Annuaire

franchise centre auto, entretien et réparation

Depuis la fin du 19ème siècle, l’automobile occupe une part importante du budget des Français, qu’il s’agisse d’achat, de location ou de réparation. La franchise a investi cette industrie depuis des décennies, proposant des concepts variés adaptés à tous les corps de métier et à tous les profils : mécaniciens, commerciaux, loueurs… Découvrez les grandes enseignes du secteur, à destination des entrepreneurs souhaitant entrer sur un marché mature, en pleine progression, de l’ordre de 4.7% l’an dernier.

Les listes thématiques

Franchise Controle technique
Franchise Feu Vert Services
Feu Vert Services

Entretien auto rapides sans rendez-vous

Apport 70 000 €

Franchise OuiGlass
OuiGlass

Un bris de glace ? Yes OuiGlass

Apport 7 500 €

Franchise France Pare-Brise
France Pare-Brise

Réparation et remplacement du vitrage automobile

Apport 45 000 €

Franchise Norauto
Norauto

Centre-auto, équipement, entretien, réparation

Apport 100 000 €

Franchise Glastint
Glastint

Pare-brise, vitres teintées 100% légales, protection de carrosserie et de jantes, covering…

Apport 20 000 €

Franchise Roady
Roady

Centre-Auto, maintien de garantie constructeur

Apport 75 000 €

Franchise Autosmart
Autosmart

Fournisseur de produits d'entretien automobile

Apport 15 000 €

Franchise X'treme Color
X'treme Color

Retouche peinture pour véhicules opérant à domicile.

Apport 10 000 €

Franchise Feu Vert
Feu Vert

Produits liés à l'automobile, services auto

Apport 150 000 €

Franchise Speedy
Speedy

Réparation rapide automobile

Apport 50 000 €

Franchise Yakarouler.com
Yakarouler.com

Leader multicanal de la pièce auto-moto en ligne

Apport 50 000€

Franchise Ecoline Wash France
Ecoline Wash France

Nettoyage Auto Moto à domicile

Apport 11 000 €

Franchise Rapid Pare-Brise
Rapid Pare-Brise

Réseau national de remplacement et de réparation de vitrages auto comptant 200 centres + 60 en réservation ferme. Restent 90 centres à ouvrir...

Apport 40 000€

Franchise VTC Performance
VTC Performance

Reprogrammation moteur, conversion éthanol, diag

Apport 1 000 €

Franchise Repareco
Repareco

Self garage avec location de pont

Apport 30 000 €

Franchise Securitest
Securitest

Contrôle technique automobile et antipollution

Apport

Franchise SILIGOM
SILIGOM

Vente de pneumatiques et accessoires automobile

Apport 20 000 €

Franchise GomecaFrance
GomecaFrance

Réseau national, d'entretien et réparation de véhicule légers, à domicile ou lieu de travail.

Apport

Franchise Auto 3000
Auto 3000

Une vision différenciante des centres autos

Apport 25 000 €

Franchise Autosur
Autosur

Réseau de contrôle technique automobile

Apport 30 000 €

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 1 votant

Au cours de la vie d'une voiture, l'entretien et la réparation des pièces automobiles sont des passages obligatoires. De la vente de pneus en passant pas l'outillage mécanique ou encore la climatisation, les véhicules doivent être entretenus régulièrement pour rallonger la durée de vie.

Les différents typologie de business dans l'auto

Si le marché de la voiture brasse chaque année plusieurs milliards d'euros, tout ne se fait pas nécessairement en magasin et il existe une multitude d'autres business et services liés à l'automobile. Tour d’horizon des principaux métiers

Concessions automobiles : vente de véhicules neuf ou d'occasion (VN VO)

Près de deux millions de voitures sont immatriculées chaque année en France, ce qui donne une idée de la taille de ce marché. L’Hexagone occupe la troisième marche du podium, après l’Allemagne (3 millions de véhicules) et le Royaume-Uni (2 millions). On trouve des concessions et des garages dans toutes les villes, bien souvent accolés à des ateliers de réparation. Parmi les leaders se déployant en franchise, citons Renault, qui était présent sur les dernières éditions du salon Franchise Expo Paris afin d’accélérer son maillage du territoire. Peugeot et Citroën sont également très présents en France, et parmi les grandes marques étrangères, on trouve de nombreux points de vente Volkswagen ou Fiat.

