Franchise prêt à porter femme

Après des années moroses, le prêt-à-porter féminin a renoué avec la croissance l’année passée. De quoi redonner un peu le sourire aux détaillants et aux chaînes de franchise. Vous êtes passionné par la mode et le prêt à porter ? Découvrez les meilleures franchises du secteur

Illustration La Fée Maraboutée
La Fée Maraboutée

Vêtements féminins pour toutes les personnalités

Apport : 0 €

Antonelle

Mode pour les femmes chic et dynamiques

Apport : 50 000 €

Jacqueline Riu

Prêt à porter femme, chaussure et accessoires

Apport : 0 €

WEILL

Marque de mode française pour femme élégante

Apport : 0 €

Deca

Vêtements féminin modernes, décalés et créatifs

Apport : 30 000 €

Mango

Vêtements tendance pour femme active

Apport : 200 000 €

Nice Things

Vêtements et accessoires pour femme

Apport : 50 000 €

BIMBA Y LOLA

Femme et Accessoires Sacs et Chaussures

Apport : 70 000 €

IKKS

Prêt à porter femme sportswear et confortable

Apport : 0 €

Christine Laure

Prêt à porter féminin moyen de gamme

Apport : 80 000 €

American Retro

Collections féminines et contemporaines

Apport : 0 €

Pimkie

marque féminine de mode internationale

Apport : 0 €

Gérard Pasquier

Marque de prêt à porter féminin

Apport : 0 €

Georges Rech

Prêt-à-porter de luxe féminin

Apport : 0 €

Claudie Pierlot

Mode femme à la petite touche chic et citadine

Apport : 0 €

Stefanel

Prêt à porter Féminin d'origine italienne

Apport : 50 000 €

Tara Jarmon

Prêt à porter féminin pour femmes de 20-35 ans

Apport : 0 €

Etincelle

Prêt à porter femme fait main

Apport : 0 €

Caroll

Franchise prêt à porter

Apport : 0 €

MAISON STANDARDS

Rejoignez ce réseau de prêt à porter avec une mode réfléchie - Un prix juste - Des matières certifiées de qualité - Des ateliers engagés

Apport : 50 000 €

Maison 123

Vêtement haut de gamme pour femme citadine

Apport : 60 000 €

Ventilo

Marque de prêt-à-porter femme haut de gamme

Apport : 100 000 €

Multiples

Multiples est une marque de prêt-à-porter féminin

Apport : 40 000 €

Banana Moon

Maillot de bains et articles de plage femme - fille + prêt à porter femme

Apport : 50 000 €

Camaïeu

Prêt à porter feminin moderne et dynamique

Apport : 0 €

DDP

spontanéité, créativité, accessibilité, audace

Apport : 10 000 €

Zapa

Mode femme, décontracté, classique, sophistiqué

Apport : 0 €

Mim

Prêt-à-porter féminin

Apport : 0 €

Julie & Co

Prêt-à-porter pour femmes

Apport : 0 €

ANNA VIRGILI

Le luxe et le raffinement à la portée de tous

Apport : 60 000 €

One Step

Prêt à porter féminin moyen haut de gamme

Apport : 0 €

Vero Moda

Vêtements mode pour femmes indépendantes

Apport : 750 000 €

Deeluxe

Rejoignez un réseau Dynamique, Réactive et Fashion de prêt à porter pour homme, femme et enfant

Apport : 30 000 €

Elégance Paris

Femme, moyen et haut de gamme

Apport : 210 000 €

ANGE ® An'ge

Prêt-à-porter féminin chic et accessible

Apport : 30 000 €

Chipie Women

Vêtements mode pour filles et adolescentes

Apport : 0 €

comma,

Mode féminine internationale

Apport : 50 000 €

Scotch & Soda

Amsterdam couture

Apport : 100 000 €

Sinéquanone

Prêt-à-porter féminin depuis 1973

Apport : 50 000 €

PUNT ROMA

Entreprise spécialisée dans les vêtements pour femmes de plus de 45 ans, avec une large collection conçue en Espagne et une présence dans plus de 30 pays

Apport : 30 000 €

Dorotennis

Vêtements de sportswear féminins

Apport : 45 000 €

Axara

Univers mode créatif pour jeune femme moderne

Apport : 100 000 €

TALLY WEiJL

Enseigne Suisse de mode ultra-féminine

Apport : 50 000 €

Naf Naf

Vision originale et féminine de la mode

Apport : 0 €

Lili la tigresse

Enseigne de mode créateur grande taille féminine

Apport : 100 000 €

Morgan

Collections très féminines et créatives

Apport : 0 €

Women Dept

Prêt-à-porter féminin

Apport : 0 €

Cache-Cache

Vente d'articles de mode, bijoux et accessoires

Apport : 25 000 €

H&M

magasins de vêtement d'origine Suédois

Apport : 25 000 €

Sienna Si

Enseigne de prêt-à-porter féminin

Apport : 40 000 €

Lilith

Habille les femmes dans toutes les occasions

Apport : 0 €

Jennyfer

We are Jennyfer : the young, fun, cool and sexy brand for girls

Apport : 50 000 €

Marché du prêt à porter féminin en France : étude et chiffres clés

Après dix ans de grosses difficultés, le marché du prêt-à-porter féminin a enfin renoué avec la croissance l’année passée avec une petite progression de 1,2% pour atteindre 12,7 milliards d’euros. Actuellement, le budget moyen alloué aux vêtements par les femmes de 15 ans et plus s’élève à 458 euros, en hausse de 0,8%. Sur ce marché, c’est les seniors de 55 à 64 ans qui consomment le plus avec 585 euros consacrés à l’achat de leur garde-robe. Elles sont suivies par les plus jeunes de 15 à 24 ans qui dépensent annuellement 545 euros en moyenne pour se vêtir. L’année passée, le climat favorable a joué sur la vente de prêt-porter. Il faut aussi noter que, désormais, les ventes sur Internet représentent 13% du marché, affichant une progression de 9,2%. En matière de distribution, les chaînes installées en centre-ville et centres commerciaux, même si elles restent dominantes, ont marqué le pas avec une part de marché amputée d’1,5 point. Elles concentrent toutefois 48,5 % des ventes.

L’année prochaine, les experts misent sur une continuité de la croissance.

Définition : qu'est-ce qu'une chaine de magasin de vêtement ?

On appelle chaîne de magasins un ensemble de point de vente, deux ou plus, appartenant au même groupe ou à la même personne, opérant sous la même dénomination commerciale et mutualisant leurs ressources logistiques, marketing, communication… Il en existe plusieurs en France dans le domaine du prêt-à-porter féminin. On peut citer Camaïeu, Etam, Jennyfer, Esprit, La Fée Maraboutée…

Chiffre d'affaires, marge et rentabilité : ouvrir un magasin de vêtement pour femme, est-ce rentable ?

On compte en France environ 40 000 points de vente dédiés à l’habillement. Parmi eux, de nombreux magasins opèrent sous enseigne pour de gros groupes dédiés à la fast fashion. Le développement de ce type de commerce a bouleversé le paysage concurrentiel. Ces enseignes, comme H&M ou Zara, ont la capacité à s’implanter sur les meilleurs emplacements et proposent aux consommateurs des collections sans cesse renouvelées. Pour rester rentables, les grandes enseignes françaises doivent continuer à innover et à multiplier les canaux de distribution.

On estime à 400 000 euros le chiffre d’affaires moyen par unité mais il existe de fortes disparités selon les emplacements choisis. Ainsi, certains centres-villes français souffrent de désertification quand, au contraire, de gros centres commerciaux régionaux continuent d’attirer les foules.

Très dépendantes de la météo, les ventes de prêt-à-porter féminin peuvent s’effondrer dès lors que le temps ne correspond pas aux valeurs attendues. C’est donc un marché sensible qui peut être à la fois impacté par l’arbitrage des ménages dans les moments de crise et par la météo.

Habillement femme : Internet est-il un concurrent aux magasins physiques ?

