Interview franchise Norauto

Interview de Nicolas Marquis-Sebie, directeur général franchise Maxauto

Nicolas Marquis-Sebie - le

C’est en 1970 que Maxauto voit le jour avec l’ouverture du premier point de vente dans la ville d’Angers. En 1987, Auto-Distribution, leader de la distribution de pièces détachées, rachète l’enseigne, avant que Norauto n’en fasse à son tour l’acquisition en 2004. Nicolas Marquis-Sebie, Directeur Général, nous confie les ambitions de son enseigne pour 2007 et les années à venir…

: Bonjour M. Marquis-Sebie, comment avez-vous géré l’intégration de Maxauto au sein du groupe Norauto ?

Nicolas Marquis-Sebie : Norauto et Maxauto sont deux marques complémentaires, tant sur le plan de l’offre que de la couverture du territoire, si bien que l’intégration s’est faite en douceur. C’est dans cette optique que nous avons lancé une grande opération d’uniformisation de nos gammes de produits, avec l’accord des franchisés qui se sont intégrés à notre réseau, ce qui leur a procuré une grande satisfaction au bout du compte.

Quel est le positionnement exact de Maxauto ?

Nous l’avons revu au cours de l’année 2006, mettant en avant la proximité de l’enseigne, la stabilité de nos équipes et notre adaptation aux spécificités locales. Dans la partie atelier, tous les métiers de l’équipement et de la réparation sont traités, jusqu’aux plus grosses réparations (changement de moteur…). La nouvelle image de Maxauto se décline désormais en trois thèmes : réparation, entretien et équipement.

Quelles forces le développement en franchise vous donne-t-il ?

Nous permettons à nos franchisés de combiner la souplesse d’une PME (8 personnes en moyenne) avec la force d’un réseau. Nous ne recherchons pas un profil-type, même si un intérêt pour le secteur automobile nous semble décisif pour la réussite de nos centres. Nos franchisés sont âgés de 30 à 45 ans, ils ont de l’expérience et souhaitent se mettre à leur compte en s’appuyant sur notre réseau, qui leur apporte entre autre une solide formation (diagnostics, nouveaux outils, actualisation…).

Quelques mots sur votre développement pour conclure...?

Nous sommes bien implantés dans le Grand-Ouest et le rachat de Bricauto en novembre 2006 nous a permis de renforcer nos positions dans le Sud. Nous sommes désormais à la recherche d’opportunités dans le Nord, l’Est et l’Ile de France. 2007 marquera une grande année pour notre développement puisque nous passerons de 57 centres à 70 à fin décembre, nous rapprochant à grands pas de notre objectif d’une centaine d’unités à l’horizon 2010.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Norauto ?

Franchise Norauto
Norauto

Centre-auto, équipement, entretien, réparation

Apport 100 000 €

Pour ouvrir une franchise Norauto il faut un apport personnel de 100 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise centre auto et entretien et les franchises du secteur Automobiles, cycles, motos.

Interviews

Actualités