Interview franchise Point S

« 2016 marque la naissance d’un quatrième concept, sous le nom de Point S City »

Christophe Rollet, Directeur Général - le

En ce début d’année, Christophe Rollet, Directeur Général de Point S, a tenu sa traditionnelle conférence de presse, dévoilant sa feuille de route pour l’année 2016. Au programme, la poursuite du développement en France et à l’international, une nouvelle campagne de publicité avec le plébiscité Patrick Bosso et aussi le lancement d’un nouveau concept répondant au nom de Point S City. Interview.

: Pouvez-vous nous livrer quelques chiffres en comparant les résultats de Point S et ceux du marché ?

Christophe RolletChristophe Rollet : En 2015, Point S a réalisé des performances supérieures au marché global, et ce dans tous les domaines d’activité. Ainsi, le chiffre d’affaires Pneu Tourisme a augmenté de +5% (sur un marché à +2%), le Poids Lourd a connu une croissance de +5.5% (contre +4%) et sur l’agraire, l’évolution chez Point S a été de 1% alors que le marché était étal. Mais c’est surtout sur l’entretien auto que la marque a réalisé des prouesses, avec une hausse de 20% du chiffre d’affaires à périmètre constant.
Dans le même temps, les ventes de MDD ont connu une augmentation remarquable de +38%, aidées par l’arrivée de nouveaux produits comme une gamme d’enjoliveurs ou des lampes.

Le développement poursuit-il lui aussi sa progression ?

Sur les huit dernières années, le nombre de points de vente a augmenté de +38% sur le marché français, atteignant 470 unités à fin 2015, année où 53 Point S ont ouvert au total.
Nos 470 centres français se déclinent sous trois concepts : l’un dédié à l’entretien (250 unités), l’autre à l’industriel (200) et le troisième au centre-auto (20). Nous espérons atteindre la barre des 500 Point S dans l’Hexagone d’ici fin 2016, année où nous fêtons nos 45 ans d’existence.

Vous vous apprêtez à lancer un quatrième concept Point S. Pouvez-nous nous le détailler ?

2016 marque en effet la naissance d’un quatrième concept, qui porte le nom de Point S City, destiné à renforcer notre maillage des villes de petite taille et des hyper centre ville. Ce concept plus léger nécessitera un investissement de l’ordre de 30 000 € et pourra fonctionner seul ou avec un unique employé. Il permettra à Point S d’offrir davantage de points de services à ses clients et de rentabiliser les investissements du groupe. Point S City peut convenir en complément d’activité pour des commerces existants ou bien à des profils d’investisseurs.
Sur le plan de le communication, nous participerons en mars 2016 à Franchise Expo Paris afin de présenter ce concept d'avenir aux franchisés potentiels.

Pouvez-vous revenir sur le lancement d’Alianco, intervenu en 2015 ?

Il s’agit d’une  joint venture fondée avec Mobivia, à travers laquelle nous achetons annuellement 22 millions de pneumatiques. Cette décision nous a permis de grandement faire baisser les prix auprès de nos fournisseurs.

Un mot sur votre stratégie concernant la manière dont vous gérez votre image auprès du grand public ?

Nous poursuivons nos campagnes de publicité avec notre égérie, l’humoriste marseillais Patrick Bosso, qui nous a permis de gagner fortement en notoriété et de renforcer notre image auprès de nos clients et de nos prospects. Une nouvelle vague mettant en scène le « Docteur Bosso » sera d’ailleurs diffusée au cours du premier semestre 2016 sur les principales chaînes de télévision mais également sur les plates formes Internet (myTf1, Youtube, 6 Play et Google entre autres).

Pour conclure, pouvez-vous nous faire un point sur le déploiement de votre marque à l’étranger ?

A l’international, nous entrons sur trois nouveaux territoires : la Slovaquie, le Surinam et le Maroc où six points de vente sont annoncés. Nous avons assis nos positions dans les Dom Tom (arrivant en Guyane et à Mayotte) comme en Suède, où nous nous renforçons en atteignant 150 points de vente désormais.
Au total, Point S exerce au sein de 30 pays, notre part de marché y oscillant entre 5 et 10% en moyenne et nous sommes à l’affût d’opportunités pour pénétrer le vaste marché asiatique qui manque encore à notre « collection ».

       Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Centre auto, entretien et réparation : ces enseignes tendances recrutent

Franchise Feu Vert
Feu Vert

Produits liés à l'automobile, services auto

Apport 150 000 €

Franchise Speedy
Speedy

Réparation rapide automobile

Apport 50 000 €

Franchise Point S

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés

Pour ouvrir une franchise Point S il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Roady
Roady

Apport 75 000 €

Franchise Feu Vert
Feu Vert

Apport 150 000 €

Franchise Feu Vert Services
Feu Vert Services

Apport 70 000 €

Franchise OuiGlass
OuiGlass

Apport 10 000 €

Franchise X'treme Color
X'treme Color

Apport 10 000 €

Franchise Autosmart
Autosmart

Apport 15 000 €

Franchise France Pare-Brise
France Pare-Brise

Apport 45 000 €

Franchise Norauto
Norauto

Apport 100 000 €

Franchise Speedy
Speedy

Apport 50 000 €

Franchise Glastint
Glastint

Apport 20 000 €

Franchise Midas
Midas

Apport 60 000 €