Dossiers de la franchise

Franchise meubles. Cuisines et literie animent le marché

Publié par , le | Franchise décoration

Le marché du meuble a fini l’année 2011, en progression de + 2,5% à surfaces évolutives, avec un chiffre d’affaires de 9,83 milliards d’euros. Soit sa meilleure performance en valeur. Avec deux bons élèves qui se distinguent une nouvelle fois : les cuisinistes (+6,6% en valeur) et la literie (+5,3%).

Directeur général de l’Ipea, Christophe Gazel commente pour nous tous ces chiffres et nous livre son sentiment sur les perspectives du développement de la franchise dans le secteur de l’équipement de la maison, à quelques jours de l’ouverture du salon Franchise Expo Paris. Entretien.

 

Samuel Burner : Le Meubloscope 2012 vient de paraître. Quel bilan tirez-vous de cette année 2011 ? Qui sont les grands gagnants ?
franchise cuisineChristophe Gazel :L’exercice 2011 s’est clôturé sur une progression de + 2,5% à surfaces évolutives et + 1,5% à périmètre constant, soit une évolution légèrement inférieure à celle enregistrée en 2010 (+2,7%). Ce résultat de + 2,5% peut paraître flatteur mais il doit être comparé à la mise en chantier de logements (+21%) au cours de la même période. Le secteur aurait du pouvoir mieux faire.

Précisons que cette progression de + 2,5% est davantage due au dynamisme de certains d’acteurs qu’à des circuits de distribution. C’est une nouveauté de cette édition 2011. Au sein de certains circuits, on relève de grandes disparités entre les acteurs. Ce sont ceux d’entre eux qui ont les concepts les pertinents qui s’en sortent le mieux.

A noter. Ce sont comme depuis plusieurs années, les spécialistes cuisinistes qui apparaissent comme les grands gagnants de cet exercice 2011, avec une progression de + 6,6% en valeur.

Samuel Burner :Arrêtons-nous un instant sur le segment des cuisinistes qui a progressé de +6,6% en valeur en 2011. Comment expliquez-vous un tel dynamisme ?
Christophe Gazel :Malgré la difficulté de certains industriels ou enseignes (on pense forcément au dépôt de bilan de Vogica), les spécialistes ont encore progressé de + 6,6% en valeur en 2011. Certains d’entre eux ont encore fait preuve de dynamisme et ont été très efficaces d’un point de vue marketing et sur l’aspect communication. Leur stratégie agressive de communication a eu pour effet de doper la fréquentation des points de vente.
franchise cuisineDe grandes manœuvres sont à venir sur ce marché. Les réseaux sont en train de structurer. Des groupes vont peut être rationaliser ou développer leur portefeuille de marques. Les années 2012-2013 vont être une période charnière pour les spécialistes, qu’ils se développent en franchise, en propre ou en concession.

Samuel Burner :En dehors des spécialistes cuisines, quels segments ont également bien progressé en 2011 ? La literie est-elle toujours aussi dynamique ?
Christophe Gazel :En 2011, les spécialistes de la literie ont affiché de belles performances, avec un gain de + 5,3%. Les ouvertures de points de vente en 2010 et 2011 ont soutenu les ventes en valeur du circuit. Mais la literie reste avant tout un marché de renouvellement.

A noter, un petit évènement dans ce secteur, avec la décision du leader – groupe Maison de la Literie – d’offrir désormais 70% de marques de distributeurs (MDD) dans ses points de vente (contre 70% de marques auparavant). Les autres acteurs du marché vont devoir s’adapter et faire évoluer leurs concepts.

Samuel Burner :Franchise Expo Paris ouvre ses portes dans quelques jours et certains nouveaux acteurs comme KVIK y exposent pour la première fois ? Plus globalement, doit-on s’attendre à l’arrivée de nouvelles enseignes sur le marché français ?
Christophe Gazel :  En 2012-2013, nous allons assister à des opportunités de création de franchises positionnées sur le segment milieu-haut de gamme. Cela devrait être le cas sur le segment des canapés/salons, où il ne se passe plus grand-chose depuis plusieurs années. On doit aussi s’attendre à des restructurations et des lancements sur le segment du rangement sur mesure.

Concernant Kvik qui va faire son retour en France, il y a de la place pour ce type de concept. Mais reste à trouver les bons emplacements. Je compare un peu l’arrivée de Kvik à celle d’Ixina il y a une dizaine d’années.

Plus généralement, on est en droit de se demander pourquoi on trouve si peu d’offres intéressantes en franchise dans les autres segments, à l’image de ce qui existe chez les spécialistes cuisines ?

Franchise équipement de la maison sur l'Observatoire de la Franchise :


 

Vous pouvez également consulter toutes les offres Décoration et équipement de la maison.


Les 15 derniers articles du secteur