Annuaire

franchise bar

Je rêve d’ouvrir un bar ! C’est une phrase que l’on entend assez régulièrement. Mais comme beaucoup, vous vous posez la même question : comment ouvrir un bar en France ? Quelles sont les étapes pour ouvrir un bar ? Faut-il opter pour une enseigne de bar existante ou créer un bar avec son propre concept ? Est-il nécessaire d’avoir un diplôme, une formation, une licence ? quel est le cout pour l’ouverture d’un bar ? Investissement est-il rentable ? En somme, est-ce compliqué d’ouvrir un bar ? Vous trouverez ci-dessous les réponses à vos questions et les étapes à respecter pour créer son bar.

franchise bar

Réglementation : démarche et étapes pour ouvrir un bar

Vous avez choisi de changer d'horizon professionnel, de vous lancer dans l'aventure et de réaliser votre rêve, ouvrir un bar qui comblera votre sens de la convivialité. Tenir un bar est un véritable engagement autant dans la concrétisation du projet que dans son exploitation par la suite. Une bonne connaissance de la réglementation, un sens de l'organisation et d'excellentes qualités de gestionnaire seront des valeurs ajoutées pour la réussite de votre projet dévoilé ici en 3 étapes.

1 - De la réflexion du projet à la recherche de financement pour créer son bar

Pour mettre toutes les chances de votre côté et convaincre banquiers et investisseurs de vous prêter de l'argent, misez sur le business plan qui vous permet de réfléchir sur votre projet et de l'adapter en fonction du contexte économique et de la concurrence. Il s'agit en quelque sorte de la feuille de route de votre projet, son document de référence et facteur clé de sa réussite. Une étude de marché vous permettra, en parallèle de cibler la meilleure implantation géographique de votre bar et éventuellement d'en déterminer le thème, à vous de voir si vous ouvrez un Pub, un bar étudiants, un bar à bière ... Vous serez ainsi en mesure de cibler vos concurrent et de savoir comment vous démarquer.

2 - Ouvrir un bar : comment établir un plan financier

Vous pouvez vous faire aider par les acteurs économiques de votre département tels que les Chambres de commerce et d'industries ou des associations spécialisées. L'ouverture d'un bar exige ensuite de suivre une procédure administrative stricte qui comprend.

2.1 - La délivrance d'un permis d'exploitation

Le permis d'exploiter un débit de boisson, qu'il s'agisse ou non de boissons alcoolisées est obligatoire. Il s'obtient après avoir suivi une formation spécifique payante se déroulant sur 2 jours ½ . Dispensée par un organisme agréé par le ministère de l'Intérieur, elle vous permettra d'obtenir le permis d'exploiter valable 10 ans.

2.2 - L'obtention de la Licence de débit de boissons

La licence IV est incontournable pour ouvrir un bar mais ne peut faire l'objet d'une création. Vous l'obtiendrez uniquement par transfert en l'achetant à un prix souvent variable qui se situe entre quelques milliers d'euros dans les petites villes jusqu'à plusieurs dizaine de milliers d'euros dans les grandes agglomérations. Pour obtenir la licence IV vous devrez justifier d'un casier judiciaire vierge de certaines peine. Pour les boissons fermentées (vin ou bière) une licence de 2ème catégorie suffit.

3 - La déclaration d'ouverture

Toute ouverture de bar doit faire l'objet d'une déclaration obligatoire auprès de la Mairie près de laquelle est installé l'établissement. Pour les bars situés à Paris, la déclaration doit se faire auprès de la Préfecture de Police de Paris.

A noter que si votre bar propose un service de restauration rapide (sandwichs, tartelettes...) vous aurez l'obligation d'avoir dans votre établissement une personne formée aux règles d'hygiène alimentaire (mesures d'hygiènes obligatoires au regard des sources de contamination, hygiène du matériel et des personnes). Cette formation est dispensée par des organismes agréés mais vous pouvez toutefois en être dispensé si vous justifiez de diplômes ou d'une expérience en la matière.

Investissement : quel budget pour ouvrir un bar ?

