Interview franchise Ucar

Un entretien avec Jean-Claude Puerto, apports de l'acquisition

Jean-Claude Puerto - le

Ancien Président d'ADA, Jean-Claude Puerto à l'ambition de devenir le premier loueur de véhicules en France. Son parcours, ses partenaires, son équipe et l'acquisition récente d'une enseigne concurrente lui donnent les moyens de ses objectifs.

: Vous venez d’acquérir le réseau Autop. Quels seront les apports de cette acquisition ?

Jean-Claude Puerto : Autop est un accélérateur de croissance. Notre décision a surtout était basée sur les qualités de l’entreprise. Ce sont de belles agences, très enracinées dans leur région. D’autre part, Ucar disposait jusqu’à présent d’un réseau de 80 franchises, alors qu’Autop est un réseau de 44 succursales.
L’opération a été rendue possible parce que la maison mère, ATHLON, un groupe hollandais, a décidé de céder cette branche, un peu poussée par la bourse. Les analystes estimaient qu’il y avait un manque de lisibilité de cette activité au sein du groupe.
Cette acquisition nous a également permis de renforcer la couverture d’Ucar sur le marché national et d’acquérir un très bel outil de production. D’autre part, le cœur de cible d’Autop est la location longue durée pour les entreprises, secteur sur lequel nous étions moins bien représentés. Nous allons cultiver ce savoir-faire.

Avec maintenant plus de 120 agences, nous couvrons une bonne partie du territoire au dessus d’une ligne Nantes Lyon. Nous allons progressivement nous étendre vers le Sud.

Sur quels constats avez-vous développé UCAR ?

UCAR s’est développé autour d’un simple constat. Le marché du particulier et de l’entreprise est souvent initié par les concessionnaires automobiles qui proposent des voitures de remplacement. Nous avons donc, rapidement implanté des franchises au sein des concessions automobiles. Notez que ce sont des centres de profits importants puisque la plupart disposent d’un parc de 100 à 150 véhicules. Nous n’avions que deux agences pilotes extérieures.
Ces implantations à l’intérieur de concessions automobiles permettent également d’offrir des tarifs extrêmement bas, puisqu’il n’y a pratiquement pas d’investissement immobilier.

A l’origine, nous sommes positionnés sur le métier de la location de véhicule de remplacement. Notre slogan pourrait être : « Plus jamais sans voiture ». Le particulier ne supporte plus d’avoir son véhicule immobilisé pour une réparation, pourtant dans 80 % des cas, il repart à pied de son garage ! Il serait pourtant prêt à payer un peu plus cher son assurance pour bénéficier d’un service qui est, dans les pays anglo-saxons, une habitude. En France, nous sommes réellement sous-développés en la matière.
Il faut pourtant savoir que le client qui loue un véhicule de remplacement est systématiquement fidélisé.
En fait, c’est sur cette réflexion que nous avons créé UCAR en 97. Le système a été modélisé et a démarré en 1999. L’idée était que sur notre marché, il n’y avait pas d’offre de location longue durée pour le particulier. Aux USA et en Grande Bretagne, il est égal à celui des ventes de véhicules neufs. Essentiellement pour des raisons fiscales. En Europe, c’est la Suisse qui est en tête.
N’oublions pas qu’aux USA, la plus importante compagnie de location de véhicules (Interprise) est spécialisée dans le véhicule de remplacement !
Dans ces pays, quand on vous demande combien coûte votre voiture, vous répondez 200, 300 ou 500 € par mois. En France on dit encore 10.000 ou 20.000 € .
Pour mettre en place ces services, nous avons des accords nationaux avec de grands groupes comme Mondial Assistance, IMA, Axa Assistance… C’est un enjeu lourd pour les assureurs.
Pour résumer, nous sommes positionnés sur le véhicule de remplacement, comme porte d’entrée sur le marché de la location.

Quelles sont les ambitions de votre groupe ?

Ce sont de véritables ambitions. Nous n’espérons pas être les xièmes loueurs, mais les premiers. Nous disposons d’un réel savoir-faire, toute l’équipe a une longue expérience du métier. Nous avons des moyens financiers importants, des partenaires solides ! A mon sens, les nouvelles enseignes qui ont vocation à réussir sont rares.
Pour vous donner un chiffre, nous ouvrons 5 franchises chaque mois.

Quel est le profil de vos partenaires ?

Nous proposons un vrai métier pour lequel nous avons une technicité reconnue et une équipe de professionnels du secteur, très expérimentée. Le concept financièrement accessible… à des gens (de toute provenance professionnelle) qui veulent travailler. Quand je vois que le prix d’acquisition d’une plaque de taxi est de 150.000 €, je me dis que nous offrons un vrai métier, une position sociale. Mais nos partenaires doivent être exigeants, autant que nous le sommes, travailleurs et avoir l’ambition de la réussite. Il ne s’agit pas de se lier avec des gens qui ont les mains dans les poches. Si le candidat est bon, il devra avoir un apport personnel de 45.000 à 76.000 €.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Ucar ?

Franchise Ucar
Ucar

Agence de location de voitures et d’utilitaires, de proximité

Apport 70 000 €

Interviews

Actualités