Créer un bar à ongles

Le marché des bars à ongles est en pleine expansion en France. Si les instituts de beauté proposent les mêmes prestations, l’engouement pour les salons dédiés est réel. Résultat : après une croissances soutenue depuis les années 2000, le nombre de nail bars et d'instituts dédiés à la beauté des mains grimpe en flèche pour assurer des prestations de manucure, avec ou sans rendez-vous. Alors sur ce marché porteur, est-il plus intéressant de se lancer en indépendant ou en franchise ?

Comment ouvrir un bar à ongles

ouvrir un bar a ongle

L’ouverture d’un bar à ongles nécessite une bonne préparation, pour un projet de salon pérenne. Comme pour tout commerce, il est essentiel de bien étudier la demande, la clientèle, la concurrence, l’environnement et le potentiel de croissance. Cela passe par une bonne étude de marché, que l’on peut réaliser seul ou en se faisant aider par une entreprise spécialisée. Le coût d’une prestation externe n’est pas si important et permet de valider solidement son projet.

Le choix du local pour implanter son salon constitue une étape primordiale dans le lancement de son entreprise. C’est en effet l’emplacement qui va conditionner une partie de la réussite de l’activité. Il faut que ce dernier soit implanté à proximité de la clientèle potentielle.

Le local idéal dépend fortement du positionnement commercial que l’on souhaite donner à son activité. Ainsi, on va préférer ouvrir son bar à ongles en plein centre-ville, au cœur des commerces premium, dès lors que l’on opte pour un institut de manucure chic proposant des prestations raffinées et aux tarifs élevés. Si l’on préfère une activité privilégiant la rapidité du service à petits prix, mieux vaut implanter son bar à ongle en centre-commercial, ou dans un quartier plus populaire de centre-ville.

Une fois l’implantation idéale trouvée, il faut passer à la rédaction du business plan. Cet élément va permettre de s’assurer de la viabilité de son projet, puis d’aller défendre son dossier devant les établissements bancaires en vue d’obtenir un emprunt grâce au plan de financement établi.

Franchise L'Onglerie
L'Onglerie

Cosmétique pour les mains, pieds et ongles

L’Onglerie est spécialiste de la pose de faux ongles, de la beauté des mains et des pieds. Leader sur le marché L'Onglerie s'est développé pour compter 115 centres dont le chiffre d'affaires ne cesse de progresser sur un secteur à fort potentiel. Avec L'Onglerie, les franchisé(e)s créent leur propre emploi avec un concept clé en main, en toute indépendance en rejoignant un réseau reconnu pour sa pérennité et sa convivialité.

Apport
15 000 €
Franchise Esthetic Center
Esthetic Center

Institut de beauté, sans rendez-vous pour elle et lui, à prix doux

En 1998, naissance du concept Epil Center : l’épilation sans rendez-vous. En 2006, Epil Center devient Esthetic Center. Le concept enrichit sa carte de prestation en y intégrant les soins du visge, les soins corps, la beauté des mains et des pieds, la minceur, la jeunesse… En 2016, l’acquisition d’Esthetic Center par le groupe Beauty Success donne une nouvelle dimension aux perspectives du réseau.

Apport
30 000 €

Stylistes ongulaires, conseil esthétique

OnglesDesign

Stylistes ongulaires, conseil esthétique

Apport 0 €

TWENTY NAILS

Apport 20 000 €

Nailome

Apport 0 €

TWENTYNAILS  est la chaine de bar à ongles qui est la seule a proposer toute la gamme de vernis OPI

TWENTYNAILS

TWENTYNAILS est la chaine de bar à ongles qui est la seule a proposer toute la gamme de vernis OPI

Apport 0 €

Centre de beauté des ongles milieu et haut de gamme

Créanail

Centre de beauté des ongles milieu et haut de gamme

Apport 15 000 €

Bar à Ongles & bar à Maquillage

Montecito Nail Bar

Bar à Ongles & bar à Maquillage

Apport 25 000 €

Distributeur automatique de vernis à ongles

nailmatic

Distributeur automatique de vernis à ongles

Apport 0 €

Le marché français du nail art et du stylisme ongulaire

En 2016, selon la Cnaib, le secteur des instituts de beauté regroupait près de 65 000 entreprises, comptait 75 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros. Sur ce secteur, l’onglerie constitue 15 % des prestations. Dans les grandes métropoles françaises, les nail bars se sont fortement développés, sous l’impulsion d’instituts tenus par la communauté asiatique et de la demande croissante des consommatrices accros au vernis semi-permanent, au gel et au nail art.

Réussir son étude de marché pour ouvrir un nail bar

L’étude de marché préalable à l’ouverture d’un bar à ongles vise à valider le potentiel de l’activité sur la zone d’implantation choisie. Pour réussir son étude de marché, il va falloir analyser plusieurs éléments :

  • Les tendances de marché : quels sont les produits et les services existants et réclamés par la clientèle ?
  • Le profil de sa clientèle, ses attentes et ses habitudes d’achat.
  • La concurrence : quelle offre est déjà présente sur mon secteur? Quels sont les services proposés par la concurrence ?

Quel diplôme pour ouvrir un bar à ongles des mains et des pieds

Quelle formation pour devenir prothésite ongulaire ? Il faut savoir que la prothésie ongulaire peut être exercée par une personne non titulaire d’un CAP. Il faut toutefois s’assurer d’avoir suivi une formation qualifiante d’un minimum de 105 heures baptisée CCP ou Certificat de Compétence Professionnel.

Il faut aussi savoir que le stylisme ongulaire ne peut être exercé que par le titulaire d’un CAP complété de préférence par un Certificat de Compétence Professionnel.

