Interview franchise Midas

« Midas est une belle franchise »

Véronique Bernaz, Franchisée - le

Véronique Bernaz a débuté sa carrière en tant que franchisée Midas au début des années 2000. Elle gère désormais deux centres avec son concubin Patrick et son fils Nicolas. Et espère en acquérir un troisième l’année prochaine.

: Dans quel secteur d’activité avez-vous exercé avant de rejoindre le réseau Midas ?

Véronique BernazVéronique Bernaz : J’ai été commerciale dans le secteur de  la haute couture et du mobilier de bureau et de la papeterie. Après un grave accident de voiture, je ne pouvais plus conduire et donc exercer mon métier. J’ai dû opérer une reconversion professionnelle.

Comment en êtes-vous venu à rejoindre le réseau Midas ?

J’ai intégré le réseau Midas fin 1999. J’avais des amis franchisés Midas qui m’ont fait découvrir ce concept. Je suis allée les aider et je me suis dit pourquoi pas moi. Passionnée d’automobile, j’ai apprécié le contact avec le client. Ce concept répondait à tout ce que j’aimais ! Il se trouve que mes amis avaient un centre à vendre à Paris. Le franchiseur a validé mon projet et je me suis installée sous enseigne dans le 4ème arrondissement de Paris en octobre 2000. 

Comment vous a accompagné le réseau ?

J’ai fait toutes les formations proposées : amortisseurs, freins, vente, système informatique… Par ailleurs, à l’époque, le réseau proposait une formation de 15 jours qui se déroulait à Center Park qui nous permettait d’appréhender absolument tous les aspects du métier : la comptabilité, la gestion de l’entreprise, les relations avec le personnel… Au total, toute cette période de formation a duré six semaines environ. 17 ans après, je suis toujours en contact avec les franchisés qui ont effectué ces formations avec moi ! 

Comment se sont passés vos débuts au sein de votre centre ?

Les débuts ont été difficiles ! Les clients avaient du mal à s’adresser à une femme, ce n’était pas la même époque qu’aujourd’hui ! Ils ont ensuite appris à me connaître et ils sont toujours fidèles ! Début novembre 2016, j’ai eu l’opportunité d’acheter le centre Midas d’Avon Fontainebleau. J’ai alors sollicité mon concubin, qui était mécanicien dans l’aéronautique, pour qu’il me rejoigne dans l’aventure. Aujourd’hui, je me partage entre mes deux centres et mon fils Nicolas nous a rejoints il y a un an pour prendre en charge le centre parisien. Il suit des formations, découvre le métier et s’en sort très bien dans la gestion du point de vente.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’entreprendre avec des membres de sa famille ?

Le fait de travailler ensemble n’abîme absolument pas nos relations. Nous nous disons sans détour ce que nous avons à nous dire. Nous avons une motivation commune, qui est notre réussite, et nous avançons tous dans le même sens. L’inconvénient : savoir décrocher lorsque nous en sommes en famille et trouver d’autres sujets de conversation que notre entreprise !

Quels sont vos projets avec l’enseigne ?

J’envisage de racheter un troisième centre l’année prochaine et de piloter l’activité de mes trois unités. 

Vous avez désormais une longue expérience au sein du réseau Midas. Qu’est-ce qui vous pousse à renouveler votre contrat avec l’enseigne ?

Midas est une belle franchise. On s’y sent bien. J’ai une totale confiance en mon franchiseur qui est à l’écoute du moindre problème que nous pouvons rencontrer. Je fais partie de l’association des franchisés du réseau. Cela me permet de prendre part aux nouveaux projets. Plus globalement, je pense que notre enseigne est bien positionnée sur son marché. Par ailleurs, Midas est un réseau portés par ses franchisés. Nous sommes des entrepreneurs indépendants très impliqués dans nos points de vente. Je pense que cela se ressent sur la qualité des prestations et des services apportés à nos clients par rapport à un réseau succursaliste. 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

11 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Midas ?

Franchise Midas
Midas

Entretien et reparation automobile

Apport 60 000 €

Pour créer une franchise Midas il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités