommateurs, une bonne organisation en réseau, des prix bien plus compétitifs et un plus grand choix que les épiceries traditionnelles. Voici une liste de franchise à vendre pour vous aidez à ouvrir un commerce de type superette et devenir franchisé

Le commerce de proximité ne s’est jamais aussi bien porté en France, atteignant les 15.2 milliards d’euros de chiffre d’affaires selon une étude INSEE portant sur l’année 2013. On comprend pourquoi les grandes marques de franchise sont très actives sur ce créneau, cherchant à attirer des candidats par le biais de formules de location-gérance, plus accessibles financièrement que la franchise pure.

Le commerce de proximité : secteur rentable en plein essor

Selon une étude effectuée par le cabinet Kantar, plus de la moitié des ménages préfèrent fréquenter les supérettes pour éviter de perdre du temps dans les grandes surface. Ceci est d'autant plus vrai pour des petits achat, notamment dans les zones urbaines denses. De plus, à cause du vieillissement de la population et l’allongement de l’espérance de vie, les Français sont plus tentés à effectuer les courses dans les commerces de proximité pour simplifier leurs tâches quotidiennes en évitant la foule des supermarchés. Chaque année, les statisticiens de l’INSEE notent une progression de 2,8 % du nombre d'ouverture de magasin typer superette et libre-service. Le commerce de proximité est toujours en pleine croissance malgré les crises économiques. Face à la grande distribution, cette branche fait preuve de dynamisme pour un avenir toujours plus prometteur.

Les avantages d'une superette : clientèle fidèle et produits aux marges importantes

Avec l’augmentation croissante de la clientèle, le retour sur investissement pour l’ouverture d’une supérette se fait rapidement. En effet, un magasin bien positionné est toujours bien fréquenté et possède une clientèle régulière. Selon les données de l’INSEE, les commerces de proximité font environ quatre-millions d’euros de chiffre d’affaires en une année, soit environ 248 000 euros pour une entreprise tenue par deux personnes. Ce taux attire de plus en plus les affairistes de tout horizon. Il faut noter que 81 % de ses genres d’établissements sont implantés en centre-ville. Le choix du local et de l'emplace reste le nerf de la guerre pour ce type de commerce.

Comment ouvrir un commerce alimentaire rentable ?

Ceux qui veulent se reconvertir dans cette sphère doivent connaître un minimum de base sur la vente de denrée alimentaire avant de lancer le commerce (les normes, les exigences sur le plan de la sécurité, sur le plan sanitaire, etc.) . Pour éviter un faux pas, les novices peuvent opter pour une franchise. En effet, étant présentes sur le secteur du libre-service depuis plusieurs années, elles connaissent les exigences des clients ainsi que les matériels et les marchandises nécessaires pour démarrer la vente. De plus, en choisissant la franchise, le propriétaire n’a plus le souci pour trouver les fournisseurs, les partenaires ainsi que les véhicules pour l’approvisionnement puisque la société mère s’occupe en génrale de tout. Enfin, les magasins franchisés ont gagné déjà la confiance de la clientèle ce qui donne à la nouvelle supérette une notoriété. La formation proposé par le franchiseur s'averera également une aide précieuse pour la bonne gestion d'une superette.

Magasin de proximité : se diversifier pour augmenter la rentabilité du point de vente

L’avantage des commerces de proximité c’est d’avoir une multitude d’options pour varier l’activité de vente au détail de produits de première nécessité. Entre approvisionnements de pains, services de photocopie, transmetteur de colis ou livraison à domicile, l’investisseur a l’embarras du choix. Par ailleurs, ouvrir ce type de commerce est relativement facile puisqu’aucun diplôme n’est requis.

Ouvrir sa supérette en franchise

Le succès de ces commerces provient de plusieurs facteurs, dont le vieillissement et l’allongement de l’espérance de vie de la population française. En effet, les seniors sont enclins à faire leurs courses au magasin le plus proche de leur domicile et cela est particulièrement vrai en province, ce qui favorise l’essor des petits commerces de proximité. Ces magasins sont également perçus comme des créateurs de liens sociaux, notamment dans des zones en proie à une certaine désertification commerciale. On observe cette même tendance au cœur de nos villes, les ménages cherchant à minimiser le temps passé à faire leurs courses en évitant les heures de pointe ou en utilisant Internet, qui n’est plus perçu comme un concurrent mais comme un complément : les Drives et autres Click & Collect permettent en effet de faire venir en magasin les personnes ayant commandé sur la toile.

De nombreuses franchises issues de grands groupes de distribution se livrent à une féroce compétition pour mailler le territoire français et l’INSEE indiquait en 2013 que sur les 21 864 boutiques en activité en France, 11 362 sont des franchises. Et leur proportion ne cesse d’augmenter. Pour attirer de nouvelles cibles de clientèle, les supérettes ont imaginé de nouveaux services en plus de l’offre alimentaire de base et il n’est pas rare de trouver au sein de ces établissements des photocopieurs, des relais colis ou un coin où réchauffer son plat et le consommer sur place.

Le métier est ouvert à tous les types de profils et aucun diplôme particulier n’est nécessaire. Il faut avant tout être doté d’une forte motivation et ne pas compter ses heures, surtout au démarrage. Posséder des qualités de manager est indispensable car on est amené à gérer des plannings pour des équipes allant de 3 à 30 personnes en fonction de la taille de son établissement.
Obtenez les zones à pourvoir et les conditions financières d’entrée en vous rendant sur les fiches dédiées à chaque enseigne : celles du groupe Carrefour (City, Contact ou Express), ou celles de Casino (Spar, Vival…) parmi d’autres.

Les 10 derniers articles du secteur