Interview franchise Netto

« Mon chiffre d’affaires a augmenté de 25% en trois ans »

Julien Barboux, Adhérent à Mallemort - le

Adhérent Netto à Mallemort, dans les Bouches du Rhône, Julien Barboux revient sur son parcours, qui l'a vu entrer dans la Grande Distribution avant même ses 18 ans, pour être aujourd'hui adhérent de son propre magasin...

: Vous êtes entré dans le Groupement des Mousquetaires alors que vous étiez encore lycéen ?

Julien Barboux : En effet, à l'âge de 17 ans, j'ai effectué un job afin de financer mes sorties et mes études. j'ai signé un contrat de 10 heures par semaine à l'Intermarché de Saint-Maximin dans le Var et c'est là que j'ai découvert le monde de la Grande Distribution pour ne plus jamais le quitter. J'ai en effet rapidement arrêté mes études pour rejoindre l'équipe du magasin, au sein duquel j'ai gravi les échelons. Je suis finalement devenu Directeur à l’âge de 26 ans. Par la suite, j’ai pris la direction du magasin de Mallemort, poursuivant ma formation pour devenir chef d’entreprise, qui était mon objectif premier.

Comment êtes-vous passé de Directeur de magasin à Adhérent à votre compte ?

J'ai patiemment appris le métier pendant cinq années, de 2011 à 2016, et j'ai été agréé par le Groupement en février 2017. Il s'agissait d'un projet de longue haleine puisque j'économisais depuis une quinzaine d'années afin de réunir l'apport personnel nécessaire.

Comment le Groupement vous a-t-il aidé ?

Au niveau de la formation, j’ai suivi un stage de 6 mois, alternant des périodes en point de vente et des sessions théoriques. J'y ai côtoyé des personnels qui connaissent très bien le marché et la manière dont le groupe fonctionne. En me mettant à mon compte, j'ai pris un nouveau départ sans être seul, bien au contraire : je me sens très entouré et cela permet à tout le monde de progresser.

Pourquoi avoir choisi la marque Netto ?

Il est vrai que j'aurais pu opter pour Intermarché, mais le concept de Netto m'a séduit. Il s'agit de l'un des premiers discounters français, recélant un réel potentiel de croissance. Le magasin lui-même correspondait à ce que je recherchais, soit un concept assez simple proposant du libre-service et comptant 3 500 références à prix bas. Et quand on sait que 58% de Français font leurs courses à 10€ près, on saisit la pertinence de notre marque.

Comment se sont passées vos trois premières années d'exercice ?

J’ai repris le magasin fin 2017 et depuis, mon chiffre d’affaires a augmenté de 25%. Nous mettons en place le nouveau concept Pop petit à petit, et nous en ressentons les effets positifs. Dans ce cadre, nous nous apprêtons à refaire la vitrine, afin de faire entrer plus de lumière dans le magasin et ainsi procurer un meilleur confort aux clients.

Pouvez-vous nous parler de vos missions au sein du Groupement ?

Comme tous les adhérents, j'ai en effet également des missions transverses. Ainsi, après un passage comme Responsable de la Direction Enseigne dans le Sud Est, j'ai désormais des responsabilités nationales, toujours chez Netto. Concernant mon point de vente, je compte m’y investir totalement et pourquoi pas à terme acquérir un second ou un troisième magasin, en fonction des opportunités.

                        Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

10 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Netto ?

Franchise Netto
Netto

Réseau de distribution hard-discount

Apport 90 000 €

Pour devenir franchisé Netto il faut un apport personnel de 90 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise supermarché et les franchises du secteur Mini, super et hypermarchés.

Interviews

Actualités