Interview franchise Mikit

« Mikit a répondu à toutes mes exigences »

Frédéric Barrié, Franchisé à Montauban et à Roques-sur-Garonne - le

Frédéric Barrié a grandi auprès de commerçants, puisque ses parents ont eu successivement un bureau de tabac puis un restaurant. Son père a même ouvert l'un des premiers magasins de détecteurs de métaux en France à Toulouse. Après une formation dans le commerce, il a débuté sa carrière professionnelle il y a une quinzaine d'années dans la maison individuelle, chez Geoxia, ou il a fait ses classes. Aujourd'hui franchisé Mikit à Montauban et à Roques-sur-Garonne, Frédéric Barrié nous raconte comment il en est arrivé là...

: Pour quelles raisons avez-vous désiré vous lancer dans la franchise ?

Frédéric Barrié 1Frédéric Barrié : Agé d'à peine 34 ans je me sentais prêt de relever le défi de me mettre à mon compte, mais pas en tant que maître d'œuvre. J'avais besoin de l'appui d'un réseau et Mikit a répondu à toutes mes exigences.

Quels sont les motifs qui vous ont fait choisir Mikit ?

La compétence et la notoriété du réseau avant tout, ainsi que le produit très modulable, dans l'ère du temps pour les clients. Nous sommes dans le créneau des nouveaux bricoleurs.

De quel type d’accompagnement, de la part du franchiseur, avez-vous bénéficié au départ ?

J'ai été agréablement surpris du niveau d'accompagnement fourni par le franchiseur. Les formateurs commerciaux sont au top, et ils sont au contact au quotidien d'un marché en perpétuelle évolution. Le démarrage est réellement encadré, et par la suite, c'est à la demande, soit en agence soit au siège du franchiseur.

Avez-vous suivi une formation, et de quel ordre ?

Il faut passer impérativement par un programme de lancement, mûrement réfléchi par le franchiseur. Ensuite, le franchiseur propose un catalogue de formations et c'est à nous, franchisés, de piocher ce qui nous intéresse : commerce, travaux, management... le panel est large et évolue tous les ans.

Racontez-nous votre journée type ?

C'est l'avantage de ce métier, il n'y a pas réellement de journée type, nous touchons à tout : le commerce, les chantiers, mais c'est surtout le côté humain qui est important à mes yeux.

Comment vous êtes-vous adapté à la crise sanitaire ?

Comme tout le monde, nous devons vivre avec. Nous avons aménagé nos maisons d’exposition de Roques afin de continuer à recevoir les clients pour faire avancer les projets. Nous sommes dans un domaine d'activité qui a pu avancer au niveau des chantiers, malgré les événements. Il est certain que commercialement, il a fallu redoubler d'idées afin de continuer notre activité tout en respectant les gestes barrières, le couvre-feu...

Aimeriez-vous ajouter un dernier mot ?

Juste remercier mes équipes commerciales menées de main de maître par Peggy et Pascal sur Toulouse, et Emmanuel et Karine sur Montauban, sans qui la réussite serait sans doute absente.

                                  Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

9 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez devenir franchisé Mikit ?

Franchise Mikit
Mikit

Constructeur de maisons individuelles

Apport 30 000 €

Pour devenir franchisé Mikit il faut un apport personnel de 30 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise construction et les franchises du secteur Bâtiment.

Actualités

Interviews