Interview franchise Speedy

Interview d’Eric Mantelin, de Speedy

Eric Mantelin - le

Presque quatre années après l’arrivée de l’activité réparation de vitrage (c’était en 2006) au sein de ses ateliers, Speedy a annoncé il y a quelques semaines qu’il comptait lancer un nouveau format de magasin, consacré exclusivement à cette prestation, ainsi qu’au remplacement de glace.
Une première unité a ouvert ses portes en banlieue parisienne, à Sainte-Geneviève des Bois, dans l’Essonne, sous le nom de Speedy Glass.
L’Observatoire a rencontré Eric Mantelin lors de la présentation de ce centre, et ce dernier a accepté de répondre à nos questions

: Bonjour M. Mantelin. Sur quel concept repose Speedy Glass, en quelques mots ?

Eric Mantelin : Cela fait maintenant quatre ans que Speedy a fait son entrée sur le marché du vitrage, par le biais d’une flotte de 60 véhicules-ateliers dédiée au remplacement de vitrages sur site. Environ un tiers de ces véhicules sont rattachés à l’Ile de France, le restant est basé dans de grandes villes de province. A l’heure actuelle, notre dispositif couvre 75% de la population française, mais le groupe a décidé d’enclencher la vitesse supérieure en inaugurant un centre et un réseau entièrement consacré au vitrage automobile.
Nous avons pris cette décision à la demande de nos clients : selon une étude que nous avons menée, 37% d’entre eux se sentent rassurés par la possibilité de se rendre dans un centre sédentaire pour procéder à une réparation de vitrage.

Quel est le potentiel de ce marché ?

Chaque année, le remplacement de vitres et la réparation d’impacts représentent un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros en France. Speedy ne pouvait pas laisser de côté ce marché, et nous sommes actuellement en période d’élargisement de notre offre vitrage, car les assureurs exigent une véritable couverture nationale pour nous recommander.



Le centre de Sainte-Geneviève des Bois continue d’accueillir des clients, et nous poursuivons nos études, qui montrent que le modèle économique que nous avons choisi est parfaitement viable.

Pourquoi ne pas intégrer de baie Speedy Glass directement dans vos garages Speedy existants ?

Tout d’abord, l’activité mécanique de Speedy réclame un certain espace, et ajouter des prestations de remplacement de vitrage au sein d’un centre rognerait inévitablement sur le chiffre d’affaires du métier premier de Speedy.
De plus, les assurances n’agréent que des centres exclusivement dédiés au vitrage, afin d’être certains que les clients n’effectuent pas d’autres prestations que celle prévue au contrat.
Enfin, il s’agit d’un métier différent de la mécanique classique, et le personnel ne peut donc intégrer cette activité supplémentaire sans une formation complète, une formation que Speedy propose, bien entendu.

Quelles sont les armes de Speedy, face à une concurrence déjà bien implantée sur ce marché ?

Speedy Glass entend proposer une véritable alternative face aux réseaux exitants, notamment en se démarquant au niveau des prix.
Les tarifs proposés par l’offre existante de Speedy Glass sont inféreurs à la moyenne du marché, et ceci grâce à une organisation sans faille. Ainsi, les stocks de pièces sont situées sur les platesformes des manufacturiers, et non dans les centres. Et ce que nous gagnons en coût de stockage permet de gagner en compétitivité.
Nous comptons appliquer ce même modèle, qui a fait ses preuves, au sein de nos centres Speedy Glass à venir.

Quelle perspective visez-vous, en termes de développement ?

Nous avons l’ambition d’ouvrir de 3 à 5 centres supplémentaires d’ici la fin de l’année. Des ouvertures qui se feront dans de grandes agglomérations, certainement au dernier trimestre 2010, car obtenir les autorisations administratives prend du temps.
A plus long terme, nous tablons sur une dizaine d’ouvertures annuelle, et ce mouvement s’accélérera lorsqu’on donnera la possibité de franchiser le modèle de Speedy Glass en France, ce qui est prévu à
l’horizon 2012, à l’issue de deux années de test.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Speedy ?

Franchise Speedy
Speedy

Réparation rapide automobile

Apport 50 000 €

Pour créer une franchise Speedy il faut un apport personnel de 50 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités