Interview Evoludis

« 2021 va me permettre d’atteindre ma vitesse de croisière »

Claude Hemery, Conseiller Partenaire - le

Claude Hemery a commencé l’aventure Evoludis en mars 2020, qui est aussi le début du premier confinement national. Nous revenons donc sur cette période si particulière en sa compagnie...

: La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur votre activité de conseiller ? Comment vous êtes-vous adapté à cette décision gouvernementale ?

Claude Hemery 1Claude Hemery : Le début de la crise sanitaire a été le coup de massue, alors que j’avais immatriculé la société le 2 mars 2020. Cette situation m’a rappelé la première entreprise que j’avais créée fin 2009 (post crise 2008) dans les énergies renouvelables et j’avais connu un moratoire imposé par l’état fin 2010 qui avait pour conséquence toute cessation des activités pendant 3 mois. En somme, le flash-back était là mais l’expérience aussi. Je n’ai pas paniqué, j’ai refixé mes objectifs, j’ai patienté jusqu’aux annonces du premier déconfinement mais il a tout de même fallu 6 mois pour que je sente enfin le redémarrage de l'activité. Par chance, j’avais obtenu quelques missions transverses dans des sociétés de ma connaissance et j’ai aussi diversifié mon activité dans le numérique, une orientation incontournable à mon sens car je considère que cela fait partie de l’approche d’Evoludis.

Aujourd’hui, pouvez-vous nous décrire votre activité de conseiller en pilotage d’entreprise ? Est-elle toujours impactée par cette crise sanitaire ?

La situation sanitaire actuelle engendre de facto une mini crise économique pour le moment, et nous n'en sommes qu'au début. Vous constaterez que les défaillances de sociétés en 2020 par rapport à 2019 ont reculé de 38% pour ce qui est de notre cible (les TPE/PME) et que la trésorerie des entreprises est au beau fixe. A ceci près qu'elles vivent sous perfusion des PGE et des aides diverses de l’Etat, notamment le maintien des salaires. La crise économique est devant nous et le réseau Evoludis a toute sa place pour contribuer à la pérennisation des entreprises. Notre approche métier et la capacité que nous avons à rentrer dans le détail est plus que pertinente pour le dirigeant qui voit clairement l’évolution de ses activités sans avoir besoin d’attendre la sortie du bilan. Avec un co-pilote comme Evoludis, le patron peut prendre des décisions-clé en cours d’exercice en toute connaissance de cause.
Pour ce qui est de mon activité, j’en suis très satisfait. J’ai beaucoup d’échanges en ce moment et la bonne nouvelle du jour, c’est que je viens de signer un partenariat avec un commerçant qui a un beau projet de développement. Je dois l’aider à franchir deux paliers décisifs pour y parvenir, ce qui est un beau challenge.

Pour 2021, quels sont vos objectifs ?

2021 va me permettre d’atteindre ma vitesse de croisière pour ce qui est de la première phase de mon projet. Il y aura une part de difficultés conjoncturelles comme je l’ai évoqué avant. Néanmoins, le cap est fixé pour que l’activité se démultiplie graduellement d’ici octobre.

Aimeriez-vous ajouter un dernier mot ?

J’ai effectivement un message important à passer aux dirigeants de « petites » structures. Dans leur environnement, nous parlons souvent de la solitude du dirigeant et, dans la période que nous traversons, il est plus qu’important de partager la vie de son entreprise avec une (ou plusieurs) personne de confiance. Au sein du réseau Evoludis, nous avons à la fois cette capacité et ce rôle parce que nous pratiquons ce métier avec la connaissance des TPE/PME et avec beaucoup de bienveillance. C’est d’ailleurs l’un des principaux leitmotivs des partenaires du réseau. Alors, chers patrons, avec Evoludis, vous avez trouvé quelqu’un à qui parler ouvertement !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

12 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Vous souhaitez rejoindre le réseau Evoludis ?

Evoludis
Evoludis

Le sur-mesure du conseil en pilotage d'entreprise

Apport 4 000 €

Pour Evoludis il faut un apport personnel de 4 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise services entreprises
Votre projet de création s'oriente vers le secteur Bureau de contrôle ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise Bureau de contrôle, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise services entreprises

Actualités

Interviews