Interview franchise Côté Particuliers

Interview de Lydie Beaumer, franchisée Côté Particuliers à Bergerac

Lydie Beaumer - le

A 50 ans, après une carrière professionnelle bien remplie, Lydie Beaumer a rejoint le réseau Côté Particuliers. Elle a ouvert son agence à Bergerac en avril 2011.

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le réseau immobilier Côté Particuliers ?

Lydie BeaumerLydie Beaumer : Avant d’ouvrir ma franchise aux côtés du réseau Côté Particuliers, mon parcours professionnel me fait découvrir plusieurs secteurs d’activité. Je passe donc 10 années, dans le secteur de l’aérospatial et 17 ans en tant que gérant d’entreprise dans le secteur du nettoyage industriel. A partir de 2006, je seconde mon conjoint dans la création de son entreprise dans le secteur du bâtiment. Je l’assiste dans la partie commerciale, marketing tout en effectuant le secrétariat et la comptabilité. Au bout d’un certain temps, travailler à la maison sans jamais voir personne, ne me convient plus : Je décide de rebondir autrement. Mais, sans diplôme d’études supérieures, avec un CV atypique et la cinquantaine approchant, retrouver un travail relève de la mission impossible. C’est à ce moment-là que je pense fortement à recréer une entreprise.

Vous avez finalement choisi le secteur immobilier et l’enseigne Côté Particuliers pour vous lancer…

Mon expérience en tant qu’agent commercial avait été très enrichissante. De plus, l’immobilier présente certaines similitudes avec le secteur du nettoyage industriel. Pendant 17 ans, j’ai travaillé quotidiennement avec les syndics de copropriété. Cela m’a permis de développer mon sens du service. Une fois le secteur immobilier choisi, je me renseigne sur Internet…Je tape des mots clés comme franchise immobilier, puis franchise immobilier « pas cher » et je tombe sur le site de Côté Particuliers ! De première lecture, le concept me séduit, j’approfondis un peu la découverte, et je trouve le positionnement de l’enseigne, très pertinent et différenciant.

Quels éléments vous ont conforté dans votre choix ?

J’entre en relation avec Jean-Philippe Crouau, Directeur associé. Il se déplace sur Bergerac, le discours est clair et le courant passe. L’expérience des dirigeants, leur personnalité, et les fondamentaux du concept me confortent dans ma décision. Ensuite, tout s’enchaine rapidement. Je débute les démarches pour obtenir une VAE (validation des acquis par l’expérience) afin de pouvoir obtenir la carte professionnelle nécessaire à l’exercice de ma nouvelle fonction. Ce process me prend une année. Je commence ma VAE en 2010, j’obtiens une licence commerciale, et ouvre mon agence en avril 2011.

Quelles ont été les étapes nécessaires à la création de votre entreprise ?

Avec le réseau, les choses se mettent en place petit à petit. Je monte à Paris plusieurs fois, ou je rencontre d’autres franchisés, je me déplace chez les autres franchisés du Sud-Ouest. Dans le même temps, je réalise mon étude de marché, monte mon business plan, effectue toutes les démarches liées à la création d’entreprise… Vient ensuite avant l’ouverture, ma formation qui se compose de deux semaines théoriques au siège de l’entreprise et de quatre semaines sur le terrain au sein des agences de Rochefort et d’Albi. Si la formation théorique me permet de revenir sur les bases de l’immobilier et notamment sur toutes les notions juridiques, avec l’immersion sur le terrain je découvre la manière dont travaillent les franchisés. Enfin, le réseau me guide dans le choix du local, de son aménagement ainsi que dans la mise en place des actions publicitaires.

Quel a été le soutien de votre franchiseur à l’ouverture de l’agence ?

Il a été très présent. Sébastien Brisé, l’autre directeur associé, formateur et animateur réseau, a pris le relais de Jean-Philippe Crouau et m’a épaulé. Il s’est déplacé le jour de l’ouverture, est revenu trois semaines après, puis un mois après. Il m’a également assisté par téléphone, ainsi que ses collaborateurs. Le soutien a été permanent.

Comment s’est déroulée votre première année d’activité ?

Je suis très satisfaite. Mon prévisionnel a largement été dépassé. Je travaille avec mon conjoint, et notre entreprise familiale rassure la clientèle. Nous avons le sens du service et gérons nos dossiers avec un grand sérieux. Je suis une personne assez disciplinée. Dès le départ, j’ai appliqué les méthodes que l’on m’a inculquées. Il faut croire qu’elles sont bonnes !
Enfin, nous avons de très bons retours de la part des clients sur le fait que nous travaillons avec des honoraires réduits. Le concept Côté Particuliers fait partie intégrante de notre réussite.

Avez-vous d’ores et déjà d’autres projets ?

Si dans les premiers temps, j’ai songé à me développer sur une autre ville, je me consacre pour l’heure à cette seule agence. Une de mes expériences entrepreneuriales m’a amené à gérer plus de 70 salariés, aujourd’hui le binôme que nous formons avec mon conjoint fonctionne plutôt bien et je n’ai plus envie de gérer du personnel. Le réseau Côté Particuliers m’a permis de concrétiser mon envie de créer à nouveau une entreprise, à 50 ans, et aujourd’hui, je m’épanouis pleinement dans mon métier d’Agent Immobilier.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Côté Particuliers ?

Franchise Côté Particuliers
Côté Particuliers

L'enseigne immobilière approuvée par ses clients

Apport 20 000 €

Pour devenir franchisé Côté Particuliers il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités