Interview franchise Calipage

Interview d’Agnès Maillard, de Calipage

Réseau de distributeurs conseils en papeterie, Calipage figure parmi les tous premiers dans son domaine en France, tant en nombre de magasins (N°1) qu’en notoriété (N°1 ex-aequo). L’enseigne est née en 1995, 5 ans après l’arrivée en France de Spicers, société leader des grossistes d’articles de bureau en Europe, à laquelle elle est rattachée, tout comme Plein Ciel. L’Observatoire de la Franchise a interviewé Agnès Maillard, Directrice du Réseau

: Quels sont les différents visages de l’offre Calipage ?

Agnès Maillard : Nous avons un réseau de 300 distributeurs en France métropolitaine et en Corse. 70% d’entre eux ont un magasin et vendent nos produits aussi bien aux particuliers (45%) qu’aux professionnels (55%), soit en centre-ville, soit en périphérie sous le nom de Calipage Office. Nos enseignes tirent au mieux parti du marché des entreprises, chaque distributeur ayant un ou plusieurs commerciaux démarchant les bureaux, et proposant 14 500 références au sein d’un catalogue exclusif. Ce dispositif est complété par des déclinaisons de sites marchands personnalisés.

Vous avez récemment lancé une troisième déclinaison de votre concept sous le nom de Calipage Start Up. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Il s’agit d’un fournituriste sans stock. En se reposant sur la force de la centrale d’achat Spicers, le distributeur adhérant à ce concept Start Up peut proposer un assortiment important de produits sans puiser dans la trésorerie de sa jeune société, ce qui lui permet d’investir dans le recrutement de client et dans le suivi commercial. L’investissement de départ est faible, car il n’y a pas besoin de magasin en dur pour démarrer.

A chacun de vos concepts correspond un type d’adhérent particulier ?

Tout à fait, nous recherchons deux types de profils : soit des professionnels de la papeterie désirant rejoindre l’enseigne afin de bénéficier de sa notoriété et de sa compétitivité, soit des commerciaux ou managers, spécialisés dans le B2B, désirant créer leur société grâce au concept Start Up dans les villes où Calipage n’est pas encore présent.

Quel bilan faîtes-vous de vos derniers mois d’activité ?

Malgré l’environnement économique perturbé, les adhérents Calipage ont mieux performé que la moyenne du marché, poursuivant leur progression. Pour parler chiffres, 8 adhérents nous ont rejoints en 2009, auxquels il convient d’ajouter 7 rachats en interne. Et sur les 18 derniers mois, 4 Calipage Office ont vu le jour en périphérie.

Que peut-on vous souhaiter pour vos 15 ans, que vous fêtez cette année ?

De poursuivre sur notre lancée ! A l’occasion de cet anniversaire, nous mettons en place de nombreuses opérations spéciales afin d’accroître encore la notoriété du réseau et le trafic chez nos distributeurs.
En termes de développement, nous espérons recruter une dizaine d’adhérents d’ici la fin de l’année et pour Start Up, notre but est d’être présent dans une quarantaine de villes de moyenne ou grandes où nous sommes absents, notamment à Auxerre, Clermont-Ferrand, Nevers ou Limoges…

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Comment ouvrir une franchise Calipage ?
Demandez une documentation

Franchise Calipage
Apport
30 000 €
Ca 2ans
400 à 600 K€ (CA moy
Droit d'entrée
3 300 €

Distribution fournitures de bureau et papeterie

Voir la ficheRecevoir une doc

Pour devenir franchisé Calipage il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise informatique et les franchises du secteur Commerces spécialisés.

Les dernières interviews Calipage

Les dernières actualités Calipage