Interview franchise Guy Hoquet l'Immobilier

« La franchise permet de rester indépendant »

Jean-Pierre Couderc - le

Pharmacien pendant plus d’une vingtaine d’années, Jean-Pierre Couderc a opéré un virage à 180° dans sa carrière professionnelle en 2012 en devenant agent immobilier sous enseigne Guy Hoquet l’Immobilier.

: Comment passe-t-on de pharmacien à agent immobilier. Ce n’est pas un parcours très académique !

Jean-Pierre Couderc : J’ai effectivement exercé en tant que pharmacien salarié de 1990 à 2003 avant d’ouvrir ma propre officine dans laquelle j’ai travaillé jusqu’en 2012. Vous savez, le métier de pharmacien a beaucoup évolué. Au fil des années, cette activité s’est considérablement modifiée sous l’impulsion des différents gouvernements. Et je n’étais plus en phase avec les différentes politiques menées dans notre secteur. Si bien qu’en 2011, j’ai décidé de me reconvertir en cherchant une autre activité. En tant qu’indépendant, il m’était absolument impossible d’entrer dans le salariat. J’ai donc cherché une idée de business à développer. Et j’ai d’emblée penser à la franchise : une formule qui permet de rester indépendant et de bénéficier d’une notoriété tout en gagnant du temps.

Pourquoi l’immobilier et plus spécifiquement Guy Hoquet ?

Pour trouver le bon franchiseur, je me suis rendu au salon Franchise Expo Paris en mars 2011. J’ai fait le tour d’un maximum d’enseignes. Au sortir de cette journée de prospection, l’immobilier et deux réseaux m’ont particulièrement séduit. A l’issue de la manifestation, j’ai recontacté les deux enseignes sélectionnées. C’est finalement avec le réseau Guy Hoquet, et essentiellement pour une question de personnes, que j’ai eu envie de monter mon entreprise. Début 2012, j’ai entamé ma formation au sein du réseau et j’ai ouvert mon agence, en association avec un ami, à Avon, en octobre 2012.

Comment se passent ces premiers mois d’activité ?

Je suis très satisfait. Mon activité est conforme à mon prévisionnel et le métier me plait. Mes journées sont toujours différentes et je rencontre beaucoup de monde. Certes, c’est un métier difficile mais le réseau est là pour nous épauler tant sur des questions juridiques que par le biais du formateur qui nous rend visite mensuellement. Nous avons les bonnes méthodes, les bons outils et les bonnes personnes pour nous assister. Nous sommes accompagnés mais restons libres. En tant qu’ex indépendant, cette liberté est fondamentale.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Guy Hoquet l'Immobilier ?

Franchise Guy Hoquet l'Immobilier
Guy Hoquet l'Immobilier

Franchiseur d'Agences Immobilières

Apport 40 000 €

Pour devenir franchisé Guy Hoquet l'Immobilier il faut un apport personnel de 40 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise agence immobiliere
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise agence immobiliere

Actualités

Interviews