Annuaire

franchise solde, bazar, discount

En ces temps de difficultés économiques, s’il est un secteur qui tire son épingle du jeu, c’est celui des magasins d’occasion et des solderies. Dans le premier cas, les clients cherchent à faire des économies en achetant des produits d’occasion. Mais il est également possible de se faire plaisir tout en achetant des articles neufs. Il suffit pour cela de se rendre dans l’un des multiples solderies existant en France.

Certaines se développent en indépendance, tandis que d’autres ont choisi la franchise, afin de bénéficier de tarifs encore plus bas (grâce à une centrale d’achat) et de moyens de communication permettant d’accroître leur notoriété et par conséquent les flux de clients.

Ces concepts sont adaptés à des implantations en centre-ville ou en périphérie, en fonction des opportunités et des moyens dont le candidat dispose.

Franchise solde bazar discount : un secteur en pleine croissance

Bien que florissant, le marché de l’équipement et de la décoration de la maison à prix discount est rarement sous les projecteurs de l’actualité. Pourtant, ce secteur très rentable affiche des ventes en constante progression. Ainsi, les opportunités de développement et les perspectives de croissance sont telles qu’elles séduisent de plus en plus de franchisés et d’institutionnels, prêts à investir.

Symbole de cette attractivité, le rachat, fin 2014, de la petite enseigne française discount MacDan par le géant sud-africain Steinhoff, propriétaire de Conforama. Entre 2010 et 2014, c’est Qualium Investissement, filiale de la Caisse des Dépôts, qui prenait le contrôle de la Foir’Fouille.

Cet intérêt des gros investisseurs pour des chaînes dédiées au bazar discount est directement lié à leur expansion. À un rythme soutenu, en effet, les réseaux tels que GiFi, Centrakor ou la Foir’Fouille continuent de s’implanter dans de nouvelles régions. Forts de l’arrivée de nouveaux franchisés, ces grands discounters ouvrent, chaque semaine ou chaque mois, un nouveau magasin.

Comment ouvrir un magain de bazar discount rentable ?

Malgré la crise, le secteur a montré une étonnante capacité de résistance. Mieux encore : les ventes ont progressé en dépit d’un contexte de consommation morose. Cette réussite s’explique en partie par le positionnement des prix. Ainsi, chez GiFi, les produits à moins de 5 euros représentent 70% de l’offre. En période de contraction du pouvoir d’achat, ces prix performants attirent le consommateur, soucieux de s’équiper ou de se faire plaisir à moindre coût.

La largeur de la gamme proposée et son renouvellement expliquent aussi cette réussite. Chez GiFi toujours, on ne compte pas moins de 20 000 références, en provenance d’Asie et d’ailleurs. De plus, une offre volatile, renouvelée chaque semaine, côtoie le stock des produits permanents. Cela favorise les achats d’impulsion et fidélise le consommateur, toujours à l’affût des bonnes affaires.

Les chaînes généralistes dédiées au discount ont profité aussi du désintérêt progressif des grandes surfaces alimentaires pour ce marché. Peu adaptées par leur fonctionnement à la gestion du bazar, celles-ci ont déserté la place, laissant le champ libre aux professionnels du secteur.

Le savoir-faire des professionnels des solderies

Car le métier s’est professionnalisé et structuré autour des grands acteurs du discount. Ainsi les nombreux franchisés qui le composent bénéficient-ils de l’expertise de leurs réseaux. Ceux-ci mettent à leur disposition leur savoir-faire et les nouveaux concepts qu’ils testent avant de les valider.

Ainsi la Foir’Fouille et GiFi ont-ils changé le concept de leurs points de vente. Oublié l’entrepôt des débuts, place à des magasins au style plus cosy. Avec un rythme annuel de 25 ouvertures, en propre ou en franchise, GiFi espère atteindre à moyen terme les 800 unités. Grâce notamment à des formats plus petits, adaptés aux centres-villes.

Ses concurrents ne sont pas en reste. Créée en 1990, Centrakor n’était à l’origine qu’une centrale d’achats, approvisionnant une quarantaine de bazars. Rachetée en 2004, elle a réinventé les codes du discount pour mieux progresser. Loin de l’image de solderie à l’ancienne, elle propose maintenant un discount moderne, tendance et déco. Aujourd’hui elle détient 300 magasins en France. Et, comme Bazarland, Babou ou MacDan, pour ne citer qu’eux, elle compte bien poursuivre son développement.

Découvrez les autres catégories du secteur commerce spécialisé

Les 10 derniers articles du secteur