Interview franchise Côté Particuliers

« Côté Particuliers nous permet d’être plus efficaces »

Paul-Henri Vigneron, Franchisé - le

Au mois de mai dernier, Paul-Henri Vigneron, professionnel de l’immobilier à Montbéliard, a rejoint le réseau Côté Particuliers. Témoignage.

: Qu’avez-vous fait avant d’adhérer au réseau immobilier Côté Particuliers ?

Paul-Henri VigneronPaul-Henri Vigneron : J’ai commencé à travailler dans la gestion immobilière en 1999 et j’ai racheté l’entreprise familiale en 2006. Depuis 2002, nous intervenions sur trois métiers de l’immobilier : le syndic de copropriété, la gestion locative et la transaction. Après la crise de 2008, je me suis concentré sur l’activité de syndic et, jusqu’à l’année dernière, ce segment représentait 70% de mon activité. A ce moment, je me suis posé la question d’arrêter la transaction ou, au contraire, de redévelopper cette activité en m’adossant à un réseau de franchise. 

Vous avez finalement choisi la deuxième option et vous avez intégré le réseau Côté Particuliers, pourquoi ce choix ?

Je réalisais un chiffre d’affaires important sur la gestion de syndic et je ne souhaitais donc pas rejoindre une franchise qui se rémunérait avec un pourcentage de chiffre d’affaires. Côté Particuliers constituait l’une des seules enseignes à travailler avec un forfait mensuel, identique pour tous les adhérents du réseau.

Par ailleurs, sur un secteur d’activité où la concurrence des ventes entre particuliers est importante, j’ai trouvé que travailler avec des honoraires réduits et justes prenait tout son sens. C’est un vrai argument commercial qui fait la différence.

Enfin, avec Côté Particuliers, nous proposons une vraie qualité de service et des options telles que le homs staging virtuel, la photo professionnelle, la visite virtuelle et la conciergerie.

En tant que professionnel de l’immobilier, combien vous a coûté l’adhésion au réseau Côté Particuliers et quels bénéfices en retirez-vous ?

Cela représente un investissement d’environ 20 000 euros. Adhérer au réseau Côté Particuliers nous a permis d’augmenter significativement notre part de mandats exclusifs. Aujourd’hui, ces derniers représentent la moitié de notre activité, contre 20% auparavant et nous espérons atteindre 70% de mandats exclusifs d’ici la fin de l’année. 

Pour un professionnel de l’immobilier comme vous, la formation dispensée par le réseau Côté Particuliers a-t-elle été utile ?

Si je maîtrisais la partie juridique, j’avais besoin d’être épaulé sur les techniques de vente et les méthodes à appliquer. Nous étions très mauvais sur ces sujets et c’est pour cela que l’activité de transaction n’avait jamais décollé. Aujourd’hui, nous pouvons appliquer des méthodes qui fonctionnent et qui ont fait leurs preuves au sein du réseau.

Quel est votre sentiment aujourd’hui ?

Je suis heureux de travailler avec une enseigne qui prône des valeurs importantes à mes yeux comme l’humilité ainsi qu’avec des personnes très sérieuses et qui connaissent particulièrement bien le métier. Nous avons été bien accompagnés et nous travaillons désormais avec des outils très performants, avec un excellent suivi des équipes du siège sur toutes les problématiques que nous pouvons rencontrer.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

6 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Côté Particuliers ?

Franchise Côté Particuliers
Côté Particuliers

L'enseigne immobilière approuvée par ses clients

Apport 20 000 €

Pour ouvrir une franchise Côté Particuliers il faut un apport personnel de 20 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités