Interview franchise Côté Particuliers

« Désormais, Côté Particuliers s’adresse aussi aux agents immobiliers indépendants »

Jean-Philippe Crouau - le

Alors que le réseau immobilier Côté Particuliers vient d’accueillir son premier agent immobilier indépendant, Jean-Philippe Crouau, directeur associé, revient sur ce nouveau levier  de développement pour une enseigne habituée jusqu’ici à fédérer des créateurs. 

: Votre réseau est en train de s’ouvrir aux agents immobiliers indépendants alors qu’il s’est construit jusqu’à présent avec des créateurs. Pourquoi ce changement ?

Jean-Philippe Crouau : Depuis le lancement en licence de marque de notre enseigne, nous avons en effet accueilli uniquement des candidats qui étaient soit des cadres supérieurs en entreprise exerçant majoritairement des fonctions commerciales soit des personnes issues de l’immobilier qui désiraient créer leur entreprise. Depuis 2008, nous avons donc réalisé 100% de création. Cela correspondait à un souhait de notre part. En effet, nous désirions façonner un réseau à notre image, avec des fondations solides. Il nous paraissait plus facile d’avoir un fonctionnement homogène en créant avec des entrepreneurs ayant des valeurs communes aux nôtres. Intégrer des gens qui étaient déjà en activité ne faisait donc pas partie de notre stratégie. Ce n’est plus le cas.

Aujourd’hui, notre réseau repose sur un socle solide de 40 entrepreneurs. Après cinq ans d’activité, nous savons qui nous sommes et nous estimons que nous sommes prêts pour intégrer des personnes déjà installées dans le métier. C’est un nouveau levier de croissance pour notre enseigne.

Quels atouts ont ces agents immobiliers indépendants, mais quelles sont également leurs faiblesses ?

Il existe un grand nombre de très bons professionnels, qui connaissent très bien leur métier et qui partagent nos valeurs d’efficacité, de transparence et d’humilité. Mais bon nombre de ces agents immobiliers indépendants souffrent d’un déficit d’image. Ils n’ont pas accès à toutes les technologies qui permettent d’être bien référencés sur Internet et d’avoir une gestion de la relation client optimisée. En clair, ils n’ont pas les outils qui permettent de rivaliser avec les réseaux organisés. Ils souffrent aussi bien souvent d’isolement. Cette année, marquée par les modifications du cadre juridique lié aux lois Alur et Hamon, a été compliquée pour eux. Quand on se trouve dans un réseau, on ne se pose pas trop de questions car ce dernier prend tout en charge : le site Internet et le logiciel sont mis en conformité, tout comme les documents juridiques… Un indépendant doit tout affronter seul, c’est difficile.

Enfin, le marché a évolué. Les attentes des particuliers ont changé, la concurrence est plus féroce. Nous pouvons apporter à ces agents immobiliers indépendants des solutions qui correspondent à leurs besoins en termes d’image et d’outils.

Comment comptez-vous les convaincre ?

Ce qui doit les convaincre en premier lieu c’est notre positionnement marketing unique et particulièrement efficace d’une part pour se différencier des autres acteurs et d’autre part pour reconquérir la clientèle de particuliers qui représente aujourd’hui plus de la moitié du marché et qui est laissée en jachère par l’ensemble des professionnels de l’immobilier. Notre marque, l’image moderne véhiculée par nos boutiques, nos services de qualité et nos tarifs attractifs nous permettent de nous adresser directement à cette clientèle qui ne rentre plus dans les agences traditionnelles.

Ce qui doit également les interpeller, c’est que comme eux, nous avons fait le choix du professionnalisme puisque tous les adhérents du réseau sont titulaires d’une carte professionnelle et de la proximité puisque nous implantons nos agences en cœur de ville.

Ce qui peut enfin les séduire, c’est qu’ils peuvent nous rejoindre sans investissement important.

Au mois de mai dernier, nous avons mis en place une offre spécifique particulièrement attractive à destination des agents immobiliers indépendants. Nous avons prévu un coût d’adhésion accessible avec un droit d’entrée réduit à 4 900 euros. La formation initiale, qui dure une semaine, a un coût de 1900 euros et peut être prise en charge à 100% puisque nous sommes organisme formateur.

Notre offre peut clairement intéresser les agents indépendants. Notre réseau ne prélève pas de pourcentage sur le chiffre d’affaires de ses adhérents. Je suis actuellement en contact avec plusieurs agents indépendants implantés depuis plus de25 ans .Ils possèdent plus de 1000 lots de gestion et réalisent plus de 400 000 euros de chiffre d’affaires avec leur activité de gestion location. Ils ont le même objectif : redynamiser l’activité transaction et regagner des parts de marché sur cette activité. En rejoignant une enseigne traditionnelle, l’agence devrait payer 8% de royalties sur un CA qu’ils font tous seuls depuis 30 ans… Côté Particuliers fonctionne avec une redevance fixe qui est calculée en fonction de la zone de chalandise et qui démarre à 490 euros/mois avec un supplément de 99 euros par transaction. Dans ce forfait, on retrouve la mise à disposition de l’ensemble des outils fondamentaux pour exploiter son agence comme le site Internet, le logiciel de transaction, les outils de communication, le support juridique, le support marketing, les tarifs négociés, l’accompagnement… Au final, ce forfait n’est pas plus onéreux que ce que dépense déjà un agent immobilier indépendant alors qu’il assure un service bien plus performant.

Enfin, il est important de souligner que nous respectons l’identité de chacun des adhérents du réseau qui est déjà constitué de personnalités très fortes et très différentes.

Quels sont vos objectifs de développement avec ce nouveau vivier de candidats ?

En 2015, nous avons pour ambition d’ouvrir au minimum 20 nouvelles agences avec idéalement 12 indépendants et 8 créateurs. D’ores et déjà, un agent immobilier indépendant nous a rejoints le 1er octobre dernier. Ses deux agences implantées à Gif-sur-Yvette et Saint-Rémy-les-Chevreuse battent donc désormais pavillon Côté Particuliers. Plusieurs autres projets devraient se concrétiser très rapidement.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

4 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4.5/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Côté Particuliers ?

Franchise Côté Particuliers
Côté Particuliers

L'enseigne immobilière approuvée par ses clients

Apport 20 000 €

Pour devenir franchisé Côté Particuliers il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités