Interview franchise Laforêt France

Un entretien avec Stéphane Korol, franchisé Laforêt Immobilier

Stéphane Korol - le

Stéphane Korol n’a que 34 ans. Et pourtant. Au bout d’un peu plus d’un an d’exercice, il est déjà à la tête de deux agences immobilières, l’une aux Mureaux, l’autre à Meulan, et compte en ouvrir une troisième. « J’ai réussi ma première année au-delà de mes prévisions »

: Vous avez démarré votre activité il y a un peu plus d’un an et vous êtes le patron de deux agences immobilières. Bientôt d’une troisième. A quoi tient, selon vous, une réussite aussi rapide ?

Stéphane Korol : Pour moi, cela tient à l’image de sérieux de Laforêt. Avec ce réseau, j’ai trouvé des professionnels qui m’ont épaulé tout au long de mon projet. Cette image a même été cruciale, notamment dans ma relation avec les banquiers et les clients. Au départ, j’avais peu de moyens. Ma première agence comptait deux négociateurs et une assistante commerciale. Mais cela ne nous a pas empêché de
réaliser trois ventes le premier mois, quatre ventes le second mois, cinq ventes le troisième mois et dix ventes le quatrième mois. Au bout de six mois d’activité, j’avais suffisamment de trésorerie pour
envisager de créer ma deuxième agence. Ce que j’ai d’ailleurs entrepris aussitôt. Aujourd’hui, avec deux agences, mes résultats vont bien au-delà de mes prévisions. Mon chiffre d’affaires correspond au double de ce que j’avais prévu au départ. Et pourtant mes prévisions étaient plutôt optimistes. Du coup, je vais bientôt ouvrir une troisième agence.

Vous aviez déjà une expérience de l’immobilier avant d’ouvrir votre première agence ?

Pas du tout. Au départ, j’ai une formation d’ingénieur en agroalimentaire et biologie. J’ai suivi mes études à l’Institut National Agronomique Paris-Grignon et opté pour une spécialisation en économie, ce qui m’a permis d’orienter mon métier vers la grande distribution. J’ai commencé comme chef de rayon chez Auchan. A l’époque je manageais déjà une douzaine de personnes. Puis dans le groupe Intermarché, j’ai grimpé les échelons jusqu’au poste de Directeur des Ventes. Mais j’avais envie de
créer ma propre entreprise. Sans doute parce que mon père était lui-même chef d’entreprise. Le déclic s’est fait à la naissance de mon premier enfant. Plusieurs solutions s’offraient à moi, entre
autres reprendre la société de mon père, mais cela ne me satisfaisait pas. Il y avait aussi l’immobilier, un domaine qui me plaisait beaucoup. J’en avais pris conscience lors de l’achat de ma première maison. Et je considérais qu’il y avait fort à faire dans ce domaine car j’avais rencontré des agents immobiliers peu professionnels.

Mais pourquoi avez-vous choisi d’utiliser l’enseigne d’un réseau ?

Je voulais faire partie d’une structure organisée et non me sentir isolé. Dans l’agroalimentaire, j’avais pu observer ce que la force d’un réseau peut apporter. J’avais aussi conscience des difficultés que mon père avait rencontrées dans son entreprise alors qu’il était indépendant et seul. Si j’ai choisi Laforêt, c’est parce que ce réseau me semblait plus sérieux que les autres J’ai pris contact par internet et deux jours plus tard, je recevais un dossier. Cette réactivité m’a plu et m’a donné envie d’aller plus loin.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Laforêt France ?

Franchise Laforêt France
Laforêt France

Devenez entrepreneur avec le réseau immobilier n°1 !

Apport 50 000 €

Pour devenir franchisé Laforêt France il faut un apport personnel de 50 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise agence immobiliere
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise agence immobiliere

Actualités

Interviews