Vente d’accessoires et pièce auto

Le concept de centre-auto a vu le jour en France à l’initiative de Feu Vert en 1972 et il a été repris et popularisé par de nombreuses autres enseignes depuis. Il s’agit de proposer dans un seul et même lieu une boutique et un espace de réparation. Celui-ci est doté d’une ou plusieurs baies afin d’examiner facilement le dessous des véhicules. Ce sont des mécaniciens chevronnés qui sont à la tâche et ils suivent régulièrement des formations pour s’adapter aux nouveaux modèles et aux nouveautés technologiques, notamment dans l’électronique. En effet, nos voitures deviennent au fil des années de véritables ordinateurs roulants et il s’agit d’être à la page pour faire face à des pannes parfois difficiles à déceler.

A côté de cet espace dédié à la réparation, les centres-autos proposent donc un magasin où les automobilistes peuvent trouver des accessoires, des pièces détachées ou encore de la hi-tech (autoradios, GPS, etc…). Parmi les grandes marques présentes sur ce marché, on trouve Roady (filiale des Mousquetaires, le groupement à la tête d’Intermarché), Point S ou bien Norauto. A noter d’ailleurs que les clients ont le choix d’acheter soit des grandes marques, soit des marques de distributeur, puisque les enseignes se sont mises à commercialiser leurs produits elles-mêmes, avec succès.

Entretien auto rapide & réparation automobile

Contrairement aux centres-auto, les garages d’entretien rapide et de réparation sont dédiés à 100% à l’après-vente et ne disposent pas d’une partie magasin. Parmi les grandes marques du marché se déployant dans l’Hexagone, citons Midas ou Speedy, mais en réalité, les Français disposent de centaines de garages indépendants à proximité de leur domicile, car le marché n’est pas encore très concentré.

Pour ouvrir un garage en franchise, nul besoin d’être un expert en mécanique même s’il ne faut pas y être rétif : le franchiseur offre une formation complète aux nouveaux entrants, portant notamment sur la gestion du point de vente et le management, car on est amené à diriger une petite équipe de mécaniciens, de chefs d’ateliers et d’aides administratives pour faire tourner son entreprise.

Vente de pneu

Difficile de ne pas citer Point S dans la catégorie vente de pneus. Le réseau, dont la naissance date du début des années 70, a toujours su garder une longueur d’avance sur ses concurrents et compte aujourd’hui 3 300 points de vente dans le monde entier. En effet, on trouve des Point S dans 28 pays et chaque année, une ou plusieurs nations supplémentaire vient renforcer ce maillage déjà fort conséquent. Le concept a su évoluer, passant du spécialiste du pneu à l’entretien automobile (et même poids lourds et machines agricoles), sans oublier les centres-auto, un format lancé avec succès depuis 2015.

Au-delà de Point S, il existe d’innombrables garages indépendants et réseaux de taille variable proposant le changement, la réparation ou l’équilibrage de pneumatiques, s’appuyant sur les grandes marques françaises que sont Michelin (numéro un mondial), Firestone, Bridgestone, Pirelli et les MDD.
Parmi ceux-ci, citons Euromaster, qui vient de lancer une journée un service de check-up de sécurité gratuit à l’occasion de ses 25 ans.

Entretien auto à domicile

Si jusqu’ici, il était obligatoire pour l’automobiliste de se déplacer jusqu’au garage pour entretenir ou réparer sa voiture, les nouvelles technologies embarquées permettent aujourd’hui de proposer des concepts de flottes mobiles se rendant directement chez le client pour procéder à des prestations qui comprennent la révision complète, la vidange, le changement de plaquettes, le contrôle de freins, le renouvellement de pneus et la réparation de vitrage. Ce service s’adresse en priorité aux entreprises, puisque les mécaniciens peuvent se rendre dans le parking des sociétés pour procéder aux réparations ou aux révisions sur place.

