Ouvrir une franchise de fitness

  • le

Comment Ouvrir sa salle de sport ? Alors que les premières salles de fitness ont vu le jour aux Etats-Unis dans les années 60, le marché est toujours en hausse aujourd’hui avec des millions de pratiquants dont les ¾ ont entre 18 et 34 ans. Si la France accuse toujours un peu de retard dans le domaine, le secteur s’y développe et demeure porteur.

Sur le dernier salon Mondial Body Fitness, un spécialiste du secteur n’en démordait pas : « Dans le métier depuis 31 ans, je n’ai jamais autant de changements depuis trois ans. » En pleine évolution structurelle, le secteur du fitness a vécu une petite révolution avec l’arrivée de nouveaux modèles économiques, dont le fameux modèle low cost. Pour garantir des prix abordables, les salles low cost ôtent certaines prestations haut de gamme de leur offre comme le spa ou le hamman ou les proposent en option. Le fitness low cost correspond donc à une clientèle souhaitant faire du sport tout en préservant son budget. Alors qu’un abonnement annuel dans un club classique avoisine les 700 euros, l’adhésion en formule low cost débute à 19,99 euros par mois pour ne pas excéder les 400 euros à l’année …à condition de se priver de certains services. Pour autant, les clubs ne lésinent pas sur le matériel qui provient essentiellement des meilleurs fournisseurs.

Fitness en franchise : un secteur aux nombreux avantages

Selon la dernière enquête Ipsos réalisée à l’occasion du salon Mondial Body Fitness 2015, 30% des Français font de la musculation, du fitness ou de la gymnastique d’entretien. 47% de ceux qui font du fitness fréquentent une salle de sport. Le marché est donc bien présent. Par ailleurs, le secteur du fitness reste innovant avec le lancement de nouveaux concepts et un renouvellement permanent des activités proposées.

Quelques chiffres à connaitre avant d'ouvrir sa salle de sport franchisée

Une majorité de Français déclare pratiquer une activité physique ou sportive. Et, comme nous l’avons déjà évoqué, 30% font de la musculation, du fitness ou de la gymnastique d’entretien. Le fitness attire davantage les femmes (32%) que les hommes (26%) et se pratique à tout âge : si les jeunes sont un peu plus nombreux à s’y adonner (35% des moins de 35 ans), les plus âgés ne sont pas en reste (27% des 65 ans et plus déclarent faire du body-fitness ou de la gymnastique d’entretien). 67% des personnes interrogées par l’Ipsos ne fréquentent pas les salles de sport car elles les jugent trop chères, d’où l’intérêt des concepts low cost et 15% n’en trouvent pas près de chez eux, notamment dans les petites villes et les espaces ruraux. Une donnée que les réseaux de franchise devraient prendre un compte pour proposer des concepts adaptés à ces zones.

Profil requis pour réussir dans le domaine du fitness

Pour réussir dans le domaine du fitness, le franchisé doit être managers dans l’âme, avoir des aptitudes à la gestion économique d’une TPE et au marketing des services. Selon le segment de marché choisi, le profil des franchisés peut varier. Ainsi, si les anciens cadres réussissent plutôt bien dans la gestion des commerces de proximité, on trouve beaucoup d’investisseurs dès lors qu’il s’agit de structures plus imposantes.

Formation initiale de la franchise

La formation initiale est capitale puisqu’elle va permettre de comprendre et d’appliquer le savoir-faire du franchiseur. En fonction des réseaux, elle dure de deux à trois semaines.

Apport minimal pour ouvrir une salle de sport en franchise

Quels que soient le concept choisi et la surface qui en découle, l’investissement demeure lourd dans le secteur du fitness, avec un minimum de 100 000 euros pour une petite structure et jusqu’à 800 000 euros pour un club de plus de 1000 m². Il faut noter que la recherche de crédit est une étape clé pour le futur franchisé. En moyenne, pour ouvrir un centre, il faut compter sur un investissement d’environ 200 000 euros avec environ 50 000 euros en fonds propres.

Réussir dans le secteur du fitness

Dès le début de l’aventure, les franchisés doivent bien connaître leur zone de chalandise et créer des synergies nécessaires de manière à stimuler le trafic dans le club.

Il faut savoir fidéliser sa clientèle en mettant en place différentes actions commerciales visant à optimiser le panier moyen. Par ailleurs, en franchise, le secret de la réussite est simple : il s’agit d’appliquer des fondamentaux établis par le franchiseur.