Interview franchise Intermarché

« Chez les Mousquetaires, j'ai le sentiment de travailler en famille »

Muriel Danne, Adhérente Intermarché, dans l'Orne (61) - le

Après un parcours dans le social et le culturel, Muriel Danne est aujourd'hui à la tête de deux Intermarché dans le département de l'Orne (61) : un Contact de 600 m² à Longny au Perche, et un Super généraliste de 3 000 m² situé à la Mortagne au Perche. Elle revient pour nous sur son parcours...

: Comment votre carrière professionnelle a-t-elle démarrée ?

Muriel Danne 1Muriel Danne : Au départ, j'ai fait une licence de psychologie, puis je me suis orientée vers des métiers à vocation sociale. J'avais parallèlement une passion pour la peinture, et je faisais des portraits et j'exposais. Lors d'un de mes vernissages, j'ai rencontré mon futur mari, qui était déjà adhérent Intermarché à Senonches, en région parisienne. J'ai alors commencé à travailler à ses côtés, car il avait des journées extrêmement denses. J'ai donc découvert l'univers de la grande distribution, que je n'ai pas tardé à rejoindre pour de bon, passant par tous les postes (caisse, rayons, animation...).

Comment Intermarché se distingue des concurrents selon vous ?

J'ai découvert un mode de fonctionnement et de gouvernance très spécifique, qui mettait l'humain au coeur du système. Un jour, mon mari a souhaité reprendre un second point de vente, et cela m'a incité à devenir adhérente à part entière. J'ai alors fait des démarches pour entrer dans le groupement et j'ai suivi une formation. Cela m'a permis de gagner mes galons et d'être en confiance. Cette formation s'est déroulée sur 7 mois, et depuis, je suis restée en contact avec les adhérents qui partageaient ma session. Par la suite, mon mari et moi avons repris l’Intermarché de Longny en 2015, puis nous avons revendu Senonches. En 2018, nous avons ajouté celui de Mortagne.

Comment avez-vous évolué au niveau de votre tiers-temps ?

Au début, j'étais maître de stage en charge des postulants, c'est à dire que je formais les candidats souhaitant reprendre un point de vente. Puis je suis devenue Jury, où j'ai écouté et auditionné les candidats à propos de leur projet d'entrée dans le Groupement. En 2019, j'ai rejoint le pôle national de formation, où je suis toujours actuellement. Notre mission consiste à accompagner et suivre les candidats, des premières démarches jusqu'à la concrétisation de leur projet. Notre pôle s'attache aussi à proposer des formations aux adhérents, dans tous les domaines (juridique, commercial), tout au long de leur carrière.

Etes-vous satisfaite de la manière dont vous conduisez vos magasins ?

Un chiffre pour répondre à votre question : en moins de quatre ans, nous avions doublé le chiffre d'affaires de notre magasin de Longny. Tout cela en écoutant nos clients avec la plus grande attention, en pratiquant de bons prix et en s'entourant de collaborateurs aguerris. 

Un dernier mot pour conclure ?

Entrer dans le Groupement des Mousquetaires a été une grande transformation et presque un sacerdoce au départ pour moi. Mon activité me prend une grande partie de mon temps, mais j'adore cela. J'aime particulièrement les relations qui se sont tissées avec les autres adhérents et tous mes collaborateurs. J'ai été particulièrement fière du comportement du groupement au moment de la pandémie, où tout le monde s'est retroussé les manches. Chez les Mousquetaires, j'ai le sentiment de travailler en famille.

                  Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

12 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Intermarché ?

Franchise Intermarché
Intermarché

Distribution de produits alimentaires

Apport 175 000 €

Pour ouvrir une franchise Intermarché il faut un apport personnel de 175 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise supermarché
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise supermarché

Actualités

Interviews