Parmi les enseignes se déployant en France sur ce créneau porteur, on peut citer Hello Garage, Motoria, Best’Oil. L’ensemble de ces réseaux nourrit de fortes ambitions de déploiement, car le concept est dans l’air du temps, nous qui nous dirigeons vers une société de services. A noter qu’Euromaster, qui dispose d’une flotte de 800 camions équipés, teste actuellement ce service auprès des particuliers, et pourrait le généraliser si la rentabilité est au rendez-vous.

Remplacement de pare-brise et vitrage auto

Secteur très concurrentiel, le remplacement de pare-brise attirer toutes sortes d’acteurs. La plupart signe des accords avec les sociétés d’assurance, ce qui permet au client de ne pas débourser un centime s’il est couvert tous risques. Le marché se divise entre les spécialistes (type Ouiglass, CarGlass, Mondial Pare-Brise, Rapid Pare-Brise, France Pare-Brise ou A+Glass…) et les réseaux intégrant cette prestation au sein de leur catalogue, comme Speedy qui développe une offre spécifique sur ce créneau.

Les réparations peuvent se faire de manière instantanée, ou bien nécessiter une courte immobilisation en cas de changement de pare-brise total complet par exemple.
Les enseignes travaillent avec des pièces détachées de qualité, offrant un maximum de sécurité et certaines l’assortissent de garanties pour rassurer la clientèle.

Peinture & carrosserie

Une multitude d’acteurs occupe ce créneau, à commencer par les petits garages indépendants de quartier, où l’on se rend par habitude et parce qu’on a tissé des liens de confiance avec le propriétaire. Pour ceux qui n’auraient pas la chance de connaître un bon carrossier dans leur entourage, heureusement, la plupart des enseignes d’envergure nationale proposent des prestations de qualité dans ce domaine. Les clients n’ont que l’embarras du choix entre les ateliers rattachés aux concessionnaires (Renault, Peugeot, Citroën et les grandes marques étrangères), les franchises (Norauto, Feu Vert Restor FX, Fix Auto…) ou les artisans à l’ancienne. Dans ce domaine, pour s’orienter vers le meilleur professionnel, le mieux est encore le bouche à oreilles ou bien l’étude des avis clients déposés sur Internet. Les personnes les plus manuelles pourront quant à elle effectuer elles-mêmes de petites retouches, un coup de polish ou de pinceau permettant parfois d’effacer les traces si elles sont légères.

Tuning auto

Associé à la décennie des années 80, le tuning a pourtant démarré dès les années 50, au moment où les « belles américaines » sortaient des usines à une forte cadence. Les propriétaires de ces véhicules ont souhaité alors se démarquer en y ajoutant des accessoires permettant de donner un certain cachet à leur monture : ailerons, pots d’échappement, ailes, peintures psychédéliques, auto-radio… aucune partie de la voiture n’échappe à cette passion. A tel point que des festivals et des salons dédiés au tuning sont organisés à intervalles réguliers sur tous les continents, et que des garages se sont spécialisés dans cette activité qui génère des marges intéressantes.

Au-delà de la voiture, le tuning concerne aussi les camions et les motos, qui ont eux aussi droit à leurs ateliers spécialisés et à leurs concours de beauté, qui rassemblent des milliers de passionnés partout dans le monde.

Contrôle technique automobile

Avec la récente réforme, un nouveau Contrôle Technique a été mis en place le 20 mai 2018 en France. Rappelons que cet examen, obligatoire au bout de 4 ans et renouvelable tous les 2 ans, passe les véhicules au crible et oblige les conducteurs à procéder à une remise en état afin d’être autorisé à rouler.
C’est une Directive Européenne qui a poussé à modifier le contrôle technique, dans le but de diviser par deux le nombre de victimes d’accidents automobile à terme.
Ainsi, on est passé de 123 à 133 points de contrôle et de 410 défauts à 610 défaillances.

