Franchise cannabis legal / CBD

En 2018, les franchises du cannabis ont connu une forte expansion en France surtout avec l’ouverture des premières boutiques spécialisées dans la vente de cannabis légal. Devant le fort potentiel de déploiement de ce marché, plusieurs investisseurs ambitionnent de créer un point de vente de produits au cannabis. Mais, est-il vraiment sécurisé et garanti de s’engager dans une telle affaire ?

franchise cannabis

Qu’est-ce que le cannabis ?

Le cannabis ou chanvre est une plante originaire des régions équatoriales, présente dans la plupart des régions du globe. Il peut être formé de 200 molécules parmi lesquelles une est non psychoactive, à savoir le cannabidiol (CBD), et une responsable des effets psychotropes, le delta-9-tétrahydrocannabinol ou THC. Le CBD, découvert en 1963, a par contre que des effets calmants et ne porte aucun risque a priori, d’après l’OMS.

Cannabis : différences entre THC et CBD

De façon générale, le cannabis illégal comporte 15% de THC. Pour sa part, le ministère de la santé a agi en novembre 2017 au sujet de la légalité du CBD. Ainsi, il a émis un avis pour fixer à 0.2% le taux de THC pour une commercialisation légale du cannabis.

Pour d'autres sources juridiques, le taux de THC doit être de 0% pour tout produit fini vendu. Du coup, le marché français du cannabis légal fonde son développement sur ces chiffres.

Petit coup d’œil sur le marché de cannabis

Sur le plan international, le cannabis est un concurrent féroce pour plusieurs marchés avec un chiffre d’affaires estimé à 40Mds en janvier 2018. Les incidences économiques pour les Etats sont énormes et certainement pas étrangères aux décisions politiques allant dans le sens d’une légalisation des usages, au moins thérapeutiques, même divertissants.

En France par contre, il n’est pas autorisé d’utiliser le cannabis ni dans un cadre thérapeutique ni distrayant. Cependant, uniquement le CBD libre du THC est autorisé.

Malgré tout, l’apparition brutale en 2018 de boutiques vendant des produits en CBD ainsi que leurs résultats incroyables montrent clairement le dynamisme du marché dans l’Hexagone.

On constate donc que les possibilités d’expansion sont importantes, puisque les boutiques et les enseignes déjà présentes sur le marché du CBD seront aux premiers rangs si la législation évolue pour des utilisations thérapeutiques, à moins que, l’Etat n’attribue le monopole du cannabis thérapeutique aux métiers pharmaceutiques.

Face à une forte passion pour le CBD, l’Etat français a décidé, et l’a annoncé à travers l’entremise de la Mildeca, d’aller à rebours des Etats occidentaux, comme la Suisse, l’Italie, les Etats-Unis ou le Canada, en inhibant le cannabis à fumer. Même le ‘’ultra light’’ qui contient moins de 0,2% de THC a été interdit.

Il est donc clair et évident que seuls les produits contenant du CBD peuvent être commercialisés en France sans risques légaux (E-liquides de cigarettes électroniques, préparations culinaires, boissons,…). Toute herbe, sèche ou fraîche, doit être garantie sans THC par le fournisseur, sinon, les sanctions seront lourdes.

Le cannabis et la franchise

Malgré que les éclaircissements juridiques restent relatifs, beaucoup d’investisseurs n’ont pas hésité à ouvrir des boutiques pour les produits issus du CBD, s’appuyant ainsi sur ses effets relaxants. Bonbons, cookies, infusions, huiles contenant du CBD animent les rayons de ces magasins. Il existe même des boutiques de vapotage qui proposent le CBD à sa clientèle.

L’incertitude juridique autour le CBD n’a donc pas empêché ces boutiques de se multiplier très rapidement et d’afficher un véritable succès.

Certains réseaux ont d’ailleurs profité de ce cadre pour se déployer activement en utilisant la franchise comme mode de développement. Bien que les premiers chiffres du marché semblent encourageants, il faut savoir que l’Etat a déjà annoncé son envie de lever ce flou juridique et de mettre fin à l’activité des points de vente du CBD, soit une centaine début juillet 2018.

Le gouvernement a décidé en effet d'intervenir, après de nombreux mois du vide juridique, et a notamment placé en garde, le 21 juin, le dirigeant d'une boutique à Dijon et perquisitionné sa boutique. Même chose après une semaine pour deux magasins à Paris. Les trois entrepreneurs ont été donc mis en examen et placés sous contrôle judiciaire.

Pour conclusion, le marché du cannabis demeure encadré par une légalité précaire et incertaine. Il est important de savoir qu’il existe d’autres secteurs plus sûrs comme celui de la cigarette électronique sur lequel de nombreuses enseignes, telles que Extravape, prospèrent.

Zoom sur l’enseigne Extravape

Lancé en 2013, Extravape est un concept de distribution en boutique de cigarettes électroniques et d’e-liquides aux arômes 100% naturels. La franchise propose en effet des produits de qualité et d'origine certifiée, tout en s’appuyant sur des connaissances solides et étayées de la Vape et du sevrage tabagique.

  • Apport personnel : 10 000€,
  • Droit d'entrée : 10 000€ HT,
  • Surface moyenne : 20 à 30m2,
  • Investissement global : 30 000€ HT.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Consultez les enseignes qui se développent dans le secteur franchise Commerces spécialisés et Cigarette Electronique.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

67 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 3/5)