Interview franchise Les Rêves du Lutin

Un entretien avec Yves AUBERTIN

Yves AUBERTIN - le

Lancé en 1999 par Astrid Jourdan, l’enseigne de mobilier pour enfants, qui possède un magasin pilote à Paris et un partenaire à Toulouse fait peau neuve. Deux investisseurs viennent d’entrer dans le capital avec comme objectif de développer les partenariats et d’étoffer la gamme de produits.

: Votre associé et vous même venez de la Grande distribution, pourquoi avez vous choisi d'investir dans les Rêves du Lutin ?

Yves AUBERTIN : Patrick Ribes et moi-même recherchions à investir dans une activité qui se situe bien entendu sur un marché porteur, mais aussi qui corresponde à nos sensibilités et nos expériences. Patrick possède un savoir-faire dans le domaine de la communication, j'ai une certaine expérience dans le développement d'une enseigne... Les Rêves du Lutin sont une jeune enseigne qui mérite un développement important, tant en France qu'à l'international, dans les grandes capitales. D'ailleurs, plusieurs demandes sont parvenues à Astrid Jourdan, mais elle ne pouvait seule assumer l'ensemble des obligations et rôles d'une créatrice. Je dois dire que nous avons été séduits non seulement par le concept lui même, mais également par les lignes de produit qui sont originales. Je n'ai pas trouvé sur le marché d'offre aussi "juste" en matière de créativité. En fait c'est un concept qui s'apparente à ce que font les créateurs de mode, mais dans le domaine du mobilier pour enfant : tendance et financièrement accessible.

Quels sont les méthodes que vous allez mettre en oeuvre pour assurer le développement de l'enseigne ?

Le premier objectif est de développer le chiffre d'affaire et d'améliorer les ratios du magasin pilote. Nous avons immédiatement fait réaliser des travaux, d'une part pour améliorer la visibilité du produit et pour aménager un show room en sous sol. Je dois dire que les premiers résultats sont encourageants puisque les résultats ont été immédiats. La croissance est de l'ordre de 30 % après seulement quelques semaines.
D'autre part, nous mettons en place une organisation qui permettra à la créatrice de centrer toute son activité sur la création. Jusqu’à présent, elle devait s’occuper non seulement de dessiner les modèles, faire réaliser les prototypes, suivre les fabrications, gérer l’entreprise et son développement... Aujourd’hui, nous allons l’épauler pour tout ce qui concerne les activités non liées à la création. Mais elle reste le « moteur » de l’entreprise. Je dois avouer que nous basons notre réussite sur son savoir-faire.

Enfin, nous avons décidé d'élargir la gamme de produits, en particulier en ce qui concerne le textile et les accessoires. L'objectif est, rapidement, de ne proposer que des produits exclusifs en éliminant progressivement les référencements extérieurs. Depuis la rentrée, les premiers prototypes sont entrés et nous travaillons sur l'approvisionnement, les marges et les différents coûts. Je pense que l'ensemble de l'organisation sera prête début 2003.

Nous poursuivrons sans doute un certain nombre de partenariats comme celui engagé avec "Vert Baudet" (Catalogue de décoration du Groupe PPR) pour lequel une collection exclusive, griffée "Les R^ves du Lutin" est dessinée depuis 2 saisons. Certains contacts sont en cours.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Dans un premier temps, nous mettons en place les mesures destinées à développer le chiffre d’affaires du pilote et de notre partenaire de Toulouse.

Nous sommes en contact avec un certain nombre de partenaires potentiels dont 2 souhaitent ouvrir rapidement. Je pense donc que début 2003, nous serons en mesure d'ouvrir deux magasins en partenariat et nous avons également le projet d'implanter un second pilote au cours du premier semestre 2003. Mais tout cela est fonction des résultats que nous obtiendrons dans les semaines à venir. Il y a sans doute quelques réglages qui seront à faire, mais je tiens à ce que tout soit parfaitement réglé pour passer à une phase de développement plus rapide. Nous devons respecter un certains nombre de paliers pour assurer un développement sain à l'entreprise.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise La Maison Senso
La Maison Senso

Fabrique française de lits douillets

Apport 40 000 €

Franchise Archea
Archea

Agencement intérieur sur mesure, dressing, bibliothèque, rangement...

Apport 50 000 €

Franchise Les Rêves du Lutin

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé Les Rêves du Lutin il faut un apport personnel de . Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise literie & mobilier
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise literie & mobilier

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise La Maison Senso
La Maison Senso

Apport 40 000 €

Franchise Meubles Gautier
Meubles Gautier

Apport 100 000 €

Franchise MiLOME
MiLOME

Apport 40 000 €

Franchise Archea
Archea

Apport 50 000 €

Franchise La Compagnie du Lit
La Compagnie du Lit

Apport 40 000 €