Pas de panique pour autant : si le véhicule est taxé de défaillant, son propriétaire dispose de deux mois pour mener à bien les réparations qui s’imposent et repasser une contre-visite qui délivrera le précieux sésame.
De nombreux réseaux se sont spécialisés dans le contrôle technique en France depuis son lancement originel en 1992. Ils ont comme point commun d’être agréé par l’Etat et parmi les marques les plus connues, on trouve Dekra, Securitest, Auto Sécurité ou encore Autovision.

Profil : qui peut-ouvrir un centre auto ?

Comme dans toute création d'entreprise, avoir une affinité avec le secteur visé, l'automobile, et bien connaitre ce secteur sera un vrai plus. Mais ce n'est pas l'unique critère car bon nombre de cas de reconversions ont été des exemples de réussite.
Ce qui compte avant tout, notamment pour les personnes souhaitant se lancer en franchise, c’est la motivation. Car au final, le chef d’entreprise ne sera pas nécessairement celui qui mettra le plus souvent les mains dans le cambouis. L’essentiel est qu’il parvienne à monter une équipe soudée et de confiance, des mécaniciens à la fois professionnels et assidus.

Il est évident cependant que le franchisé doit éprouver une attirance pour le milieu de l’automobile et s’y connaître un minimum en mécanique, sans quoi il lui sera difficile d’inspirer confiance à ses équipes. Mais en tant que franchisé, des formations pouvant s’étaler sur 6 mois sont proposées aux candidats, ce qui leur permet de se lancer en toute sérénité, d’autant qu’un accompagnement est fourni tout au long du contrat.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un centre auto ?

S'il s’agit d'un magasin de vente d'accessoire auto traditionnel, seule une première expérience sera demandée par le franchiseur. En revanche, pour l'entretien est la réparation, un diplôme est nécessaire. A savoir, il est tout à fait possible pour le futur gestionnaire d'embaucher quelqu'un de diplômé pour pallier cela. En résumé, pas besoin de diplôme, juste une réelle envie de se mettre à son compte dans un secteur d’activité porteur, et les fonds nécessaires pour concrétiser son projet.

Rentabilité : ouvrir un centre auto est-il rentable ?

Les services d'entretien auto à domicile offrent une belle rentabilité car ils ne nécessitent pas de local. Il faut néanmoins veiller à soigner sa communication et à fidéliser sa clientèle. Là encore, la franchise représente une solution idéale car elle évite au chef d’entreprise de gérer tout ce qui touche à l’agencement du point de vente, la décoration, les prix, mais également tout ce qui concerne la communication. C’est en effet à travers une redevance spéciale que le franchiseur met sur pied un budget dédié à la communication. Les réseaux de centre-auto se déployant en France existent depuis près de 50 ans et ils jouissent d’une forte notoriété, ce qui attire et met en confiance les clients en nombre… Cela permet de rentabiliser son affaire bien plus rapidement qu’en se lançant en tant qu’indépendant.

Prix : combien coûte une ouverture de centre auto ?

Cela va dépendre du secteur et de la rentabilité que vous cherchez. En moyenne, l'apport demandé est de 100 000 €. Mais gardez à l’esprit qu’il existe des franchises de centre auto pas cher, accessibles à partir de 70 000 € voire moins. Il s’agit généralement de concepts de petite taille, adaptés à des petites agglomérations et proposant un nombre de baies limité ainsi qu’une petite surface de vente. Par exemple, Feu Vert déploie Feu Vert Services sur ce modèle, avec pour objectif de s’implanter sur des zones d’activité commerciales, des axes passants ou des coeurs de ville.
Si votre budget le permet, vous pouvez opter pour un centre-auto classique, généralement situé en périphérie. Dans les deux cas, le franchiseur fournit une formation et une assistance, et des réunions régionales et nationales sont organisées plusieurs fois par an afin d’impliquer les franchisés dans la vie du réseau.

Quel est le chiffre d'affaires moyen sur le secteur automobile ?

Il est difficile de parler d’un chiffre d’affaires moyen pour le secteur de l’automobile tant il regroupe des métiers différents.
Ainsi, dans le lavage, le chiffre d’affaires d’un centre équipé de portiques est estimé à 150 000 €, mais pour 40% des franchisés, il s’agit là seulement d’un complément de revenu, puisque ces unités fonctionnent sans intervention humaine.
Dans le remplacement de pare-brise, on peut espérer 200 000 € de chiffre d’affaires au bout de deux ans, la plupart des revenus provenant des rétrocessions des assurances.
Enfin, concernant les garages, ateliers et centre-autos, il n’est pas rare que les points de vente dépassent les 500 000 € de chiffre d’affaires, à mettre en regard de la surface occupée et du nombre de salaires à verser.