Investir dans un centre de soins esthétiques dédié aux ongles

Combien coûte le lancement d’un bar à ongles ? Tout dépend de l’emplacement et de l’envergure que vous allez vouloir donner à votre établissement. Il faut avoir en tête que le plus gros de l’investissement sera dédié à la location ou à la location du local, ainsi qu’aux travaux d’aménagement. Le business plan établi va vous permettre de mettre en relation les investissements consentis et le chiffre d’affaires que vous allez pouvoir retirer de votre activité afin d’évaluer la rentabilité potentielle.

Business plan : quel est le coût pour ouvrir une onglerie

Le business plan doit recenser les besoins humains et matériels nécessaires à l’ouverture du nail bar. Ainsi, en complément de tout ce qu’il faut pour faire tourner son commerce comme le poste informatique, le terminal cb, il faut évaluer l’aménagement du local. Il faut également chiffrer tout le matériel nécessaire à l’activité : stock de vernis, dissolvant, gel, crèmes pour les mains et les pieds, lampes à UV, mouchoirs, cotons, paraffine, limes…

Si l’on souhaite développer son activité, il faut aussi prévoir les moyens humains pour y parvenir. Les salaires des futurs employés doivent être déterminés.

On estime qu’ouvrir un bar à ongle, en franchise, réclame un apport personnel de 20 000 euros environ, et un investissement global qui oscille entre 100 et 150 000 €. En vous lançant seul, ces montants diminuent mais d’autres postes de dépense vont devoir être pris en compte. Ainsi, le budget communication sera bien plus élevé car vous ne pourrez pas compter sur la notoriété d’une enseigne.

Quelle rentabilité espérer avec un bar à ongles ?

Un bar à ongle est-il rentable ? La rentabilité d’un bar à ongles va dépendre du positionnement choisi et de la densité de l’activité. Si l’on se base sur les chiffres du leader du secteur en France L’Onglerie, on estime que le chiffre d’affaires d’un nail bar après deux ans varie entre 120 000 et 200 000 euros.

Quel est le salaire d'un gérant de bar à ongles ?

Le salaire d’un prothésiste ongulaire expérimenté varie entre le SMIC et 1500 euros nets mensuels. Le gérant lui est libre de déterminer son salaire en fonction des résultats obtenus par son activité. Il peut aussi choisir de se verser des dividendes ou d’utiliser les bénéfices pour réinvestir dans son activité et faire grandir son salon.

Reprendre un bar à ongles, une solution intéressante pour une ouverture

Si une reprise d’entreprise coûte plus cher qu’une création, les avantages sont indéniables. En effet, reprendre une entreprise permet un démarrage plus rapide et dans de meilleures conditions. Quand vous reprenez un bar à ongles, vous pouvez étudier les derniers bilans, vous appuyez sur l’expérience du cédant mais aussi sur une équipe déjà constituée et une clientèle existante que vous pourrez développer. Par ailleurs, il est plus facile d’obtenir un financement bancaire que lors d’une création puisque les banquiers peuvent prendre leur décision en s’appuyant sur les trois derniers bilans et comptes de résultat de l'entreprise.

Choisir la franchise pour ouvrir son bar à ongles

Comme la reprise, la franchise présente des atouts indéniables. Toutefois, il faut savoir que cette solution entrepreneuriale a un coût puisque le franchisé doit verser à son franchiseur un droit d’entrée pour pouvoir exploiter la marque mais aussi des redevances sur le chiffre d’affaires réalisé ainsi qu’une redevance communication.

Les avantages de la franchise de bar à ongles pour ouvrir son salon

Ouvrir son bar à ongles en franchise constitue une bonne alternative pour se lancer en minimisant les risques. Ainsi, en rejoignant un réseau, vous bénéficiez de la notoriété d’une marque et réalisez des économies d’échelle grâce aux tarifs négociés avec les fournisseurs. Choisir la franchise, c’est aussi s’appuyer sur un concept clé en main. Vous ne perdez pas de temps à trouver les idées pour créer une marque, une identité visuelle, mettre en place la politique tarifaire… Tout a déjà été fait pour vous et il suffit de réitérer un concept de franchise qui a déjà fait ses preuves. Avec ses cartes en main, vous serez plus fort par rapport à la concurrence et votre entreprise aura plus de chance de se développer qu’en entreprenant de manière isolée.

Quelle enseigne de franchise choisir pour devenir styliste ongulaire

Sur le secteur des bars à ongle, il existe finalement assez peu de réseaux de franchise. On trouve plutôt une multitude de salons indépendants. En franchise, les prestations d’onglerie sont plutôt l’apanage des instituts de beauté. Une marque se détache donc nettement sur ce marché : L’Onglerie, le leader de sa catégorie.

Fondé en 1983, le réseau de franchise L'Onglerie regroupe 115 établissements en France, en France d'outre-mer et au Maroc. Le franchiseur accompagne ses franchisés dans la réussite avec une aide à la recherche des locaux et du montage financier du dossier. Il les assiste également avec une formation de 9 semaines pour acquérir l’ensemble du savoir-faire de la marque. Cette assistance se poursuit tout au long de la durée du contrat de franchise. Entreprendre avec L’Onglerie nécessite un droit d’entrée de 15 000 euros, un apport personnel du même montant pour un investissement global variant de 60 à 120 000 euros en fonction du coût du local. Le chiffre d’affaires attendu après deux ans d’activité est compris entre 120 et 180 000 euros. Les franchisés doivent verser de 7% du chiffre d’affaires HT et 3% du chiffre d’affaires HT pour la redevance publicitaire.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)