Interview franchise Daniel Moquet

Rencontre avec Cécile Sammut, franchisée Daniel Moquet

Cécile Sammut - le

Entrée au sein du réseau Daniel Moquet en 2009, Cécile Sammut exploite aujourd’hui deux agences sous la même enseigne. Cécile Sammut était devenue à cette occasion la 3ème femme franchisée « Daniel Moquet signe vos allées ». Disposant désormais de plusieurs années de recul, elle nous parle de son expérience, de son niveau d’activité et nous donne des indications précises sur la rentabilité de ses deux affaires. Entretien.

: Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre la franchise Daniel Moquet signe vos allées ?

Cécile Sammut : A 37 ans, j’ai vraiment changé de parcours professionnel. Avec mon époux, nous avons eu des parcours de commerciaux au sein d’une grosse société. De mon côté, même si j’ai suivi une formation médicale, qui m’a conduit à être infirmière pendant plusieurs années, j’ai eu l’envie de monter ma propre affaire. Grâce à mes deux cousins, Franck et José Vitale, franchisés de la première heure du réseau Daniel Moquet, j’ai découvert ce concept.

Avez-vous pensé tout de suite à la franchise ? Pour quelles autres raisons principales vous êtes-vous tournées vers ce réseau ?

Quand j’ai commencé à penser à la création d’entreprise, je ne savais pas trop vers qui me tourner. Une chose est sure : je ne me voyais pas me lancer seul et j’ai donc pensé à la franchise. Mis à part le concept Daniel Moquet, je n’ai trouvé d’autres enseignes qui aient retenu mon attention. De plus, le courant est bien passé avec le fondateur.

Il m’a proposé de venir à Mayenne au siège de la société. J’y suis allé avec mon époux et nous avons tous deux adhéré au concept. Puis les choses sont allées très vite. J’ai signé mon contrat de franchise. J’ai commencé ma formation en mai 2009 et démarré les premiers chantiers en septembre de la même année.

Comment s’est passé le démarrage de votre activité ? Quel bilan tirez-vous de cette première agence ?

J’étais la 26ème personne à rejoindre le réseau. Nous avions donc un peu de recul sur l’historique de l’activité. Ma première agence a ouvert ses portes à Rives, près de Voiron dans l’Isère. Cette zone représente un potentiel de 42 000 maisons individuelles.

Cette agence a tout de suite très bien démarré. J’emploie désormais 5 salariés et un apprenti sur l’unité de Rives (38). La première année, cette agence a réalisé un chiffre d’affaires de 570 000 €, pour un résultat de 5 000 €. La 2ème année, le chiffre d’affaires est monté à 670 000 € (pour un résultat de 40 000 €). Lors du 3ème exercice, nous avons réalisé un CA de 600 000 €.

Qu’est-ce qui vous a poussé à ouvrir une 2ème agence ? Comment celle-ci se comporte-t-elle ? Avez-vous d’autres projets avec le réseau Daniel Moquet ?

J’ai ouvert ma deuxième agence à Saint Victor de Cessieu (38) en 2012. Située à 60 kilomètres environ de ma première unité, celle-ci me permet de couvrir une autre partie du département de l’Isère (38). Cette agence a ouvert ses portes à la fin de l’année 2012 et les chantiers ont démarré au mois de mars de l’année 2013.

J’ai confié la gérance de cette agence à un de mes salariés de Rives. Ce gérant salarié s’occupe du travail commercial et s’appuie sur une équipe de 4 employés. Pour sa première année d’activité – 10 mois seulement à vrai dire -, cette agence a réalisé un chiffre d’affaires de 520 000 euros, pour un résultat proche des 50 000 euros. Ce qui est plutôt un bon ratio !

Aujourd’hui je me concentre sur mes deux agences mais je n’exclus d’en ouvrir une troisième dans les prochains mois. Si mon mari me rejoint dans cette activité, nous pourrions peut être même monter jusqu’à 4 agences. Mais nous n’irons pas au-delà !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Vous souhaitez devenir franchisé Daniel Moquet ?

Franchise Daniel Moquet
Daniel Moquet

Aménagement d’allées, cours et terrasses chez les particuliers

Apport 40 000 €

Intéressé par le secteur franchise Paysagiste ?
Pour créer une franchise Daniel Moquet il faut un apport personnel de 40 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de Franchise véranda et paysagiste et les franchises du secteur Bâtiment.

Interviews

Actualités