Actuellement, l’e-commerce représente 13% des ventes de prêt-à-porter féminin en France. C’est un chiffre qui augmente d’année en année. Désormais, le consommateur n’a plus peur de commander un vêtement sans l’essayer, d’autant plus que les acteurs du marché ont œuvré pour faciliter l’expérience d’achat avec le retour gratuit, la possibilité de retirer le produit en boutique ou encore de le réserver sur Internet pour aller l’acheter en boutique. Dans les chaînes de franchise, la mise en place d’un site Internet marchand peut être une source de conflit avec les franchisés qui ont peur de voir une partie de leurs ventes s’envoler. Toutefois, certains groupes mettent en place une rétrocession d’une partie du chiffre d’affaires réalisé sur le Web sur la zone de chalandise des franchisés, permettant à ces derniers de profiter des ventes effectuées hors de leur boutique mais sur leur territoire.

Salaire : combien gagne un gérant de boutique de prêt à porter femme?

Le salaire d’un gérant de boutique de prêt-à-porter est dur à déterminer car ce dernier peut choisir de se rémunérer de différentes façons. Il peut ainsi choisir de se verser une rémunération fixe ou de toucher des dividendes. On estime toutefois à environ 32 000 euros brut annuel la rémunération d’un directeur de magasin.

Avantages de la franchise pour ouvrir sa boutique de prêt à porter féminin

Comme dans tous les secteurs d’activité, la franchise amène son lot d’avantages dans le domaine du prêt-à-porter. Sur ce marché, le premier d’entre eux est sans nul doute la notoriété, viennent ensuite la logistique ainsi que le marketing et la communication. Il faut noter que sur le secteur du prêt-à-porter, un contrat proche de celui de franchise s’est largement développé. Il s’agit du contrat de commission-affiliation. Ce dernier permet à un partenaire que l’on appelle l’affilié d’entreprendre sous enseigne mais sans avoir à supporter le coût du stock qui appartient au franchiseur, qui se charge également de la gestion des invendus. Dans ce cas, le partenaire affilié touche un taux de commission sur les ventes alors qu’en franchise il doit rétrocéder une partie de son chiffre d’affaires.

Quelles sont les chaines de mode féminine qui marchent ?

Il existe de multiples chaînes de mode féminine qui se développent en France. On peut tout d’abord citer les marques du groupe espagnol Inditex qui cartonnent dans le monde entier : Zara, Pull&Bear, Bershka, Massimo Dutti, Stradivarius ou encore Oysho. On ne peut pas parler de mode de féminine sans évoquer le suédois H&M qui a démocratisé d’autres enseignes de son portefeuille en France comme COS ou encore & Others Stories ou l’espagnol Mango. Les nordistes sont également bien présents sur le secteur du prêt-à-porter féminin, notamment grâce à l’empire Mulliez, avec des marques comme Pimkie, Kiabi, Phildar… On peut également citer des marques comme Naf Naf, La Fée Maraboutée, Esprit, Tally WEiJL, Nice Things, Camaïeu, 1.2.3, Etam ou encore les enseignes du groupe malouin Beaumanoir : Bonobo, Scottage, Cache Cache…

Comment ouvrir une franchise mode femme ?

Ouvrir une boutique de mode en tant qu’indépendant est un pari risqué. Choisir une collection qui va plaire au plus grand nombre n’est en effet pas une chose aisée tout comme la gestion des invendus qui peuvent plomber un compte d’exploitation. La franchise prend donc tout son sens dans le secteur du prêt-à-porter. Notoriété, savoir-faire, accompagnement… Le franchisé est aidé au quotidien. Pour choisir son réseau, le porteur de projet peut consulter des annuaires en ligne comme l’Observatoire de la franchise qui présente un grand nombre de réseaux à la recherche de leurs partenaires idéaux. Vous pourrez y retrouver aussi bien des interviews de dirigeants que des interviews de franchisé (e)s. Se rendre au salon Franchise Expo peut également constituer une bonne initiative : de grandes enseignes de mode viennent y recruter leurs franchisés et affiliés. Cette année, le salon accueillera par exemple des marques comme Esprit, Mango, Kaporal, Moa, Naf Naf, Grain de Malice… Enfin, n’hésitez pas à vous rendre en centre commercial ou dans les centres-villes attractifs pour voir quels sont les concepts qui drainent du trafic. Parmi les enseignes phares, peut-être que vous trouverez celle qui n’est pas encore implantée dans votre future zone de chalandise !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

70 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)
Franchiseur
Besoin de développer votre réseau ?
Accédez à l'Espace Franchiseurs
Filtres
Secteurs