Franchise salle de bain

franchise salle de bain

Analyse du marché de la salle de bain en France

L’année passée, selon l’IPEA, le marché du meuble de salle de bains a enregistré une croissance de +2,8 % par rapport à 2018. En 2019, ce marché était donc évalué à 520 millions d'euros TTC.

520 millions d’euros TTC, soit environ 455 millions d’euros HT, voilà donc le poids du marché de la salle de bain en France en 2019. Les parts de marché du négoce atteignent 28 %, soit 145,6 millions d’euros TTC, pratiquement à parts égales avec celles de la GSB, qui atteignent 29 %, soit 150,8 millions d’euros TTC.

On peut noter que les acteurs de la salle de bain sont aussi présents sur ce marché mais s’y engagent de moins en moins, préférant proposer des dressings, moins compliqués à vendre et à installer.

Les grandes enseignes de la grande distribution de l’ameublement, comme Ikea, But, Conforama ou Alinea délaissent également ce marché tout comme les spécialistes de l’e-commerce. Ainsi les ventes réalisées sur le web ne pèsent plus que 7,3 % du marché global du meuble, avec un chiffre d’affaires de 0,97 milliard d’euros TTC.

Décoration et équipement de la maison : ces enseignes rentables recrutent

Franchise Cuisines Venidom
Franchise Ixina
Franchise Mondial Tissus

Conception de cuisines et salles de bains

Celtis

Conception de cuisines et salles de bains

Apport 0 €

Référence en salle de bain haut de gamme

Design & Bain

Référence en salle de bain haut de gamme

Apport 0 €

Cuisines et salles de bains au design Danois

Kvik

Cuisines et salles de bains au design Danois

Apport 100 000 €

Comment ouvrir un magasin de salle de bain

Il existe très peu de magasins dédiés exclusivement à l’univers de la salle de bain. On trouve quelques magasins indépendants comme La Maison du Bain, Espace Aubade, Bain & Déco mais ils restent minoritaires. Certaines grandes marques de mobiliers ont des showrooms comme Duravit, Jacob Delafon… Un acteur majeur du Web masalledebain.com propose également son offre dans quelques showrooms en France. Enfin, la grande distribution et les cuisinistes proposent également des gammes de salle de bain, tout comme les enseignes d’ameublement.

Si ouvrir un magasin de salle de bain est réalisable en tant qu’indépendant, il faut savoir que la concurrence exercée par les multi-spécialistes est rude. Ces derniers ont accès à des centrales d’achat et commandent en grande quantité. Il est donc difficile pour les indépendants de suivre et de tenir leurs marges.

Toutefois, ceux qui veulent se lancer doivent bien entendu comme pour toute ouverture de commerce réaliser une solide étude de marché pour identifier les besoins sur zone, analyser la concurrence, repérer les fournisseurs et définir la gamme à proposer adaptée à la future clientèle.

Ensuite, il faudra monter un business plan, aller convaincre les banquiers pour obtenir un emprunt, trouver un local et réaliser les travaux d’agencement comme dans toute création.

Quel est le profil nécessaire pour ouvrir un magasin de salle de bain

Pour ouvrir un magasin de salle de bain, ou autre, il est nécessaire d’avoir de fortes aptitudes commerciales, d’avoir des compétences en gestion, de savoir manager pour prendre en main ses équipes, d’avoir un bon sens du client et du service. Il faudra aussi être capable d’organiser des actions de marketing et de communication. Il est aussi recommandé d’avoir une appétence avec le secteur choisi.

Rentabilité : ouvrir une boutique de salle de bain, est-ce rentable ?

Les produits dédiés à la salle de bain font partie de ceux sur lesquels les marges peuvent être importantes. Mais en tant qu’indépendant, il faut aussi adapter ses prix face aux acteur de la grande distribution d’ameublement. Le segment choisi est important. Ainsi, en tant qu’indépendant, mieux vaut se positionner sur une offre premium et haut de gamme, délaissée par la grande distribution.

Ouvrir un magasin de salle de bain : en indépendant ou en franchise ?

La plus efficace des stratégies pour ouvrir un magasin de salle de bain semble être de se tourner vers un réseau de franchise. Il n’en existe pas d’uniquement dédié à la salle de bain mais les cuisinistes, qui enregistrent depuis plusieurs années les plus fortes progressions sur le marché du meuble, sont aussi positionnés sur le segment de la salle de bain, même si leur offre est réduite en la matière.

L’avantage de la franchise dans ce cas est de pouvoir compter sur des méthodes commerciales éprouvées associées à la possibilité de passer par une centrale d’achats avec des tarifs négociés par le franchiseur. Par ailleurs, certains réseaux sont aussi fabricants, ce qui permet de limiter le nombre d’intermédiaires, d’augmenter les marges et d’assurer sa propre production.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

2 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)