Interview franchise SoCoo'c

« En 2017, SoCoo’c est l’enseigne de cuisine qui a connu la plus forte croissance du marché »

Laurent Marguerettaz, Directeur Général
le | Franchise décoration

Alors qu’il avait déjà vu augmenter son chiffre d’affaires de plus de 20% en 2016, le réseau SoCoo’c a superformé avec un CA en hausse de 29% l’année passée. L’enseigne entend bien continuer sur cette lancée en profitant du dynamisme du marché et de ses atouts concurrentiels.

: Quel bilan dressez-vous de l’année 2017 ?

Laurent MarguerettazLaurent Marguerettaz : L’année passée, le réseau SoCoo’c a fêté ses 10 ans et c’est une année où nous avons particulièrement soigné notre communication. Ainsi, alors que jusqu’à présent nous étions absents des médias nationaux, nous avons réalisé notre première campagne de communication TV et radio au niveau national. Avec succès puisque nous avons enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 29% à périmètre constant et un trafic magasin en progression de 11%. La campagne de communication a constitué un vrai levier de croissance mais n’explique pas à elle seule notre belle performance. Ainsi, SoCoo’c peut compter sur un marché de la cuisine particulièrement porteur mais aussi sur son positionnement, lui aussi très porteur, pour performer. En effet, nous occupons le segment des cuisines de 3 000 à 7 000 euros qui se situe entre le marché de la grande distribution et les cuisinistes traditionnels moyen haut de gamme et nous essayons de tirer parti de ces deux marchés. Enfin, SoCoo’c profite d’un concept marketing compétitif.

Où en est le développement de l’enseigne SoCoo’c ?

Le réseau, qui vient de fêter ses 10 ans, a racheté l’enseigne concurrente Hygena en 2015. Cela nous a permis de passer de 35 à 130 points de vente. Nous avons désormais atteint une taille critique qui nous permet de peser sur le marché et qui nous a permis d’accéder aux médias nationaux pour développer la notoriété de notre marque.

Vos investissements en communication vont- ils perdurer ?

Tout à fait, nous allons même  renforcer nos investissements, notamment à la télévision en passant de deux campagnes télévisées réalisées en 2017 à quatre cette année. Nous allons également continuer à travailler le digital. L’année passée, nous avons revu les pages magasins de notre site Internet dont l’animation est gérée par les équipes de vente. C’est un sujet très important puisqu’un visiteur unique de notre site web sur deux visite nos pages magasins. Nous avons également lancé la prise de rendez-vous directement en ligne et nous sommes à ce jour la seule enseigne de cuisine à le proposer.

Vous l’avez évoqué le marché de la cuisine demeure porteur. Qu’en est-il précisément ?

Le marché de la cuisine entame sa troisième année de croissance forte. En 2017, le segment des meubles de cuisine a ainsi enregistré une croissance de 4%, versus 2016. Ce marché est tiré par celui de l’immobilier qui affiche de très belles performances dans le neuf et dans l’ancien. Comme nos clients changent de cuisine souvent à l’occasion d’un changement de logement, nous profitons pleinement de cette embellie immobilière. Pour autant, seuls 60% des ménages possèdent une cuisine équipée, contre un taux d’équipement d’environ 85% chez nos voisins européens, le potentiel de progression sur notre marché est donc conséquent. D’autant plus que la cuisine est devenue, depuis une dizaine d’années, un vrai lieu de vie dans la maison des Français et que la tendance des loisirs culinaires poussent aussi  les ménages à mieux s’équiper et à investir dans cette pièce de la maison.

Quelles sont vos ambitions de croissance pour 2018 ?

L’année passée, nous sommes l’enseigne de cuisine qui a connu la plus forte croissance du marché. Nous souhaitons continuer sur cette lancée en 2018 et espérons atteindre les 20% de croissance à périmètre constant. Tous les indicatifs sont au vert : nous affichons un bon positionnement grâce en même temps aux atouts du des cuisinistes traditionnels (qualité de produit et le conseil) et à ceux de la grande distribution (transparence des prix et co-conception des projets avec nos clients) sur un marché qui demeure très dynamique.

En termes de développement, nous souhaitons créer onze nouveaux magasins cette année et huit ouvertures sont d’ores et déjà programmées. Nous sommes donc bien partis pour remplir nos objectifs. A plus long terme, notre but c’est d’atteindre les 200 magasins. Nous avons environ 70 zones d’implantation disponibles avec des territoires qui nous semblent prioritaires pour notre maillage comme l’Ile-de-France et l’Est.

Avec quel type d’entrepreneurs souhaitez-vous ouvrir ces points de vente ?

Nos franchisés ne sont pas forcément issus du métier, au contraire. Nous recherchons des personnes ayant une grande capacité de management de proximité pour pouvoir gérer leur équipe de vente et qui soient complètement opérationnelles dans leur magasin. Ce qui est primordial sur notre activité, c’est de savoir animer et fidéliser ses vendeurs puisque le succès du magasin repose en partie sur eux.  Je rappelle que la co-conception des cuisines avec nos clients fait partie de notre ADN. Le conseil et l’accompagnement constituent des éléments clés et nos franchisés doivent absolument être aux côtés de leur équipe de vente pour animer et les motiver.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 5/5 basée sur 3 votants

Vous souhaitez devenir franchisé SoCoo'c ?

Franchise SoCoo'c
SoCoo'c

Cuisines équipées et aménagées à petit prix

Apport 60 000 €

Pour créer une franchise SoCoo'c il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise cuisiniste et les franchises du secteur Décoration et équipement de la maison.

Interviews

Actualités