Interview franchise L'Adresse

« L’humain est au cœur du réseau L’Adresse »

Nathalie Degrez, Franchisée L'Adresse
le | Franchise immobilier

Après une carrière professionnelle essentiellement effectuée au sein d’un grand groupe du secteur cosmétique, Nathalie Degrez Pottier a intégré le réseau immobilier L’Adresse. Aujourd’hui, elle possède deux agences et son conjoint s’apprête à en ouvrir une troisième. Témoignage.

: Dans quel domaine professionnel avez-vous exercé avant de rejoindre le réseau immobilier L’Adresse ?

Nathalie DegrezNathalie Degrez : Après un BTS Action Commerciale, j’ai intégré le réseau Yves Rocher. J’y ai travaillé durant 19 ans, notamment en tant que Responsable de service ce qui m’a amenée à manager des équipes de 10 à 60 personnes sur des sites de production. J’ai présenté ma démission l’année passée pour créer mon agence sous enseigne L’Adresse.

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer votre agence immobilière et pourquoi avez-vous choisi la coopérative L’Adresse pour le faire ?

Mon conjoint, conseiller en gestion de patrimoine, recherchait depuis un moment un associé pour reprendre une agence immobilière, sans trouver la perle rare ! Je lui ai proposé de mettre à profit mes compétences en management pour créer avec lui cette agence, il a accepté et nous nous sommes lancés. Avant de me décider, je suis tout de même allée passer deux jours en immersion dans l’agence immobilière d’une de nos relations. Cette courte expérience m’a confortée dans le fait que je pouvais m’épanouir dans ce métier et que je pouvais apporter mon expérience en matière d’application de process.

Nous nous sommes demandé s’il valait mieux créer une agence ou en racheter une, s’appuyer sur un réseau ou se lancer seuls… N’étant pas issue de l’immobilier, l’appartenance à un réseau nous a semblé indispensable. Cela allait nous permettre de profiter d’un support juridique, d’une formation au métier, d’une image de marque. Ces trois axes étaient essentiels à mes yeux.

Pour choisir notre enseigne, nous avons contacté tous les poids lourds de l’immobilier. Nous avons très vite éliminé certains réseaux qui nous paraissaient trop directifs. Nous sentions que nous allions manquer de liberté. Or, à 40 ans passés, il y a des choses que nous n’avons pas envie qu’on nous dise de faire. Par ailleurs, nous voulions une agence qui nous ressemble, une agence qu’on puisse modeler à notre image. Dans notre démarche, la franchise a été suplantée par le modèle coopératif qui paraissait mieux répondre à nos exigences. Nous avons donc rencontré les deux réseaux développés sous cette forme et d’emblée L’Adresse nous a séduits. 

Qu’est-ce qui vous a convaincue de signer avec le réseau L’Adresse ?

Nous avons senti que l’humain constituait une des valeurs fortes du réseau. Lors de notre première rencontre avec l’enseigne, nous avons eu affaire à un responsable régional avec qui le feeling est tout de suite bien passé. Nous avons enfin pu expliquer notre projet. Et c’était bien cela l’essentiel à nos yeux : pouvoir intégrer notre projet à un réseau et non l’inverse.

Comment vous a accompagné le franchiseur une fois votre décision prise ?

Le franchiseur nous a donné de la matière pour pouvoir réaliser notre prévisionnel. Cela nous a permis de monter un projet solide à présenter aux banques. La formation a également été très importante. J’ai appréhendé durant quatre jours la partie managériale. Ensuite, le responsable régional m’a accompagnée sur la découverte et l’utilisation de l’outil informatique et m’a assisté pour le recrutement, sur la mise en place de la politique commerciale, dans l’intégration des salariés et dans leur formation... C’était très riche et dense. Ensuite, à l’ouverture de l’agence, nous avons bénéficié de toute la communication mise en place par le réseau. Toute cette assistance m’a permis de démarrer très sereinement à la tête de mon agence.

Vous avez ouvert votre agence en octobre 2016 à Nantes, comment se sont passés vos premiers mois d’activité ?

Les premiers mois nous avons rentré assez peu de mandat, ce qui est normal lorsqu’il s’agit d’une création d’agence. Ensuite, l’agence a décollé et moins d’un an après son lancement, elle est déjà à l’équilibre. 

Combien avez-vous investi dans cette création d’agence ?

Nous avons investi environ 80 000 euros et nous avions prévu six mois d’avance de trésorerie.

Pendant votre première année d’activité, quelle a été l’aide principale du franchiseur ?

La première chose qui me vient à l’esprit est sans aucun doute l’aide apportée par nos collègues sociétaires. C’est là où je trouve la plus grande différence avec la franchise. Nous sommes tous associés à la réussite du groupe. En cas de difficultés, nous sommes présents pour nous entraider et partager nos best practice, donner nos conseils… L’humain est véritablement au cœur du réseau. Je peux aussi compter sur l’enseigne dès lors que j’ai besoin de poser une question ou de solutionner un problème. L’équipe qui nous entoure est très réactive et répond toujours très rapidement à nos interrogations. Nous pouvons aussi miser sur les services mis en place par l’enseigne. Ce sont autant de sujets qu’en tant que responsable d’agence, je n’ai pas le temps de gérer. Cela concerne par exemple la conciergerie développée par L’Adresse. Enfin, je dirais que notre communication est un réel atout. Notre responsable de réseau est un vrai communicant. Il répond toujours présent pour mettre en avant notre enseigne et pour nous remonter les informations. 

Votre reconversion semble pleinement réussie puisque vous avez d’ores et déjà ouvert une deuxième agence…

Effectivement, j’ai eu l’opportunité de racheter l’agence d’un collègue qui souhaitait prendre sa retraite à Saint-Sébastien-sur-Loire en janvier dernier. Pour gérer cette nouvelle unité, j’ai recruté un manager. Et cela fonctionne : l’agence fait déjà deux fois le chiffre d’affaires qu’elle réalisait l’année passée à la même période.

Comment voyez-vous votre avenir au sein du réseau L’Adresse ?

Nous ne comptons nous arrêter là puisque mon conjoint est entrain d’ouvrir une troisième agence en collaboration avec deux autres sociétaires L’Adresse. De mon côté, je vais m’atteler à stabiliser et pérenniser mes deux structures. 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé L'Adresse ?

Franchise L'Adresse
L'Adresse

Transaction immobilière location administration

Apport Selon le projet

Pour devenir franchisé L'Adresse il faut un apport personnel de Selon le projet.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise d'agence immobiliere et les franchises du secteur Immobilier.

Interviews

Actualités