Interview franchise Roady

Interview de Pascal Valaize, de Roady

Pascal Valaize - le

Comme c’est la coutume au Groupement des Mousquetaires, Pascal Valaize est à la fois exploitant d’un centre-auto Roady (celui de Montpon-Menesterol) et en charge du marketing pour le réseau au plan national. Il revient pour l’Observatoire sur la belle année 2010 qu’a connue Roady, et sur ce qui se dessine pour 2011

: Bonjour M. Valaize. Quel a été votre parcours chez Roady ?

Pascal Valaize 2Pascal Valaize : Je suis devenu « Mousquetaire » il y a une vingtaine d’années maintenant, en tant que directeur d’un Stationmarché, enseigne qui s’est mue en Roady à partir de novembre 2004. En 2005, je suis devenu adhérent Roady. M’impliquant toujours plus dans la vie du réseau, j’ai finalement intégré les instances dirigeantes, et le département marketing en particulier qui convient bien à ma personnalité.

Pouvez-vous nous dresser un bilan de l’année 2010 de l’enseigne Roady, en termes de déploiement ?

Ce fut une année plein d’avancées pour notre enseigne, puisqu’au cours de ces douze derniers mois, notre chiffre d’affaires s’affiche en hausse, et notre bilan d’ouvertures de centres a été atteint, avec 7 inaugurations en France, au rang desquelles on peut citer des implantations dans les villes de Niort, Saint-Hilaire, Poitiers ou encore Longpont sur Orge, une unité située à proximité de la région parisienne, pour la première fois de l’histoire de Roady.

Vous avez également fait évoluer votre offre produit…

Nous avons en effet élargi les articles frappés du symbole Roady, qui ne comprenaient au départ que les remorques et les coffres de toit. Notre marque de distributeur recouvre désormais l’huile, les batteries mais aussi les tapis sur mesure. Nos ventes sous marque Roady sont devenues majoritaires, les clients étant séduits par l’excellent rapport qualité-prix de nos gammes.

Avez-vous rafraîchi vos points de vente pour accompagner ces nouveautés produits ?

Nous avons rendu nos magasins bien plus vivants, en balisant de manière plus logique et rigoureuse nos rayons, ou en installant des écrans d’animation présentant les produits disponibles.

Le profil de candidat que vous recherchez a-t-il changé lui aussi ?

Je ne suis pas sûr qu’on puisse parler de profil lambda : nous recherchons avant tout des passionnés d’automobile ou de mécanique, prêts à s’investir personnellement dans leur métier. La proximité avec les clients est également primordiale et il faut donc être doté de réelles qualités relationnelles.

Privilégiez-vous des zones plus que d’autres implanter vos centres ?

Nous sommes à la recherche d’opportunités sur l’ensemble du territoire national, principalement sur des Zones Commerciales, afin de poursuivre notre développement, qui s’élève actuellement à 126 unités en France et 32 au Portugal.

Pour conclure, quel est votre sentiment à propos de la récente nomination de Philippe Poilvez à la tête du réseau ?

Il me semble que cette arrivée n’a rien d’artificielle : Philippe Poilvez a une vision très ouverte des métiers de l’automobile, et il saura faire profiter Roady de sa grande expérience, nous n’en doutons pas.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Roady ?

Franchise Roady
Roady

Centre-auto

Apport 75 000 €

Pour ouvrir une franchise Roady il faut un apport personnel de 75 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise centre auto et entretien
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise centre auto et entretien

Actualités

Interviews