Est-il possible d’ouvrir un bar avec 5000 € ? avec 10 000€ ? Quel investissement faut-il prévoir et quel est le budget moyen / cout pour ouvrir un bar ? La question du budget est une question qui revient assez régulièrement, au même titre que la rentabilité. Si vous ouvrir votre propre bar, il faut savoir que cela nécessite des investissements de départ conséquents. Dans le cas des bars franchisés, les montant minimum d’apport demandés commencent à 50 000€ et peuvent aller jusqu’à 250 000€. A ce cout peut venir s’ajouter :

  • Acquisition de la obligatoire licence en cas de vente d’alcool,
  • Aménagement du local, au couleur de la franchise
  • Droit d’entrée
  • Matériel de cuisine et distribution de boisson :
  • machine à café, pompes à bières, caisse, frigo, verres…
  • Mobilier aux couleurs de l’enseigne

Rentabilité : ouvrir un bar est-il rentable ?

Qu’il soit ouvert toute la journée ou uniquement la nuit, qu’il soit à thème, monoproduit (bière, vin) ou encore en centre-ville ou en périphérie, le principal facteur qui fera que votre bar sera rentable ou se trouve dans son implantation. Bien évidemment, la communication et la fidélisation joueront une place importante sur la rentabilité, mais comme dans tout commerce, le nerf de la guerre se trouve dans l’implantation du local. La réponse est oui, un bar peut-être particulièrement rentable, à condition de bien choisir son local.

Franchise brasserie : quelles franchises de bar rentables ?

Pour maitriser le risque et assurer une rentabilité rapide à leur bar, de nombreux entrepreneurs optent pour le système de franchise. Notoriété, image de marque, stratégie de communication mutualisée, réduction des couts…la franchise offre de nombreux avantages dans l’univers des bars. Découvrez une sélection des meilleures enseignes de bar avec notre annuaire des franchises de bar.

Le secteur des café-bars, brasseries se porte au mieux avec une dizaine d’enseignes franchisées au succès confirmé et une multitude d’ouvertures de nouvelles structures qui fleurissent sur tout l'hexagone, Garden Ice Café (Heineken Entreprise), Au Bureau, Café Leffe, French Coffee Shop font notamment le succès de la franchise spécialisée française.

Bar sous enseigne : comment ouvrir son bar en franchise ?

En centre-ville, en centre commercial, dans un village ? Bar de jour ou bar de nuit ? Bar à thème type bar à vin ou bar à bière…il existe de nombreuses possibilités pour ouvrir son bar. Du choix de la thématique au choix de l’emplacement, il est important de bien préparer son business plan avant l’ouverture d’un bar franchisé.

Le marché de la bière est un secteur qui connaît une évolution spectaculaire. À cet effet, il est tout à fait normal de suivre ce domaine en pleine mutation et qui par conséquent, impacte sur l’économie. Pour cela, puisque la bière de spécialité se développe, divers réseaux de distribution voient le jour. Ainsi donc, nombreux sont ceux qui veulent répondre à ce comportement vu l’explosion des micro-brasseries et des réseaux de caves à bière. Cap sur les avantages qui en découlent si vous choisissez d’ouvrir un bar et brasserie.

Ouverture d’un bar et brasserie : pourquoi ce choix ?

Vouloir entreprendre dans le secteur de bar et brasserie n’est pas un choix facile. Pourtant, c’est un métier qui fait gagner de grandes récompenses quand on prend de bons risques. Cependant, le secret pour faire la différence, c’est de rester organisé et d’avoir le goût du contact humain. Mais quand on veut mettre plus de piment dans son entreprise, vaut mieux ouvrir sa propre franchise.

La franchise : une arme redoutable pour parfaire son bar et brasserie

On ne le dira jamais assez. Pour la réussite de votre bar ou de votre brasserie, pensez à créer une franchise. C’est un moyen très prometteur pour parer aux risques financiers. En tant que franchiseur de bar et brasserie, voici les avantages que l'on peut en retirer :

  • Vous ferez plus d’économie, car pour la création d’une enseigne, que ce soit de café-bar ou de brasserie (franchisée), les coûts ne seront pas à votre charge
  • Avec votre franchise brasserie, vous répondrez parfaitement aux nouvelles exigences de qualité vis-à-vis de la concurrence
  • Vos franchisés traitent déjà avec les entrepreneurs locaux donc votre franchise se portera au mieux
  • Vous consoliderez votre franchise avec d’autres brasseries et du coup, vous prospérerez dans le secteur de la bière, encore en pleine ébullition

Pour plus de clarté, vous pouvez consulter ces enseignes au succès confirmé. Surtout, n’hésitez pas à les contacter. Cela est d’une efficacité redoutable.