Centre auto à vendre : est-il possible d'acheter un magasin auto ?

Pour être précis, on ne parle pas d'achat mais d'investissement. Pour se porter acquéreur d’un centre-auto, il faut non seulement que votre profil soit retenu, que votre motivation soit pleine et entière, mais également que vous disposiez des fonds nécessaires. En franchise, l’apport personnel représente 30% de la somme totale demandée, qu’on appelle investissement global. C’est généralement la banque qui complète les 70% manquants, à condition que vous soyez en mesure de monter un dossier solide, appuyé sur des éléments concrets faisant état d’objectifs à la fois ambitieux et réalistes. Votre franchiseur peut vous prêter main forte dans votre projet et vous pouvez aussi vous appuyer sur les expériences des autres franchisés, passés par là avant vous, toujours de bon conseil. Cela vous aidera à monter un business plan viable et à vous projeter dans l’avenir de manière sereine.

Contrat de franchise : quels sont les différents formats de contrats possibles ?

Franchise est un terme générique mais en réalité, il existe divers types de contrats en fonction du secteur d’activité.
On signe dans la grande majorité des cas un contrat de franchise en bonne et dûe forme. Cela signifie qu’en vertu de ce contrat, le réseau transmet son savoir faire au franchisé, ainsi que sa marque et son enseigne, en échange d’une redevance prélevée chaque mois sur son chiffre d’affaires.
D’une durée allant de 5 à 8 ans, ce contrat peut être renouvelé si les deux parties en sont satisfaites.
La concession est un autre système très largement utilisé dans le milieu de la voiture. Il procure au concessionnaire une exclusivité géographique pour exploiter sa marque.
Dans les deux cas, le franchisé doit tout d’abord prendre connaissance du DIP (Document d’Information Pré-contractuel), où figurent tous les éléments nécessaires pour s’engager auprès du réseau en toute quiétude.
D’autres systèmes, comme le partenariat ou la commission-affiliation, sont destinés à des secteurs d’activité différents, tandis que le terme succursale signifie que le point de vente est la propriété exclusive de l’enseigne.

Comment ouvrir une franchise de magasin de voiture ?

Avant de vous lancer tête dans le guidon dans une ouverture de magasin, il est important de trouver le bon concept auto adapté à votre profil. Le contrat de franchise que vous allez signer va vous engager sur plusieurs années, voire sur une vie. Prendre le temps de bien choisir et de monter son business plan sereinement est crucial. Bien évidemment, il faudra également trouver le concept qui sera adapté à votre portefeuille. Dans le secteur automobile, les apports moyens demandés peuvent être assez variables. Il sera important de ne pas sous estimer votre apport car il sera nécessaire d'avoir un minimum de trésorerie au lancement. Typiquement, un magasin dédié à la voiture va impliquer l'acquisition de stock de départ par exemple.

Une fois le bon concept trouvé, il vous faudra prendre contact avec le franchiseur. Cela vous permettra de lui présenter votre projet, votre business plan, votre motivation et surtout votre personnalité. Ouvrir une franchise auto est une question d'argent, mais également de personnalité. Il faut que votre profil plaise au franchiseur. S'en suivront probablement plusieurs rendez-vous ou pourra vous être remis le DIP, en vue de la signature du contrat.

Franchise auto qui marche : quelles sont les franchises de centre autos les plus rentables ?

La rentabilité d'un centre auto est une question qui revient assez régulièrement au niveau des candidats à la franchise. Il n'existe pas vraiment de concept plus rentable qu'un autre car la performance d'une franchise va dépendre d'une multitude de facteurs : choix de l'emplacement pour son magasin auto, communication autour du concept, publicité, et surtout personnalité du dirigeant.

Les 10 derniers articles du secteur