Interview franchise BRÉAL

Un entretien avec Alain Pontin, Directeur de l’enseigne Patrice Bréal

Alain Pontin - le

Patrice Bréal, l’enseigne du groupe Beaumanoir dédiée à la femme de 35 à 50 ans, affiche des objectifs ambitieux concernant son développement. D’ici trois ans, la marque désire compter 390 boutiques en France contre 264 actuellement. A l’international, la marque vient d’ouvrir son second point de vente en Italie. Alain Pontin, Directeur de l’enseigne, nous en dit un peu plus sur cette enseigne entrée il y a cinq dans le giron du Groupe Beaumanoir.

: La France compte plus de 260 boutiques à l’enseigne Patrice Bréal. Pourtant, on a l’impression que la marque reste méconnue…

Alain Pontin : Patrice Bréal possède 20 ans d’existence sur le marché du prêt-à-porter féminin. Depuis sa reprise par le groupe Beaumanoir, il y a eu un effet de croissance important et l’enseigne est passée de 50 boutiques à 260 à ce jour, en l’espace de 5 ans.

Jusqu’à présent, bien que notre réseau soit important, nous souffrions d’un déficit de notoriété. Certainement parce que nous avons axé notre développement dans les villes de province et parce que nous n’étions pas présents en région parisienne. Cette année, nous avons émergé grâce à nos bons résultats. Aujourd’hui, l’image Patrice Bréal a évolué.

Nous sommes une marque enseigne et nous avons un message à faire valoir. Nous proposons à nos clientes « une autre mode », originale et colorée qui par son audace permet aux femmes d’exprimer pleinement leur personnalité. C’est notre concept de bréalité : « Be Real …Be Breal ».

Est-ce pour cela que vous travaillez un nouveau concept ?

Le nouveau concept était nécessaire. Les affiliés du groupe Beaumanoir font souvent le choix de développer plusieurs enseignes. Notre concept a plus de 5 ans. Nous nous devions de proposer un nouveau projet à nos affiliés pour continuer à développer notre enseigne avec une image forte et moderne, en cohérence avec l’évolution de l’esprit de collection. Ce nouveau concept vise donc à gagner en modernité. Le nom Patrice Bréal véhicule sans doute une image vieillissante. Nous n’allons pas le changer car c’est l’image de la marque mais nous ne nous interdisons pas une évolution de notre logo.

Comment va s’effectuer le déploiement de ces nouvelles boutiques ?

Le déploiement devrait s’effectuer dès la saison de l’hiver prochain. L’agence Saguez&Partners avec qui nous travaillons devrait nous livrer une ébauche de projet en mars. Ainsi, nous devrions avoir deux prototypes prêts pour l’été, un pour le centre-ville, un pour les centres-commerciaux.
Au final, tout en gardant un lien fort de proximité avec nos clientes, nos magasins vont gagner en surface afin de développer notre offre produits.

Comment expliquez-vous le dynamisme de l’enseigne en termes d’ouverture de boutiques ?

Il y avait une niche à prendre pour Patrice Bréal. Pendant un temps, le marché du textile a été très dynamique sur le junior et la jeune-femme. Beaucoup d’enseignes se sont positionnées sur ce marché. Certaines autres enseignes plus traditionnelles ont vieilli avec leurs clientes et n’ont pas réussi à se renouveler. Nous avons su proposer une offre en centre-ville de province qui a rencontré son public. La vraie difficulté étant aujourd’hui de conserver cette position sur les petits centres-villes, où la concurrence s’est élargie. C’est la raison pour laquelle nous avons aussi développé notre présence dans les centres commerciaux et nous visons aussi, aujourd’hui, des centres commerciaux à forte exposition.

Vous affichez des objectifs de développement ambitieux…

Nos objectifs sont de porter le réseau à 390 points de vente d’ici 2013 en France et une centaine à l’étranger, donc de compter 500 points de vente dans le monde d’ici 3 ans. Notre développement à l’international a débuté avec l’ouverture de deux points de vente en Italie. Ces deux points de vente fonctionnant très bien, nous allons mettre l’accent sur le développement au sein de ce pays. Une boutique va également ouvrir dans quelques semaines en Géorgie. Le groupe Beaumanoir possède des filiales à l’étranger qui ont commencé le développement des enseignes Cache Cache et Bonobo. Nous allons nous appuyer sur ces entités pour démarrer notre développement en Chine mais aussi en Espagne. Le nouveau concept nous a permis d’effectuer un travail de mise en cohérence de la marque pour pouvoir intensifier notre développement à l’international.
En France, nous sommes pour l’instant implantés dans la partie Nord de la France. En revanche, nous devons effectuer un travail de conquête de la partie Sud de la France. Ainsi, nous sommes encore absents de certaines grandes villes cibles telles que Bordeaux ou Lyon.

Comment l’enseigne a-t-elle passé la crise qui a affecté le marché de l’habillement en France?

Sur un marché en retrait, Patrice Bréal a su faire preuve de créativité. Nous avons joué la différence. Notre enseigne met en avant la joie de vivre. Dans cette période de crise, cela a joué en notre faveur.
Enfin, nous nous sommes adaptés aux problématiques marchés en proposant plus de produits « entrée de gamme » tout en développant des produits à forte valeur ajoutée aux prix plus élevés.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Prêt à porter : devenez franchisé avec ces concepts porteurs

Franchise Father and Sons
Father and Sons

Prêt-à-porter masculin moyen de gamme français

Apport 60 000 €

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements pour toutes les personnalités

Apport 50 000 €

Franchise BRÉAL

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour devenir franchisé BRÉAL il faut un apport personnel de 50 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise vetement
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise vetement

Actualités

  • 15 février 2013
    Nouvelle identité pour le réseau Patrice Bréal Le réseau de prêt-à-porter féminin Patrice Bréal tronque une partie de son mon pour devenir BRÉAL. Cette nouvelle identité s'accompagne d'un changement de logo, d'une refonte du site Internet (lancée le ...

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Father and Sons
Father and Sons

Apport 60 000 €

Franchise Blue Box
Blue Box

Apport 150 000 €

Franchise La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Apport 50 000 €